Thomas Dufferin Pattullo

Confronté aux épineux problèmes économiques et sociaux de la CRISE DES ANNÉES 30, Pattullo innove en élargissant le rôle du gouvernement. Frustré devant les limites du pouvoir provincial, il mène une bataille contre Ottawa qui se termine par une réévaluation du fédéralisme canadien.

Pattulo, Thomas Dufferin
Premier ministre de la Colombie-Britannique, vers 1930 (avec la permission des British Columbia Archives/HP-42569).

Thomas Dufferin Pattullo

 Thomas Dufferin Pattullo, homme politique, homme d'affaires, fonctionnaire et premier ministre de la Colombie-Britannique 1933-41 (Woodstock, Ont., 19 janv. 1873 -- Victoria, 30 mars 1956). Bien que mieux connu comme premier ministre de la Colombie-Britannique au cours des années 30, la carrière antérieure de Pattullo est longue et diversifiée. Il travaille pour le Sentinel de Woodstock et, en 1898, devient rédacteur en chef du Daily Reformer de Galt. Les relations de son père avec le Parti libéral l'amènent à occuper le poste de secrétaire du commissaire du Territoire du Yukon, J.M. WALSH, en 1897. Pattullo travaille au service du gouvernement, à Dawson, jusqu'en 1902, et il occupe le poste de commissaire adjoint intérimaire de l'or. Avec des associés, il fonde ensuite une société immobilière et d'assurances et devient membre du conseil municipal de Dawson pendant un certain temps. En 1908, il s'établit à Prince Rupert, où il ouvre une succursale de sa société. Il est conseiller municipal et maire de la ville, est élu à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique en 1916, et est nommé ministre des Terres du nouveau gouvernement libéral. Après la défaite des libéraux en 1928, il devient chef de l'Opposition. Il revitalise le parti, le conduit à la victoire en 1933, et devient premier ministre.

Confronté aux épineux problèmes économiques et sociaux de la CRISE DES ANNÉES 30, Pattullo innove en élargissant le rôle du gouvernement. Frustré devant les limites du pouvoir provincial, il mène une bataille contre Ottawa qui se termine par une réévaluation du fédéralisme canadien. Après les élections mitigées de 1941, il s'oppose à la formation d'une coalition avec les conservateurs et il est mis en échec par son propre parti. Défait en 1945 dans son ancienne circonscription de Prince Rupert, il se retire à Victoria.


Lecture supplémentaire

  • M.A. Ormsby, "T. Dufferin Pattullo and the Little New Deal," Canadian Historical Review 43 (1962).