Henri de Tonty

Henri de Tonty, explorateur et voyageur (1649 ou 1650 -- Fort Louis-de-la-Louisiane, sept. 1704). C'est le fils de Lorenzo de Tonty, inventeur de la méthode tontinière de rente viagère.

Henri de Tonty, explorateur et voyageur (1649 ou 1650 -- Fort Louis-de-la-Louisiane, sept. 1704). C'est le fils de Lorenzo de Tonty, inventeur de la méthode tontinière de rente viagère. Il sert dans la marine et l'armée française, où il se fera arracher la main droite par l'explosion d'une grenade. En 1678, il s'embarque pour la Nouvelle-France comme lieutenant de La Salle et supervise la construction de Fort Conti et du trois mâts Griffon (1679) sur la rivière Niagara. Il mène un groupe jusqu'à la rivière Illinois où il participe à la construction de Fort Miami, puis de Fort Crèvecoeur (1680). Toutefois, pendant une de ses absences de Crèvecoeur, ses hommes se mutinent et détruisent les bâtiments. Tonty survit à une attaque iroquoise, au naufrage d'un canot près de Green Bay et échappe également de peu à la famine. En 1681, Tonty dirige la progression d'un groupe d'avant-garde jusqu'au portage Chicago, puis est rejoint par La Salle, son commandant. L'expédition atteint le golfe du Mexique le 7 avril 1682. En 1686, Tonty et La Salle revendiquent le territoire au nom des Français et participent avec Denonville à la campagne contre les Iroquois en organisant les combats d'arrière-garde des Illinois. En 1690, après l'assassinat de La Salle, il se voit accorder la concession de la traite de fourrures. En 1698, il retourne au Mississippi sous le commandement de Pierre Le Moyne d'Iberville pour travailler à l'expansion de la traite, mais il y meurt de fièvre jaune. Les Amérindiens l'appelaient « bras de fer » autant pour son courage et sa ténacité que pour son bras artificiel en forme de crochet.