Tourisme viticole

Pendant plusieurs années, les vins canadiens sont produits à partir de cépages du Canada dont on ne peut obtenir des vins de bonne qualité.

Niagara-on-the-Lake, paysage de rue de
Paysage de rue de Niagara-on-the-Lake (photo de Steven Elphick).
Raisins (Vitis vinifera)
L'espèce de raisin Vitis vinifera est largement utilisée dans l'hybridation de plusieurs variétés importantes cultivées au Canada (photo de Arne Glassbourg).
Blue Mountain, vignoble
Les terrasses McIntyre sont situées à l'extrémité du lac Okanagan dans la ville d'Okanagan Falls, en direction sud vers Oliver. Blue Mountain est le nom du vignoble (photo de Steven Elphick).
Vignoble d
Vignoble de l'établissement vinicole d'Inniskillin (avec la permission du Wine Council of Ontario).
Vigneron
Un vigneron de la vallée de l'Okanagan (photo de Steven Elphick).
Vin de glace, raisins pour le
Raisins utilisés pour la fabrication du vin de glace de type Riesling (photo de Steven Elphick).
Cueillette des raisins sur les trémies
La cueillette des raisins sur les trémies (avec la permission du Wine Council of Ontario).

Tourisme viticole

On fabrique du vin sur une base commerciale depuis plus de 150 ans au Canada, mais ce n'est que dans la dernière partie du XXe siècle que les vignobles du Canada deviennent des attractions touristiques. Avant 1974, en Ontario par exemple, les vins Bright (qui font maintenant partie de la société Vincor) et Barnes (1873-1988) sont les seuls à offrir une visite de leurs installations et à mettre des salles de dégustation à la disposition de leurs visiteurs, mais ceux-ci sont assez rares. C'est entre 1990 et 1995 que, grâce en partie à la croissance remarquable du tourisme viticole, le nombre d'emplois dans l'industrie du vin en Ontario et en Colombie-Britannique (les deux provinces qui produisent le plus de vin au Canada) a triplé. La popularité croissante du tourisme viticole relève de plusieurs facteurs, dont le plus important est l'amélioration spectaculaire de la qualité des vins produits.

Pendant plusieurs années, les vins canadiens sont produits à partir de cépages du Canada dont on ne peut obtenir des vins de bonne qualité. L'avènement de meilleures techniques viticoles, des découvertes en matière de technologies phytosanitaires et une demande accrue des bons vins de table ont incité les vignerons à remplacer les cépages du pays par des variétés européennes éprouvées. Avec des raisins de meilleure qualité, les vignerons sont alors en mesure de produire des vins de grande qualité.

Des incitations financières offertes par les gouvernements ont aussi pour effet d'améliorer les installations permettant la visite des vignobles et la dégustation des vins. La signature de l'Accord de libre-échange avec les États-Unis (1988-1990), l'Ontario Winery Adjustment Program (1990) et le British Columbia Grape and Wine Adjustment Program (1988) permettent d'élaborer de nombreux programmes à court terme pour soutenir une restructuration globale du secteur des vins. Étant donné qu'ils ne sont plus protégés, les vins canadiens sont taxés aux mêmes taux que les vins importés. Les revenus ainsi générés au bénéfice des gouvernements fédéral et provinciaux sont mis à la disposition des producteurs pour couvrir les dépenses d'infrastructure. Les établissements viticoles capables d'investir des sommes équivalentes agrandissent et améliorent leurs salles de dégustation et les installations leur permettant de recevoir des visiteurs. Ils peuvent dès lors soutenir la comparaison avec d'autres régions de tourisme viticole dans le monde.

Les établissements viticoles, souvent représentés par des associations sectorielles et soutenus par des politiques gouvernementales, se mettent à faire de la publicité pour promouvoir les visites de vignobles. Les programmes de modernisation des établissements viticoles distribuent, entre autres, des fonds destinés à la commercialisation (par l'ensemble du secteur des vins) de produits génériques. En Ontario, par exemple, l'Ontario Wine Council, une association d'établissements viticoles qui travaillent à promouvoir l'industrie du vin mène une campagne télévisée de publicité intitulée « We're ready when you are... » (« Nous sommes prêts quand vous l'êtes... »). Cette campagne présente une industrie moderne offrant des vins de grande qualité mais encore méconnus. En Colombie-Britannique, des programmes de financement semblables aboutissent à la formation du British Columbia Wine Institute, un organisme constitué surtout de producteurs dont le mandat est d'établir des normes de culture et de production viticoles, de créer un environnement plus favorable à la promotion des vins de la province et de diriger et de diffuser des recherches pertinentes.

Les études de marchés touristiques indiquent que les voyageurs d'aujourd'hui préfèrent les voyages éducatifs aux visites touristiques passives. Une tournée des vignobles, qu'elle soit organisée dans les moindres détails ou plutôt libre, offre des occasions de se renseigner sur les aspects techniques de la fabrication du vin et sur les cultures des régions viticoles. Elle permet également au voyageur de se familiariser avec une grande diversité de paysages sans se priver du luxe de lieux d'hébergement convenables et d'une bonne table. Les consommateurs bénéficient en outre d'un avantage pratique, celui de pouvoir goûter aux vins avant de les acheter et de pouvoir acheter des lots spéciaux qui ne sont disponibles que sur place.

Voyages organisés

Les gens qui visitent l'Allemagne naviguent sur le Rhin ou sur la Moselle depuis de nombreuses années et s'arrêtent à l'occasion dans un village viticole situé sur les rives. Plusieurs de ces périples sont l'oeuvre d'organisateurs de voyages entreprenants. De plus en plus, à mesure que les vins canadiens (surtout le vin de glace) acquièrent une renommée mondiale, des agences de voyage internationales se tournent vers les régions viticoles de l'Ontario et de la Colombie-Britannique pour en faire des lieux de voyages organisés.

Les régions viticoles sont aussi des destinations recherchées par les groupes corporatifs, les associations de fins gourmets et d'amateurs de bons vins et par les regroupements d'artisans du tourisme d'accueil. Les vignobles élaborent leurs propres forfaits ou encore s'associent à des organismes d'accueil pour offrir aux visiteurs le couvert et le gîte, des divertissements et le vin à un prix unique.

La maison Inniskillin Winery, située à Niagara-on-the-Lake, en Ontario, propose un forfait très prisé (Elegant Traditions) qui comprend un billet de théâtre (pour le SHAW FESTIVAL), une chambre dans un hôtel historique (Prince of Wales), le dîner et le petit déjeuner, une dégustation gratuite, une outre pour le vin et une visite autoguidée.

Festivals et événements spéciaux

Des festivals du vin ont lieu dans les régions viticoles du Canada depuis le début des années 50. L'Okanagan Wine Festival et le Niagara Grape and Wine Festival attirent des milliers de visiteurs lors d'événements s'étalant sur plusieurs jours pendant les vendanges. De plus, des événements sont programmés chaque fin de semaine en été (spectacles de jazz, pièces de Shakespeare jouées dans des vignobles, randonnées à bicyclette dans des vignobles et des établissements viticoles, vols en hélicoptère, démonstration de fabrication de tonneaux, expositions d'oeuvres d'art, pique-niques, dîners, colloques, escalades et randonnées en montagne). Pendant l'hiver et au printemps, les touristes peuvent participer à de joyeuses cueillettes de raisins gelés destinés au vin de glace, agrémentées de vin chaud, de vin de glace et de truffes, à des ateliers sur les différents services de verres à pied et à des fêtes du vin de glace. Ainsi, des activités de tourisme viticole ont lieu toute l'année, même au Canada.

Voyage en vue

Les régions viticoles permettent aux voyageurs de vivre des expériences esthétiques, de satisfaire leur curiosité historique et culturelle, de se renseigner sur les aspects viticoles et oenologiques (la culture de la vigne et la fabrication du vin), et leur fournissent l'occasion de rencontrer les véritables artisans du vin.

La Colombie-Britannique et l'Ontario ont élaboré des itinéraires et des cartes du vin détaillés pour guider les touristes dans les régions viticoles. Les grandes entreprises disposent généralement d'installations mieux organisées et plus raffinées, y compris des centres multimédias qui expliquent les grands principes de la vinification aux néophytes. Plus les entreprises sont petites cependant, plus les voyageurs ont la chance de rencontrer le vinificateur et le responsable du vignoble. Les touristes arrêtent donc leur choix en fonction de leurs horaires et de leurs intérêts personnels.

L'étiquette entourant une visite dans un vignoble prend tout son sens lors de la dégustation et du rituel qui l'accompagne. On goûte mieux le vin dans une atmosphère exempte d'odeurs nuisibles (fumée, parfums, gomme à mâcher ou friandises), de bruits et de bavardages inutiles. Cracher (pour rester sobre et préserver la sensibilité de ses papilles gustatives) fait partie du rituel éprouvé. Le statut d'artiste, de technicien et de scientifique, accordé implicitement au vinificateur colore les propos des dégustateurs.

Ontario

La région viticole de l'Ontario (constituée de la péninsule du Niagara, de la rive septentrionale du lac Érié et de l'île Pelée) est située dans la zone dite carolinienne, un couloir terrestre au climat exceptionnellement doux situé entre les rives du lac Érié et du lac Ontario et doté d'un habitat semblable à celui des Carolines aux États-Unis. Souvent désignée sous le nom de « couronne tropicale » (banana belt), cette région abrite plus d'espèces animales et végétales rares, menacées et en voie de disparition, que toute autre région au Canada.

La péninsule du Niagara, la plus grande des régions viticoles de l'Ontario est située à la même latitude que Florence (Nord de l'Italie) et jouit d'un sol et d'un climat semblables à ceux de la Bourgogne (centre-Est de la France). Le lac Érié et le lac Ontario la délimitent au nord et au sud, lui assurant un climat tempéré. La rive nord du lac Érié, dans la partie sud-ouest de l'Ontario, est la région la plus ensoleillée au Canada. La culture du raisin se fait donc sur le pourtour des rives du lac Érié. L'île Pelée, à une latitude un tantinet plus rapprochée de l'équateur que ne l'est Rome, constitue le point le plus méridional du Canada et jouit d'une saison de croissance plus longue que toute autre région viticole du pays. Située à l'intérieur du lac Érié, à 24 km de la rive la plus proche, l'île est aussi un refuge pour la faune et la flore.

L'Ontario est reconnu pour ses vins classiques de type Riesling, Chardonnay, Cabernet Franc, Gamay Noir et Baco Noir. On y produit des vins très secs de même que des vins sucrés de récolte tardive et, bien sûr, le vin des vendanges les plus tardives, le vin de glace.

Colombie-Britannique

La Colombie-Britannique comprend quatre régions viticoles : la vallée de l'Okanagan, la vallée Similkameen, la vallée du Fraser et l'île de Vancouver. La vallée de l'Okanagan, qui s'étend sur environ 160 km, est la plus vieille et la plus vaste région viticole de la Colombie-Britannique. Ses collines et ses falaises argileuses forment un cadre pittoresque entourant les lacs Okanagan et Skaha et constituent un véritable paradis pour les vacanciers. Cette région est connue pour ses vins blancs de type français ou allemand : Chardonnay, Riesling, Pinot Blanc, Gewurztraminer, Auxerrois et Ehrenfelser. La frange méridionale de la vallée qui reçoit moins de 15 cm de pluie par an est la seule zone désertique connue au Canada. Les vignobles irrigués de cette région produisent certains des meilleurs vins rouges de la province : Merlot, Bacchus, Maréchal Foch et Baco Noir.

La spectaculaire vallée Similkameen, située dans la partie occidentale de la province, est une région de pâturages propices à l'élevage, située à une altitude élevée et protégée par la chaîne côtière. La vallée du Fraser, située à une demi-heure de route à l'est de Vancouver, est la plus vaste région agricole de la province et abrite 20 hectares de vignes. L'île de Vancouver, située tout près des côtes, est la nouvelle région viticole de la province. Près de la municipalité de Duncan, située à une heure de route de Victoria, on retrouve des collines couvertes de vignes qui bordent des routes qui relient des villes historiques.