Université Mount Allison/Mount Allison University

Dès son ouverture, le Mount Allison Ladies' College mit en place un programme de musique. En 1874, il décerna ses premiers certificats à Ravinia Stewart et Alma Hickman, en piano.

Le Hart Hall
Un cours de philosophie en déroulement au Hart Hall de l'Université Mount Allison, qui abrite les départements d'anglais, de philosophie, d'histoire et d'études canadiennes, classiques et religieuses (avec la permission de l'Université Mount Allison).
Campus Mount Allison
Le Campus de l'Université Mount Allison avec, en premier plan, l'édifice de biologie Flemington (avec la permission de l'Université Mount Allison)
Université Mount Allison
Vue aérienne de l'Université Mount Allison à Sackville, N.-B. (avec la permission de l'Université Mount Allison)

Université Mount Allison/Mount Allison University

Université Mount Allison/Mount Allison University. Université non confessionnelle mais affiliée à l'Église unie, à Sackville, N.-B. Avant son incorporation en 1963, son rôle était assumé par trois établissements distincts mais unis sous certains rapports : la Mount Allison Wesleyan Academy pour garçons (1840-1958), le Ladies' College (1854-1958) et le Mount Allison College, fondé en 1862 avec le mandat de décerner des grades au nom des deux autres. La majorité des quelque 1850 élèves qui fréquentaient l'université en 1990-91 étaient inscrits en premier cycle d'arts libéraux.

Dès son ouverture, le Mount Allison Ladies' College mit en place un programme de musique. En 1874, il décerna ses premiers certificats à Ravinia Stewart et Alma Hickman, en piano.

Le Mount Allison Cons., fondé en 1885 avec deux professeurs, préparait aux diplômes de piano, violon et chant. Il fut l'un des premiers conservatoires du Canada et, bien que transformé, il constituait probablement le plus ancien en 1990. En 1890, un édifice fut érigé; en 1891, on entreprit la construction d'une bibliothèque de musique; en 1892, le conservatoire élargit son programme d'études diplômées afin de permettre à l'étudiant visant la carrière d'artiste ou de professeur de choisir des spécialités. Les conditions requises pour ces deux options étaient calquées sur le modèle européen. Les directeurs du conservatoire et, plus tard, du dépt du musique du Mount Allison College ont été Albert A. Mack (1885-93), Charles Landon (1893-94), Frederick Lillebridge (1894-96), J.J. Wootton (1896-98), Almon Vincent (1898-1901), George Wilson (1901-09), Harry Horsfall (1909-11), James Noel Brunton (1911-14, 1919-36) [Stranraer, Wigtonshire, Écosse, 25 juin 1876; A.T.C.L. 1903, diplôme d'artiste, Cons. Stern de Berlin, 1906; élève de Franz Orosz, Paul Lutzenko et Leopold Godowsky, professeur à Londres (1907-11) et dir. du dépt de piano à Mount Allison (1936-46)], Fritz Read (1915-19), Harold Hamer (1936-47; c'est sous sa direction que le conservatoire devint le dépt de musique du Mount Allison College), Alfred Whitehead (1947-53), Howard Brown (1953-67), George Proctor (1967-74), James Stark (1974-82) et Brian Ellard (1983-88), à qui succéda James Code en 1988 (ce dernier avait oeuvré comme dir. intérimaire en 1982-83).

Mis sur pied en 1912, le B.Mus. fut décerné pour la première fois en 1917, à Mary Elsinore Tait. Comme les cours menant à un diplôme étaient les plus populaires, le deuxième B.Mus. ne fut pas décerné avant 1933. Le Mount Allison Ladies' College devint en 1923 le premier collège canadien à présenter une émission de musique à la radio.

Au cours de leur longue évolution, les programmes d'études diplômées du dépt de musique ont subi de nombreuses modifications. En plus du B.Mus., il y eut le Musical Leadership Diploma (mettant l'accent sur la musique à l'école publique, inauguré en 1934), un diplôme de Licentiate in Music (d'artiste et de professeur), l'A.M.A.C.M. (diplôme d'Associate, Mount Allison Cons. of Music) et le B.A. (avec majeur en musique). En 1989-90, les grades comprenaient le B.Mus., le B.A. (avec spécialisation en musique) et le B.Mus.-B.Éd. (programme intégré de cinq ans). Mount Allison décerna son premier D.Mus. h.c. à James Noel Brunton (1944). Suivirent Arnold Walter (1966), ainsi que John Beckwith, Francis Chaplin et Maureen Forrester à l'occasion du centenaire du premier certificat en musique décerné à Mount Allison (1974). Des LL.D. h.c. furent décernés à Alice May Harrison (1954), Alfred Whitehead (1954), sir Ernest MacMillan (1956) et Helen Creighton (1957).

L'inscription au département a été limitée à quelque 100 étudiants. En 1989-90, le corps enseignant comptait 14 professeurs à temps plein et 6 à temps partiel. Parmi ceux qui s'y sont illustrés, citons Carleton Elliott, Doreen Hall, Kelsey Jones, Evron Kinsman, Allison Patterson, Ethel Peake, Stanley Saunders, Michael Miller, Nancy Vogan, Willis Noble et Janet Hammock.

En coopération avec le service d'éducation permanente, Saunders organisa en 1959 un camp d'été de musique instrumentale, qui se tint jusqu'en 1989. Dans les années qui suivirent l'ouverture en 1962 de sessions annuelles d'examens pour les étudiants de l'extérieur, pas moins de 900 candidats s'inscrivirent en une seule session. En 1966, le département s'installa dans l'édifice tout neuf du Marjorie Young Bell Conservatory, offert à l'université par Ralph Pickard Bell, mari de la dédicataire et chancelier émérite. L'édifice comprend 2 salles de cours, 2 salles de répétitions, 14 bureaux-studios, 25 salles de pratique, le Brunton Auditorium de 370 places, un centre de radiodiffusion, un orgue pour la pratique, un studio de musique électroacoustique et un laboratoire pour le piano. Le département possède aussi deux orgues Casavant. Le Bell Conservatory abrite également l'Alfred Whitehead Memorial Music Library; ses 16 000 volumes, partitions et enregistrements en font la plus vaste du genre dans les Provinces maritimes. Une autre importante collection, la Mary Mellish Archibald Library, est riche en documents sur la musique folklorique. La série Ralph Pickard Bell Library Publications in Music a beaucoup contribué à l'élaboration de la bibliographie musicale, en cataloguant les collections de musique canadienne de l'université, la musique folklorique déposée à l'Archibald Library et autres collections spéciales (voir Bibliographie).

Les récitals, ateliers et collegia musica organisés par les étudiants, les professeurs et les musiciens de passage font à présent partie du programme de musique. Dans la série Performing Arts, on continue à présenter de six à huit interprètes de marque au Convocation Hall. En 1990, les groupes d'interprétation étudiants incluaient la société chorale (qui, en 1979, s'unit à l'Orchestre des jeunes du Nouveau-Brunswick pour présenter Elijah de Mendelssohn à Saint-Jean, Fredericton et Sackville), la chorale du conservatoire, l'orchestre symphonique, l'orchestre de chambre, l'ensemble de jazz, un choeur de femmes et un autre de jazz. Plusieurs concerts d'étudiants et de professeurs ont été radiodiffusés par la SRC.

Voir aussi Archives, Chansons d'étudiants.


Lecture supplémentaire

  • Allison, L.M. 'Mount Allison summer institute,' CMJ, vol 1, Autumn 1956

    Proctor, George. 'Department provides music teachers for Atlantic region,' MSc, 259, May-Jun 1971

Liens externes