Thomson, W. (William) Davidson

W. (William) Davidson Thomson. Baryton, chef de choeur, professeur (Perth, Écosse, 22 janvier 1886 - Winnipeg, 3 juin 1961). Émigré au Canada en 1903, il travailla comme journalier à Oak Lake, Man., et il se fit remarquer par de vigoureuses interprétations en plein air de chansons écossaises.

Thomson, W. (William) Davidson

W. (William) Davidson Thomson. Baryton, chef de choeur, professeur (Perth, Écosse, 22 janvier 1886 - Winnipeg, 3 juin 1961). Émigré au Canada en 1903, il travailla comme journalier à Oak Lake, Man., et il se fit remarquer par de vigoureuses interprétations en plein air de chansons écossaises. En 1906, il se fixa à Winnipeg où il étudia le chant avec Rhys Thomas et entreprit une carrière musicale de 38 années à l'église unie Knox, d'abord comme soliste puis comme m. c. Il fut également m. c. à l'église unie Augustine (1944-58) et soliste d'oratorio. Il donnait l'impression d'un chanteur « naturel », bien qu'en fait il ait travaillé à New York avec Reinald Werrenrath et Louis Graveure et à Londres avec Albert Visetti. Dans les années 1920, Thomson dirigea le Great-West Life Male Choir, le United Scottish Society Male Choir et le Saint Andrew's Society Male Choir. Pendant l'été 1931, il dirigea les « Nights of Community Song » du Tribune de Winnipeg : six concerts dans les parcs de la ville qui attirèrent plus de 100 000 auditeurs et présentèrent des choeurs et des harmonies réunis pour l'occasion ainsi que de remarquables solistes de Winnipeg tels la soprano Gertrude Newton, la contralto May Lawson et le pianiste Joe Lyon. Thomson enseigna le chant, notamment à Jon Vickers pour un bref laps de temps. Plus tard, il fut critique au Winnipeg Free Press, spécialisé dans le chant et la musique chorale (1955-57).

Voir aussi Stewart Thomson, son fils.


Lecture supplémentaire

  • Horner, M. 'For auld lang syne,' Winnipeg Free Press, 26 Aug 1961