Contexte

L’idée de créer This Hour Has 22 Minutes vient d’une Canadienne de Terre-Neuve, Mary Walsh, qui désire donner suite à CODCO (une abréviation de « Cod Company »), une émission humoristique à sketchs de la CBC diffusée de 1987 à 1992. L’actrice propose alors l’idée d’un bulletin de nouvelles satirique à Michael Donovan, le producteur délégué de CODCO, qui présente le projet à la CBC. Après l’approbation de la CBC pour la diffusion de six épisodes, Mary Walsh et Cathy Jones ajoutent deux acteurs de Terre-Neuve à la distribution : Greg Thomey, un ancien confrère de CODCO, et Rick Mercer, un auteur et une personnalité de la télévision en devenir étant entré, peu de temps avant, sur la scène nationale grâce à ses spectacles solos Show Me The Button, I’ll Push It (or Charles Lynch Must Die) et I’ve Killed Before, I’ll Kill Again.

Le titre, This Hour Has 22 Minutes (trad. Cette heure dure 22 minutes), fait référence à l’émission satirique de nouvelles novatrice, This Hour Has Seven Days, diffusée sur les ondes de la CBC de 1964 à 1966, puis annulée en raison de contenu controversé lié à l’affaire Steven Truscott. Les « 22 minutes », quant à elles, font allusion à la durée moyenne des émissions de télévision d’une demi-heure, sans les annonces publicitaires. Le titre de l’émission, une critique flagrante des tendances de la télévision, est donc le reflet de l’audace satirique de son contenu.

Premier épisode et première saison

Le premier épisode de This Hour Has 22 Minutes, filmé devant un public d’environ 200 personnes au centre-ville d’Halifax, est diffusé le 11 octobre 1993. Réalisé par Henry Sarwer-Foner, l’épisode prend la forme d’un téléjournal entrecoupé de sketchs satiriques visant une grande variété de personnalités politiques et médiatiques. Le format est ensuite repris et popularisé par certaines des émissions humoristiques les plus influentes des deux décennies suivantes, notamment The Daily Show with Jon Stewart.

This Hour Has 22 Minutes, dont la première attire plus de 400 000 téléspectateurs, connaît un succès immédiat. Au fil des épisodes suivants, les cotes d’écoute ne cessent d’augmenter et, après le quatrième épisode (visionné par 750 000 personnes), la CBC commande une saison entière. La nouvelle émission populaire, diffusée les lundis soirs, est alors vantée comme étant « un mélange ludique de parodies de téléjournaux, de sketchs, de commentaires éditoriaux cinglants et du génie comique collectif de la distribution éclatante et de leurs alter ego ».

Changements dans la distribution

La distribution de This Hour Has 22 Minutes subit de nombreux changements au cours de la diffusion de l’émission. En 2001, Rick Mercer, qui en est à sa troisième saison de Made in Canada, une comédie de la CBC, quitte l’émission. Il crée ensuite Rick Mercer Report, une émission humoristique familiale traitant d’événements actuels, qui sera plus tard diffusée juste avant 22 minutes. Rick Mercer est alors remplacé par Colin Mochrie, un humoriste improvisateur canadien notamment connu pour sa participation à la populaire émission d’improvisation d’ABC, Whose Line Is It Anyway? L’humoriste quitte 22 minutes en 2003 en raison des contraintes liées au fait de devoir se déplacer régulièrement entre Halifax et Los Angeles.

Mary Walsh décrit l’environnement de 22 Minutes comme un « foyer de création ardent et en ébullition », mais ajoute également : « Après la neuvième ou dixième année, j’ai remarqué que je ne créais plus de nouveaux personnages. Je ne savais pas combien de temps je pouvais continuer à bien faire ce que je faisais. » Elle quitte l’émission en 2004 pour se concentrer sur d’autres projets de cinéma, de télévision et d’écriture, mais revient de temps à autre pour des apparitions éclair.

Gavin Crawford, humoriste natif d’Alberta, est invité à prendre la place de Mary Walsh en 2003 et devient à la fois acteur et auteur pour huit saisons. Deux autres membres se joignent à long terme à la distribution en 2003 : Mark Critch, humoriste de St. John’s qui travaille comme auteur depuis le départ de Rick Mercer en 2001, et Shaun Majumder, un humoriste ayant grandi à Terre-Neuve et ayant contribué à l’écriture de l’émission en 2003-2004, 2011-2013 et 2016.

Membre de la distribution depuis les touts débuts, Greg Thomey quitte l’émission en 2005, mais y participe par la suite périodiquement en tant qu’auteur et acteur. D’autres grands noms ayant participé à l’émission au cours de son histoire sont Geri Hall (2004, 2007-2008, 2011), Nathan Fielder (2007-2009), Susan Kent (2012-2015, 2017), Trent McClellan et Meredith MacNeill. Cathy Jones (1993-2018) est la seule personne de la distribution d’origine qui fait toujours partie de l’émission.

Alter ego de la distribution

La création d’alter ego récurrents joue un grand rôle dans le succès et l’originalité de la série, qui gagne une popularité notable grâce à ses entrevues non conventionnelles menées auprès de célébrités et de politiciens canadiens. Les membres de la distribution, souvent sous la forme de l’un de leurs alter ego, approchent régulièrement leurs cibles lors d’événements publics.

Un des alter ego les plus connus est celui de Cathy Jones, « Joe Crow », un vieil homme autochtone qui se lamente et pleure les crimes contre l’environnement commis par le monde moderne. Greg Thomey, quant à lui, connaît un grand succès grâce à l’hyperactif « Jerry Boyle », un homme continuellement empêtré dans des scandales tenant le rôle du leader optimiste malchanceux de la « Newfoundland Separation Federation » (Fédération de la séparation de Terre-Neuve). Mary Walsh, de son côté, fait vivre « Marg Delahunty », qui se proclame commentatrice culturelle et politique et donne son avis de manière cinglante sur les systèmes de pouvoirs patriarcaux. Enfin, Rick Mercer crée ses populaires « critiques », où il fait les cent pas dans une allée remplie de graffitis et présente une diatribe de la politique en s’adressant directement à la caméra.

Gavin Crawford est à l’origine de plusieurs personnages les plus mémorables dans l’émission, notamment « Mark Jackson », un correspondant adolescent extrêmement embarrassant affublé de broches et de cicatrices d’acné au visage, qui mène régulièrement des entrevues avec d’importants politiciens canadiens. Mark Critch devient rapidement un membre permanent de la distribution à l’origine de nombreux moments marquants, notamment son imitation de Rex Murphy, célèbre commentateur verbeux de la CBC. L’alter ego le plus connu de Shaun Majumder est Raj Binder, un journaliste au très fort accent, qui sue à profusion. Il pose des questions précises, pour ensuite exagérer ou simplifier à outrance les différences culturelles jusqu’à atteindre le ridicule.

Sketchs mémorables et controverse

Les segments« Talking to Americans » (Parlons aux Américains) de Rick Mercer sont parmi les moments forts de l’émission. Se présentant comme un journaliste canadien, l’humoriste se déplace aux États-Unis et pose des questions à propos du Canada dans le but de montrer l’ignorance des Américains par rapport au pays voisin. En 2000, Rick Mercer demande à George W. Bush, alors candidat à la présidence des États-Unis, s’il appuie le premier ministre canadien, « Jean Poutine », une déformation du nom du premier ministre de l’époque, Jean Chrétien. Bush répond alors sincèrement qu’il se réjouit à l’idée de collaborer avec son confrère du nord. Le gag connaît un immense succès au Canada. En 2001, le comédien transforme le segment « Talking to Americans » en un épisode spécial d’une heure qui attire l’attention à l’international et est visionné par 2,7 millions de téléspectateurs, ce qui en fait l’émission spéciale humoristique la mieux cotée de l’histoire de la CBC.

Pendant la campagne électorale fédérale de l’an 2000, en réaction à une proposition du chef de l’Alliance canadienne, Stockwell Day, de tenir des référendums exécutoires sur des thèmes appuyés par 3 % de la population, Rick Mercer crée un segment dans lequel il demande à 3 % des Canadiens de signer une pétition pour obliger Stockwell Day à changer son prénom pour Doris. « Nous avons tous vu l’idée comme une façon détournée de mettre l’avortement, la peine de mort, les droits de la communauté gaie et d’autres sujets sensibles sur les bulletins de vote », déclare Rick Mercer. L’Alliance canadienne perd finalement son élection et, un an plus tard, Stockwell Day quitte le poste de chef du parti.

En 2004, This Hour Has 22 Minutes enregistre un court sketch promotionnel mettant en vedette la députée libérale Carolyn Parrish piétinant une poupée à l’effigie de George W. Bush. Le scandale généré par le sketch mène à l’expulsion de la députée du caucus libéral et fait les manchettes à l’échelle nationale. « Nous parodions les nouvelles, et soudainement nous faisons partie de toute cette folie, raconte Mark Critch en 2005 lors d’une entrevue avec le Globe and Mail. Nous en avons tiré une très bonne leçon sur le mode de fonctionnement des médias. »

En 2011, Mary Walsh fait une participation spéciale pour This Hour Has 22 Minutes sous les traits d’un de ses célèbres personnages, Marg Delahunty. Elle se présente à la maison du maire de Toronto, Rob Ford, qui est alors empêtré dans un scandale de consommation de crack et de cocaïne, pour enregistrer secrètement une entrevue. Le maire appelle le 911 et déclare qu’il n’a jamais entendu parler de This Hour Has 22 Minutes.

Auteurs, réalisateurs et producteurs

En plus des nombreux comédiens qui participent à l’écriture de l’émission, quelques grands noms de l’humour canadien contribuent à la rédaction des épisodes de This Hour has 22 Minutes, notamment : Tim McAuliffe (The Hour, Corner Gas, Late Night with Jimmy Fallon), Mark Farrell (The Red Green Show, Corner Gas, Made in Canada), Jennifer Whalen (Insecurity, Baroness von Sketch Show), Carolyn Taylor (Baroness von Sketch Show), Barry Julien (The Colbert Report, The Late Show with Stephen Colbert) et Ron Sparks (Comedy Now!, Little Mosque on the Prairie).

Les réalisateurs de This Hour Has 22 Minutes sont Henry Sarwer-Foner (1993-2003), Mike Clattenburg (2004), Stephen Reynolds (2005-2013), Samir Rehem (2012), Vivieno Caldinelli (2013-2017), Michael Lewis (2013-2017), Jordan Canning (2016-2017), Warren P. Sonoda (2016-2017), Mars Horodyski (2017-2018) et Jason Shipley (2017).

La série est tout d’abord produite pour la CBC par une maison de production d’Halifax, Salter Street Films. Ensuite, en 2001, Alliance Atlantis achète Salter Street et, au début de l’automne 2014, pour la douzième saison, l’entreprise devient le producteur de l’émission. En 2005, Michael Donovan, cofondateur de Salter Street, endosse à nouveau le rôle de producteur grâce à sa nouvelle entreprise, The Halifax Film Company, qui devient DHX Media en 2006.

Prix

Prix Gemini

  • Meilleure série humoristique (Michael Donovan, Geoff D’Eon, Gerald Lunz, Jack Kellum, Jenipher Ritchie) (1995)
  • Meilleure performance dans une émission ou une série, seul ou en groupe (Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Mary Walsh) (1995)
  • Meilleure écriture pour une émission ou une série humoristique ou de variété (Mary Walsh, Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Alan Resnick) (1995)
  • Meilleure série humoristique (Michael Donovan, Geoff D’Eon, Gerald Lunz, Jack Kellum, Jenipher Ritchie) (1996)
  • Meilleure performance dans une émission ou une série, seul ou en groupe (Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Mary Walsh) (1996)
  • Meilleure écriture pour une émission ou une série humoristique ou de variété (Mary Walsh, Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Alan Resnick, Ed Macdonald, Paul Bellini) (1996)
  • Meilleure série humoristique (Michael Donovan, Geoff D’Eon, Gerald Lunz, Jack Kellum, Marilyn Richardson) (1997)
  • Meilleure performance dans une émission ou une série, seul ou en groupe (Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Mary Walsh) (1997)
  • Meilleure écriture pour une émission ou une série humoristique ou de variété (Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Alan Resnick, Ed Macdonald, Paul Bellini, Mary Walsh) (1997)
  • Meilleure émission ou série humoristique (Michael Donovan, Geoff D’Eon, Gerald Lunz, Jack Kellum, Marilyn Richardson) (1998)
  • Meilleure émission ou série humoristique (Michael Donovan, Geoff D’Eon, Gerald Lunz, Jack Kellum, Andrew McInnes) (1998* Note : Les cérémonies des 12e et 13e prix Gemini ont toutes deux eu lieu en 1998.)
  • Meilleure réalisation d’une émission ou d’une série de variété ou d’arts du spectacle (Henry Sarwer-Foner) (1998)
  • Meilleure écriture pour une émission ou une série humoristique ou de variété (Mary Walsh, Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Tim Steeves, Mark Farrell, Edward Kay, Chris Finn) (1998)
  • Meilleure réalisation d’une émission ou d’une série de variété ou d’arts du spectacle (Henry Sarwer-Foner) (1999)
  • Meilleure musique, émission ou série de variété (Michael Donovan, Geoff D’Eon, Paul Bellini, Jack Kellum, Andrew McInnes) (1999)
  • Meilleure performance dans une émission ou une série humoristique (Mary Walsh, Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey) (1999)
  • Meilleure écriture pour une émission ou une série humoristique ou de variété (Mary Walsh, Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Tim Steeves, Mark Farrell, Ron James, Edward Kay, Chris Finn) (1999)
  • Meilleure émission ou série humoristique (Michael Donovan, Geoff D’Eon, Jack Kellum, Mark Farrell, Ginny Jones Duzak) (2000)
  • Meilleure performance dans une émission ou une série (Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Mary Walsh) (2000)
  • Meilleure écriture pour une émission ou une série humoristique ou de variété (Mary Walsh, Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Tim Steeves, Mark Farrell, Luciano Casimiri, Edward Kay, Christian Murray, Chris Finn, George Westerholm) (2000)
  • Meilleure émission ou série humoristique (Michael Donovan, Jack Kellum, Geoff D’Eon, Susan MacDonald, Mark Farrell, Jenipher Ritchie) (2003)
  • Meilleur maquillage (Penny Lee, Karen Byers) (2003)
  • Meilleure réalisation d’une émission ou d’une série humoristique (Henry Sarwer-Foner) (2003)
  • Meilleure réalisation d’une émission ou d’une série de variété (Henry Sarwer-Foner) (2003)
  • Meilleure performance de groupe dans une émission ou une série humoristique (Cathy Jones, Colin Mochrie, Greg Thomey, Mary Walsh) (2003)
  • Meilleure performance de groupe dans une émission ou une série humoristique (Mark Critch, Gavin Crawford, Shaun Majumder, Cathy Jones) (2006)
  • Meilleure émission ou série humoristique (Michael Donovan, Mark Farrell, Jack Kellum, Geoff D’Eon, Jenipher Ritchie, Susan MacDonald) (2008)
  • Meilleure performance de groupe dans une émission ou une série humoristique (Shaun Majumder, Gavin Crawford, Geri Hall, Cathy Jones, Mark Critch) (2010)

Canadian Comedy Awards

  • Meilleure performance féminine à la télévision (Mary Walsh) (2000)
  • Meilleure réalisation à la télévision, épisode régulier ou spécial (Henry Sarwer-Foner) (2000)
  • Meilleure écriture pour la télévision, série (Tim Steeves, Rick Mercer, Cathy Jones, Edward Kay, Mary Walsh, Greg Thomey) (2000)
  • Meilleure écriture pour la télévision, épisode régulier ou spécial (Tim Steeves, Rick Mercer, Cathy Jones, Mary Walsh, Edward Kay, Greg Thomey) (2000)
  • Meilleure réalisation à la télévision, série (Henry Sarwer-Foner) (2001)
  • Meilleure performance féminine à la télévision (Cathy Jones) (2001)
  • Meilleure écriture pour la télévision, série (Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Mary Walsh, Mark Farrell, Chris Finn, Edward Kay, Tim Steeves, George Westerholm, Luciano Casimiri, Michael Best, Randy Metson, Heidi Foss, Jordan Kawchuk, Paul Mather, Christian Murray, Kevin White, Peter McBain) (2001)
  • Meilleure écriture pour la télévision, série (Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Mary Walsh, Mark Farrell, Luciano Casimiri, Christian Murray, Peter McBain, George Westerholm, Kevin White, Paul Mather) (2002)
  • Meilleure performance féminine à la télévision (Cathy Jones) (2003)
  • Meilleure écriture pour la télévision, épisode régulier ou spécial (Greg Thomey, Colin Mochrie, Mary Walsh, Cathy Jones, Mark Critch, Mark Farrell, Paul Mather, Peter McBain, Kevin White) (2003)
  • Meilleure réalisation à la télévision, épisode régulier ou spécial (Stephen Reynolds) (2005)
  • Meilleure écriture pour la télévision, épisode régulier ou spécial (Kevin White, Mark Critch, Gary Pearson, Gavin Crawford, Jennifer Whalen, Dave Nystrom, Carolyn Taylor, Albert Howell) (2007)
  • Meilleure écriture pour la télévision, épisode régulier ou spécial (Mark Critch, Gavin Crawford, Gary Pearson, Kyle Tingley, Jennifer Whalen, Albert Howell, Tim McAuliffe, Nathan Fielder, Geri Hall, Andrew Bush, Dean Jenkinson) (2008)
  • Meilleure performance masculine à la télévision (Gavin Crawford) (2008)
  • Meilleure émission (This Hour Has 22 Minutes) (2013)
  • Meilleure émission (This Hour Has 22 Minutes) (2014)
  • Meilleure performance masculine à la télévision (Shaun Majumder) (2015)
  • Meilleure réalisation à la télévision, épisode régulier ou spécial (Vivieno Caldinelli, Michael Lewis) (2015)
  • Meilleure écriture pour la télévision, série ou épisode spécial (Mike Allison, Sonya Bell, Jon Blair, Heidi Brander, Adam Christie, Mark Critch, Pat Dussault, Dean Jenkinson, Cathy Jones, Bob Kerr, Tim Polley, Ron Sparks, Scott Vrooman, Jeremy Woodcock) (2015)
  • Meilleure émission (This Hour Has 22 Minutes) (2015)

Prix Écrans canadiens

  • Meilleure écriture pour une émission ou une série humoristique à sketchs ou de variété (Albert Howell, Bob Kerr, Cathy Jones, Dean Jenkinson, Gary Pearson, Greg Thomey, Mark Critch, Mary Walsh, Michael Balazo, Mike Allison, Nigel Lawrence, Rupinder Gill, Scott Vrooman, Shaun Majumder, Susan Kent) (2014)
  • Prix Icône de l’Académie (2016)

Autres

  • Prix de la Writers Guild of Canada (Mary Walsh, Cathy Jones, Rick Mercer, Greg Thomey, Paul Bellini, Alan Resnick, Ed Macdonald) (1997)
  • Prix de la Writers Guild of Canada (Mary Walsh, Cathy Jones, Colin Mochrie, Greg Thomey, Mark Farrell, Kevin White, Peter McBain, Paul Mather, Scot Feschuk) (2002)
  • Meilleure série de variété (Kevin White, Mark Critch, Irwin Barker, Gavin Crawford, Gary Pearson, Jennifer Whalen, Carolyn Taylor, Albert Howell, Dave Nystrom, Geri Hall, Todd Allen, Tim McAuliffe), Writers Guild of Canada (2008)
  • Meilleure série de variété (Jennifer Whalen / Écrit par Mark Critch, Gavin Crawford, Kyle Tingley, Jennifer Whalen, Albert Howell, Tim McAuliffe, Dean Jenkinson, Geri Hall, Nathan Fielder), Writers Guild of Canada (2009)
  • Meilleure série de variété (Ed Macdonald, Mark Critch, Kyle Tingley, Albert Howell, Dean Jenkinson, Joanne O’Sullivan, Tara Doyle, Erik Van Wyck, Mike Allison, Joey Case), Writers Guild of Canada (2010)
  • Meilleure série télévisée (DHX Media), Screen Nova Scotia Awards (2017)