Tobias, Ken (Kenneth Wayne Paul)

Ken (Kenneth Wayne Paul) Tobias. Auteur-compositeur, chanteur populaire (Saint John, Nouveau-Brunswick, 25 juillet 1945).

Tobias, Ken (Kenneth Wayne Paul)

Ken (Kenneth Wayne Paul) Tobias. Auteur-compositeur, chanteur populaire (Saint John, Nouveau-Brunswick, 25 juillet 1945). Élevé à Saint-Jean, Ken Tobias travaille brièvement comme dessinateur et, à partir de 1961, il joue de la guitare dans le groupe folk local The Ramblers et de la batterie dans le groupe rock Badd Cedes. En 1965, il s'installe à Halifax et passe souvent à Music Hop, à la télévision de la SRC, et, de 1966 à 1968, il est membre de la distribution de Singalong Jubilee où il chante ses propres compositions et des duos avec Anne Murray. En 1968, il rencontre Bill Medley, des Righteous Brothers, qui l'entraîne à Los Angeles. K. Tobias y est auteur-compositeur salarié, avant de revenir au Canada, à Montréal, puis de finalement retourner s'installer à Los Angeles avec MGM/Verve, malgré sa profonde aversion pour les importantes compagnies d'enregistrement. En 1970, il écrit la ballade « Stay Awhile » qui, enregistrée par le groupe montréalais The Bells, se vend à plus de deux millions d'exemplaires et atteint la première place au Canada et la septième aux États-Unis.

En 1972, K.Tobias s'installe à Toronto et joue avec plusieurs groupes d'accompagnement dans des clubs d'Ontario et de New York. Il se produit aussi avec les Everly Brothers. Avec son frère et gérant Tony Tobias, il fonde la compagnie d'édition Gloosecap Music et se lance dans une brève mais fructueuse carrière d'artiste de studio d'enregistrement. Dans les années 1970, il donne des spectacles au Canada et, en 1978, il entreprend une tournée européenne. Parmi ses nombreuses apparitions à la télévision, on retrouve des émissions de René Simard et de Denny Doherty.

Enregistrements

En 1972, K. Tobias enregistre son premier album solo, Tobias/Dream No. 2, et le single « Dream No. 2 », qui est un succès. En 1973, sa chanson « I Just Want to Make Music », qui explique sa morale de composition, est classée parmi les dix premières au Canada. Toujours en 1973, il enregistre son deuxième album, The Magic's in the Music, de style country-rock, à Londres (Angl.) pour AIR Studios de George Martin. Chez Attic Records, il enregistre ensuite Every Bit of Love(1975), Siren Spell(1976) et Street Ballet(1977). The Ken Tobias Collection - So Far... So Good sort en 1978 et, en 1984, il enregistre ses derniers albums, Ken Tobias - Friends (un disque pour enfants) et Gallery.

Les albums de Ken Tobias contiennent généralement ses propres compositions, chantées de sa voix naturelle de ténor spécialement adaptée à la musique rock légère. Ses chansons à succès sont des paysages sonores séduisants qui présentent des mélodies mémorables, des images évocatrices, des sujets créatifs et une composition adroite. Même s'il est souvent considéré comme un chanteur de folk, il est plus précisément défini comme un auteur-compositeur contemporain adulte. Parmi ses influences, nommons Donovan, Neil Sedaka, Elvis Presley et Vera Lynn.

Évolution de sa carrière

En 1984, Ken Tobias arrête d'enregistrer. Dans les années 1980 et 1990, il écrit des trames sonores pour des films et pour la télévision. À l'occasion, il produit des enregistrements et se lance avec succès dans la peinture. En 2004, il retourne s'installer à Saint-Jean et fait quelques prestations dans des festivals des provinces Maritimes.

Reconnaissance

Les chansons de Ken Tobias sont enregistrées par Cliff Edwards, Anne Murray (« Some Birds », sur son premier album), Susan Jacks (« Dream No. 2 »), l'actrice américaine Lindsey Wagner et des musiciens anglais, français et italiens. Il reçoit de nombreux certificats BMI, le Crystal Award de SDE Canada et un prix dans la catégorie des Classiques de la SOCAN pour 100 000 diffusions à la radio nationale (« Give a Little Love », « Dream No. 2 », « Every Bit of Love », « Stay Awhile » et « I Just Want to Make Music »).

Bibliographie

Smith, Jim, « Tobias learned by experience during stint in Los Angeles », Music Scene, mai-juin 1973.

Linden, J.J., « Ken Tobias : A new album for a seasoned pro », RPM, 10 déc. 1977.

Teasdale, Shirley, « New album, Europe open new avenues for Ken Tobias », Music Scene, janv.-fév. 1978.

Bidini, Dave, « How the small town left Ken Tobias », Toronto Star, 16 fév. 1991.

McAuliffe, Andrea, « Still got the pipes », NB Telegraph-Journal, 3 juin 2005.


Lecture supplémentaire

  • Smith, Jim. "Tobias learned by experience during stint in Los Angeles," Music Scene, May-June 1973

    Linden, J.J. "Ken Tobias: A new album for a seasoned pro," RPM, 10 Dec 1977

    Teasdale, Shirley. "New album, Europe open new avenues for Ken Tobias," Music Scene, Jan-Feb 1978

    Bidini, Dave. "How the small town left Ken Tobias," Toronto Star, 16 Feb 1991

    McAuliffe, Andrea. "Still got the pipes," NB Telegraph-Journal, 3 June 2005