Theatre Plus

En 1973, le réfugié polonais Marion André [Czerniecki] fonde Theatre Plus et lui donne pour mandat de présenter des pièces à caractère politique et social. La compagnie s'installe dans la salle municipale du St. Lawrence Centre (aujourd'hui le Jane Mallett Theatre), qui compte 500 places.

Theatre Plus

En 1973, le réfugié polonais Marion André [Czerniecki] fonde Theatre Plus et lui donne pour mandat de présenter des pièces à caractère politique et social. La compagnie s'installe dans la salle municipale du St. Lawrence Centre (aujourd'hui le Jane Mallett Theatre), qui compte 500 places. Elle présente quatre pièces pendant la saison estivale et, de 1981 à 1986, une pièce au mois de janvier. Sous la direction du dramaturge et metteur en scène Marion André, les pièces sont choisies essentiellement dans le répertoire européen d'après-guerre (Anouilh, Durrenmatt, Orton, Griffiths). Il y ajoute aussi quelques pièces américaines (Williams, Miller, Guare, Rabe). La compagnie a moins de succès avec les pièces originales canadiennes qu'elle présente. Malcolm Black assume la direction artistique de juillet 1985 à novembre 1989, et donne un caractère plus britannique au répertoire de Theatre Plus.

Patricia Collins est remarquable dans Pack of Lies (1986), une pièce d'espionnage de Hugh Whitemore, et Roly Hewgill est d'une intensité stupéfiante dans la tragédie canadienne Play Memory (1987), de Joanna Glass. Le jeune Duncan McIntosh, qui a fait ses débuts au SHAW FESTIVAL, succède à Black et donne à la compagnie une nouvelle orientation pour ses quatre dernières saisons (1989-1993). Il met sur pied une petite troupe d'acteurs et modifie le répertoire. La troupe adopte le nom de Theatre Plus Toronto.

Parmi les meilleures productions de Landmark, citons Burn This de Landford Wilson; Saint Joan (v.f. Sainte Jeanne) de Shaw; le Hamlet de Neil Munro, qui fait appel aux nouvelles technologies; l'élégante pièce Summer and Smoke de Tennessee Williams; Bal, un spectacle français osé de mime dansé; enfin, la comédie musicale canadienne The House of Martin Guerre de Leslie Arden. Un déficit d'un demi-million de dollars, la récession et un déménagement dans les locaux du Premier Dance Theatre, au Harbourfront, obligent la troupe à cesser ses activités au milieu de la saison 1993, après 20 années d'existence.