Val-Bélair

Le nom de Bélair provient de la seigneurie octroyée en 1682 à Guillaume Bonhomme par le gouverneur Joseph-Antoine Le Febvre de LA BARRE et l'intendant Jacques de MEULLES. Un recensement datant de 1733 la désigne comme le fief communément appelé Bélair ou Bonhomme.

Val-Bélair

Val-Bélair

Val-Bélair, ville du Québec; pop. 21 332 (recens. 2001), 20 176 (recens.1996), 17 181 (recens. 1991); superf. 69,88 km2. D'abord constituée sous le nom de Bélair en 1965, la ville prend le nom de Val-Bélair lors de sa fusion avec Val-Saint-Michel en 1973. Située dans la région des Appalaches, à 21 km au nord-ouest de QUÉBEC, elle est surplombée par le mont Bélair, à l'origine le mont Bonhomme, d'une hauteur de 485 m. Membre de la Communauté urbaine de Québec, Val-Bélair est une banlieue résidentielle de la base militaire de Valcartier et de la ville de Québec.

Le nom de Bélair provient de la seigneurie octroyée en 1682 à Guillaume Bonhomme par le gouverneur Joseph-Antoine Le Febvre de LA BARRE et l'intendant Jacques de MEULLES. Un recensement datant de 1733 la désigne comme le fief communément appelé Bélair ou Bonhomme.