Toronto Centre for the Arts

Toronto Centre for the Arts (North York Performing Arts Centre 1993-1994, Ford Centre for the Performing Arts 1994-1998). Ce centre des arts de la scène est situé au 5040 de la rue Yonge Street à Toronto.
Toronto Centre for the Arts (North York Performing Arts Centre 1993-1994, Ford Centre for the Performing Arts 1994-1998). Ce centre des arts de la scène est situé au 5040 de la rue Yonge Street à Toronto.


Toronto Centre for the Arts

Toronto Centre for the Arts (North York Performing Arts Centre 1993-1994, Ford Centre for the Performing Arts 1994-1998). Ce centre des arts de la scène est situé au 5040 de la rue Yonge Street à Toronto. Le Toronto Centre for the Arts est l'un des plus grands complexes artistiques au Canada; il abrite le Main Stage Theatre, le George Weston Recital Hall et le Studio Theatre. Il est la résidence permanente du Toronto Philharmonia et de l'Orchestre de Toronto et, de 1993 à 2005, du Musée d'art contemporain canadien.

L'idée d'un grand complexe artistique à usages multiples situé dans le secteur nord de Toronto naît dans les années 1980. Pour réaliser ce projet, on retient les services du cabinet d'architectes Zeidler Roberts Partnership, de l'acousticien Russell Johnson (Artec Consultants Inc., New York) et de l'expert-conseil en aménagement de dispositifs scéniques Robert Lorelli (Robert Lorelli Associates Inc.). Le secteur privé réussit à amasser cinquante millions de dollars pour le financement de ce projet. Et le complexe, initialement connu sous le nom de North York Performing Arts Centre, est officiellement inauguré par le maire Mel Lastman le 17 octobre 1993.

Pendant cinq ans, l'installation est administrée par Livent Inc., une compagnie de théâtre torontoise dirigée par Garth Drabinsky et Myron Gottlieb. Le centre est renommé Ford Centre for the Performing Arts en 1994. Livent y organise un grand nombre de productions d'envergure, notamment la reprise à grand déploiement d'une comédie musicale de Jerome Kern et d'Oscar Hammerstein intitulée Show Boat à l'occasion de l'ouverture du centre, la pièce Sunset Boulevard d'Andrew Lloyd Webber (1995) et les premières mondiales de Ragtime (1996) et Fosse (1998). Livent invite également des artistes internationaux comme Dave Brubeck, Yo-Yo Ma, Ravi Shankar et Kiri Te Kanawa, qui joue à l'occasion de l'inauguration du George Weston Recital Hall en 1993. Malgré le succès apparent du centre, Livent nage en plein scandale en 1998 (Drabinsky et Gottlieb seront plus tard reconnus coupables de fraudes) et la compagnie est forcée de déclarer faillite. Par la suite, la ville de Toronto prend en charge le complexe, qu'elle renomme Toronto Centre for the Arts. En 2009, le Toronto Centre for the Arts entame un partenariat avec Dancap Productions dans le cadre duquel sont montées, entre autres, My Fair Lady et la comédie musicale populaire de Broadway intitulée Jersey Boys, des pièces de Cameron Mackintosh présentées en tournée.

Salles

La plus grande des trois salles du centre est le Main Stage de1727 places. De style européen, cette salle possède un premier balcon et des loges situées sur les côtés et est reconnue pour ses productions de type « Broadway ». Une attention particulière a été portée sur les exigences acoustiques de ce type d'installation : ses murs légèrement convexes renvoient le son vers l'intérieur tandis que des panneaux et des rideaux modifient l'acoustique au gré des besoins de la production.

Le George Weston Recital Hall de 1032 places est longtemps considéré comme l'une des meilleures salles de récitals classiques au pays. Elle peut accueillir des spectacles de solistes, d'ensembles de musique de chambre et de groupes choraux. De conception inspirée du Concertgebouw d'Amsterdam et de la grande salle de concert du Musikverein de Vienne, cette salle rectangulaire est dotée d'une voûte fixe, de rideaux et de panneaux rétractables ainsi que de deux niveaux de sièges et d'un balcon surplombant la scène, ce qui assure une meilleure intimité entre l'auditoire et l'exécutant. L'enveloppe externe et le système de ventilation novateur du centre freinent le bruit extérieur.

Le Studio Theatre de 200 places sert à la présentation de productions de moindre envergure. Avec son dispositif de sièges rétractables et un plancher flottant permettant une grande souplesse d'agencement des installations, elle présente le design le plus contemporain des trois salles du centre. On l'utilise pour la tenue d'événements multimédia, de spectacles de style cabaret ou des projections de films.

Bibliographie

« Arts complex blooms in North York », Toronto Star (21 août 1992).

« The North York Performing Arts Centre », Toronto Star (27 sept. 1992).

« Musicmakers - North York, Ont », Classical Music Magazine (févr./mars 1993).

« North York theatre centre shaping up », Toronto Star (22 mai 1993).

« NYPAC », Globe and Mail (23 sept. 1993).

« A centre of attention », Globe and Mail (16 oct. 1993).

« Superlatives too numerous to mention », Globe and Mail (23 nov. 1993).

« Die-for acoustics at Recital Hall », Globe and Mail (18 déc. 1993).

« North York Performing Arts Centre », Insite (janv. 1994).

« Ford Centre For the Performing Arts for North York », RPM LX, no 17 (14 nov. 1994).

F. Lockwood, « Seeking perfect sound #8 », Pulse II, no 6 (1er mars-5 avr. 1997).

« Ford Centre put glitz in the north », Toronto Star (29 nov. 1998).

« The great concert hall puzzle », Toronto Star (5 mars 2000).

« Arts venue's future uncertain », Toronto Star, 16 mars 2002).

Voir aussi « Drabinsky-Livent Suits » dans la revue Maclean's


Lecture supplémentaire

  • "Arts complex blooms in North York," Toronto Star, 21 Aug 1992

    "The North York Performing Arts Centre," Toronto Star, 27 Sep 1992

    "Musicmakers - North York, Ont," Classical Music Magazine, Feb/Mar 1993

    "North York theatre centre shaping up," Toronto Star, 22 May 1993

    "NYPAC," Globe and Mail, 23 Sep 1993

    "A centre of attention," Globe and Mail, 16 Oct 1993

    "Superlatives too numerous to mention," Globe and Mail, 23 Nov 1993

    "Die-for acoustics at Recital Hall," Globe and Mail, 18 Dec 1993

    "North York Performing Arts Centre," Insite, Jan 1994

    "Ford Centre For the Performing Arts for North York," RPM, Vol 60, No 17, 14 Nov 1994

    Lockwood, F. "Seeking perfect sound #8," Pulse, Vol 2, No 6, Mar 1-Apr 5 1997

    "Ford Centre put glitz in the north," Toronto Star, 29 Nov 1998

    "The great concert hall puzzle," Toronto Star, 5 Mar 2000

    "Arts venue's future uncertain," Toronto Star, 16 Mar 2002

    See also "Drabinsky-Livent Suits" in Maclean's magazine