Turner, Edward

Edward (Rainey) Turner. Facteur de clavecins, chercheur, conférencier, graphiste (Noranda, Québec, 23 mai 1940). Il étudia les beaux-arts à l'école du Musée des beaux-arts de Montréal avant de s'établir à Vancouver en 1962.

Turner, Edward

Edward (Rainey) Turner. Facteur de clavecins, chercheur, conférencier, graphiste (Noranda, Québec, 23 mai 1940). Il étudia les beaux-arts à l'école du Musée des beaux-arts de Montréal avant de s'établir à Vancouver en 1962. Durant les années 1960, animé d'un intérêt pour la musique de folklore, il commença à fabriquer des banjos. En 1971, il se tourna à temps plein vers la facture d'instruments, partageant un atelier avec Ray Nurse et Michael Dunn. Comme il s'intéressait aux instruments de la Renaissance, il orna dans le style du XVIIe siècle trois clavecins fabriqués par Dunn pour la Vancouver Society for Early Music. Par la suite, il se consacra à la facture de clavecins. Grâce à des octrois de la Fondation Bronfman en 1975 et de la Fondation Leon et Thea Koerner en 1977, il étudia les instruments à clavier anciens de la collection Russell à l'Université d'Édimbourg, pour laquelle il fut dessinateur conseil (1975-85), préparant des plans grandeur nature, et effectua une recherche sur l'histoire des instruments à l'intention d'autres facteurs. En 1977, la production de Turner comprenait 12 clavecins dans les styles des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles; elle en comptait plus de 30 en 1985 quand Turner, qui s'était acquis une réputation internationale, cessa d'en fabriquer. En 1980, il fut conservateur d'instruments de musique lors de l'exposition d'instruments anciens « Look of Music », au Centennial Museum de Vancouver (voir Expositions). Dir. de la Craftsmen's Assn de la Colombie-Britannique de 1980 à 1982, il reçut le Prix Victor Martyn Lynch-Staunton (1982) pour sa contribution à l'artisanat d'art canadien ainsi qu'une mention honorable au concours pour le Prix Saidye Bronfman d'excellence en art artisanal. Il construisit un clavecin en 1984 pour le ministère de la Culture de la République populaire chinoise (Beijing), puis passa trois mois en Chine en 1985, donnant des conférences et dirigeant des ateliers aux conservatoires de musique de Beijing, Xi'ian et Shanghaï. Deux petits luths, un orgue de Barbarie et une vielle à roue (organistrum), tous construits par Turner, se trouvent au Musée canadien des civilisations à Hull, Québec. Ce qui rend les instruments de Turner remarquables, c'est leur conformité aux modèles originaux - la minutie dans les détails, la facture et l'ornementation exquises - et leur excellente sonorité. À partir de 1985, Turner se mit à d'autres activités, dont la construction de modèles, l'ébénisterie, le dessin et les arts graphiques. En 1991, il vivait à Sainte-Lucie dans les Antilles.


Lecture supplémentaire

  • McAlpine, Mary. 'True to the harpsichord,' Vancouver Sun, 9 Apr 1976

    Nurse, Ray. 'E.R. Turner - harpsichord maker,' Canadian Crafts, vol 4, Apr-May 1979

    Xioguan, Han, and Guilin, Zhou. 'Pair presents China's first harpsichord,' China Daily, 26 Apr 1985