Turner Valley, raffinerie de gaz de

Le 14 mai 1914, l'histoire de l'ALBERTA change à tout jamais lorsque A. W. Dingman découvre un gisement de gaz près de TURNER VALLEY. Le lieu historique de la raffinerie de gaz de Turner Valley commémore aujourd'hui cet événement.

Turner Valley, raffinerie de gaz de

Le 14 mai 1914, l'histoire de l'ALBERTA change à tout jamais lorsque A. W. Dingman découvre un gisement de gaz près de TURNER VALLEY. Le lieu historique de la raffinerie de gaz de Turner Valley commémore aujourd'hui cet événement. La Calgary Petroleum Products, à qui appartient le puits Dingman, construit près du puits une simple usine de séparation afin de produire du naphte, un gaz liquide, qu'elle vend aux consommateurs locaux. L'usine brûle en 1920 et l'Imperial Oil achète alors la Calgary Petroleum Products et reconstruit l'usine.

En 1925, on découvre du gaz sulfureux près de Turner Valley et l'usine est convertie afin de « purger » le gaz, c'est-à-dire d'en éliminer l'hydrogène sulfuré, un gaz toxique qui donne au gaz sulfureux son odeur caractéristique d'oeufs pourris. Au cours des années 30, l'usine produit quelque 2,8 millions de c3 de gaz par jour, dont la presque totalité est livrée par gazoduc à Calgary aux fins de revente. Lorsqu'on découvre du pétrole à LEDUC, en 1947, la majeure partie des activités de transformation du pétrole et du gaz sont transférées dans la région d'EDMONTON, mais la raffinerie de Turner Valley continue d'être exploitée par divers propriétaires jusqu'en 1985.

En raison de son lien étroit avec les débuts de l'INDUSTRIE PÉTROLIÈRE, l'usine a été déclarée LIEU HISTORIQUE provincial en 1985. Récemment, l'usine a aussi été déclarée lieu historique national et on y effectue actuellement des travaux d'aménagement. Les lieux sont ouverts au public de la mi-mai au début de septembre.