Tommy Sexton

Le spectacle les ramène à St. John's, où ils engagent Robert JOY et, pour leur prochaine production Sickness, Death and Beyond the Grave Andy JONES (Sametz quitte le groupe après la représentation à Toronto). Ils continuent de jouer ensemble jusqu'en 1977, puis le groupe se dissout.

Tommy Sexton

Thomas Sexton, acteur, écrivain, danseur, musicien (St. John's, T.-N.-L., 3 juil. 1957 - St. John's, 13 déc. 1993). Tommy Sexton joue déjà sur scène alors qu'il est en 3e année, et il continue de participer à des productions locales amateurs à St. John's jusqu'à ses débuts professionnels. Pourtant excellent élève, il quitte l'école avant la fin de sa 10e année, au grand dam de son professeur et de ses parents. À 15 ans, fort de ses deux tournées couronnées de succès avec la Newfoundland Travelling Theatre Company, il déménage à Toronto, où il travaille au Global Village Theatre, faisant des tournées dans les écoles. Il convainc Paul Thompson du THEATRE PASSE MURAILLE de financer un spectacle qu'il produira avec ses amis terre-neuviens Diane Olsen et Cathy JONES et persuade Greg MALONE de se joindre à eux. En compagnie de Mary WALSH, de Paul Sametz et de White, ils écrivent la pièce Cod on a Stick, acclamée par la critique.

Le spectacle les ramène à St. John's, où ils engagent Robert JOY et, pour leur prochaine production Sickness, Death and Beyond the Grave Andy JONES (Sametz quitte le groupe après la représentation à Toronto). Ils continuent de jouer ensemble jusqu'en 1977, puis le groupe se dissout. Ils reviennent ensemble de façon officielle (sans Joy et Olsen) pour la série télévisée Codco, qui débute en 1988 sur les ondes de la télévision anglophone de Radio-Canada et y tourne pendant cinq saisons.

La série révolutionnaire de sketches comiques satiriques fait connaître l'humour excentrique terre-neuvien au reste du Canada. Sexton est un excellent imitateur, un critique social impitoyable, un travesti sophistiqué et un artiste très intelligent qui fait des imitations cinglantes de Linda Evans, Tammy Faye Bakker, Barbara Walters et Pee-Wee Herman. La troupe remporte en 1994 le PRIX GÉMEAUX de la meilleure performance dans une émission comique et, en 1992 et en 1993, celui du meilleur scénario pour une comédie ou une émission de variétés. En 2002, elle reçoit le PRIX EARLE GREY de l'œuvre de toute une vie décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision.

Avant le lancement de la série CODCO, Sexton et Malone sont les vedettes du Wonderful Grand Band, qui crée également la série de variétés WGB (1980-1983). De plus, ils écrivent quatre émissions télévisées spéciales dans lesquelles ils jouent : The S&M Comic Book (1985, 1986). En 1992, Sexton et Malone, en compagnie de John Grey, écrivent The National Doubt, une émission spéciale pour Radio-Canada dans laquelle ils jouent. Au cinéma, Sexton et les autres membres de la troupe Codco apparaissent dans The Adventure of Faustus Bidgood de Mike Jones (lancé en1986). Sexton personnifie également un marin russe capturé dans Buried on Sunday (1993), une satire sur la guerre froide signée Paul Donovan.

Sexton n'a que 14 ans lorsqu'il apparaît dans The Rowdyman, un film de Gordon PINSENT. Il joue également le rôle d'un résident dans A Whale for the Killing, le premier film hollywoodien filmé à Terre-Neuve. Là-bas, tout le monde le connaît et plusieurs de ses personnages terre-neuviens traditionnels sont connus de tous. À sa mort, causée par des complications dues au SIDA, Sexton travaille sur son premier long métrage, Adult Children of Alcoholics, qu'il a écrit avec Greg Malone, son partenaire de comédie pendant de longues années.

La famille Sexton organise un concert-bénéfice annuel en sa mémoire à St. John's pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA. Le Centre Tommy Sexton, un refuge qui loge des personnes vivant avec le SIDA, ouvre en 2006. En 2001, sa sœur, Mary Sexton, produit et coréalise le documentaire Tommy - A Family Portrait pour l'OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA.