Timbres, Collection de

Les timbres offrent une variété infinie de thèmes et de couleurs. Ils sont souvent une représentation en miniature d'un pays, de sa culture, de son évolution et même de sa faune et de sa flore.

Castor de trois pence
Con\u00e7u par sir Sandford Fleming, il s'agit du premier timbre canadien (avec la permission de la Société canadienne des postes).

Timbres, Collection de

 Presque tout de suite après leur mise en circulation en 1840, les TIMBRES-POSTE deviennent des objets de collection. Les premiers catalogues de timbres sont publiés en Europe dès 1861 (Potiquet, Paris). En Amérique du Nord, le premier magazine consacré à la collection de timbres paraît en 1864 à Montréal (Stamp Collectors Record, S. Allan Taylor). La collection de timbres, ou philatélie, est un passe-temps qui s'étend mondialement et comprend des associations locales, nationales et internationales. Dans les clubs locaux, les collectionneurs peuvent se rencontrer pour échanger ou montrer leurs timbres. Des congrès nationaux et internationaux ont aussi lieu tous les ans. La Société royale de philatélie du Canada, sise à Toronto, est la principale organisation de philatélie canadienne. La SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES (SCP), anciennement le ministère des Postes, a aussi un service spécial de philatélie depuis 1932.

Les timbres offrent une variété infinie de thèmes et de couleurs. Ils sont souvent une représentation en miniature d'un pays, de sa culture, de son évolution et même de sa faune et de sa flore. Les philatélistes peuvent constituer des collections de base selon le pays, les séries, la période ou la spécialité, comme les timbres d'envois par avion, les plis Premier jour, les cachets ou les numéros de feuille. Si les thèmes de la plupart des collections se rapportent aux timbres eux-mêmes, un nombre croissant de collectionneurs s'intéresse à ce qu'on appelle l'histoire postale, qui englobe l'histoire de la transmission du courrier depuis ses origines. Des articles de courrier transportés par le système postal inventé par Thomas Neale en 1691, pour desservir les colonies de l'Amérique du Nord britannique, sont très recherchés par les collectionneurs canadiens et américains. Avant l'invention du timbre adhésif, on utilisait des sceaux imprimés à la main ou des cachets manuscrits pour indiquer la route postale et le tarif d'affranchissement. Même après 1851, l'usage des timbres n'est pas obligatoire au Canada, et ce, jusqu'en 1875.

Certains collectionnent les timbres pour leur rareté, d'autres recherchent un thème particulier, comme les bateaux canadiens. Le Bluenose de 50 cents émis en 1929 est considéré comme le plus beau timbre gravé au monde. En 1933, un timbre commémore le ROYAL WILLIAM, premier bateau à traverser l'Atlantique presque entièrement à la vapeur.

Le timbre noir de 12 pence de 1851, qui montre la reine Victoria à l'âge de 19 ans, est un des timbres canadiens les plus rares. Avec le castor rouge de 3 pence (dessiné par Sandford FLEMING) et le 6 pence à l'effigie du prince Albert, il s'agit des premiers timbres émis au Canada. Le premier timbre canadien émis après la Confédération, en 1868, représente le profil de la reine Victoria.

La SCP émet deux types de timbres. Les timbres réguliers, ou permanents, sont imprimés sur les mêmes planches pendant trois à cinq ans. Les timbres commémoratifs, ou émissions spéciales, présentent des sujets ou des événements particuliers chaque année; une fois l'émission terminée, on détruit les planches.


Lecture supplémentaire

  • Cimon Morin, Canadian Philately, Bibliography and Index (1979) and Supplement (1983).

Liens externes