Théâtre Russell

​Situé au coin des rues Queen et Elgin à Ottawa, le Théâtre Russell ouvre ses portes le 15 octobre 1897.

Situé au coin des rues Queen et Elgin à Ottawa, le Théâtre Russell ouvre ses portes le 15 octobre 1897. Utilisé pour des opéras, des récitals, des concerts orchestraux, des pièces de théâtre et d’autres spectacles, il est fréquenté par l’élite de la capitale. Il est détruit par un incendie le 8 avril 1901 et reconstruit selon les plans originaux de l’architecte J.M. Wood de Detroit. Sous la direction d’Ambrose J. Small, la New Russell Opera House ouvre ses portes le 5 octobre 1901. La Commission du district fédéral (devenue la Commission de la capitale nationale) exproprie le terrain pour faire place à la Place de la Confédération et le Théâtre Russell ferme ses portes le 14 avril 1928.

Conception

L’édifice, mitoyen du magistral hôtel Russell House, est conçu par J.B. McElfatrick and Sons dans un style renaissance italienne avec une capacité de 1 500 sièges répartis entre le parterre, deux galeries semi-circulaires et dix loges. Un immense rideau sépare la salle d’une scène formée de plus de 50 panneaux mobiles et dotée d’un système d’éclairage permettant différents effets de couleurs considéré comme particulièrement audacieux pour l’époque.

Concerts mémorables

Le théâtre présente des opéras, des vaudevilles interprétés par des troupes ambulantes et des concerts par des orchestres symphoniques des États‑Unis. L’Orchestre symphonique d’Ottawa dirigé par Donald Heins, l’Ottawa Choral Society et le Chœur Palestrina d’Annie Jenkins se produisent régulièrement au Théâtre Russell. Le Toronto Mendelssohn Choir s’y fait également entendre avec un grand succès. Plusieurs chanteurs et instrumentistes y donnent des récitals, notamment Emma Albani, Geraldine Farrar, Amelita Galli‑Curci, Edward Johnson, Fritz Kreisler, Nellie Melba, Clara Butt et Serge Rachmaninoff.