Vancouver en vedette : L’Asahi remporte le championnat Terminal City

Dans les années 1920, le parc Oppenheimer, également connu sous le nom de Powell Street Grounds, est le lieu où joue l’Asahi, la meilleure équipe de baseball de la ville. L’équipe recrute alors ses membres dans le quartier, au sein de la communauté des Canadiens d’origine japonaise. Tout cela prend fin avec le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale.

Baseball Asahi

L’équipe Asahi est créée en 1914 et ses membres développent leur talent en jouant contre d’autres équipes amateurs constituées de pompiers, de débardeurs et d’ouvriers d’usine. Entre 1919 et 1940, l’équipe remporte dix championnats au niveau local. Au début des années 1920, on compte déjà plus de cinquante équipes de jeunes joueurs qui jouent au baseball au niveau senior dans diverses ligues amateurs de la province.

Si l’on croit les journaux de l’époque, l’Asahi devient alors adepte d’un jeu réfléchi (« brain ball »). Plus petits que la plupart de leurs adversaires, les joueurs de l’Asahi misent plus sur la rapidité et la tactique que sur les coups de circuit.

Vancouver Asahi Baseball Club
L’équipe des Asahi de Vancouver de 1930 posant avec le trophée de champion de la Vancouver Terminal League.
Parc Oppenheimer
Le champ de baseball au parc Oppenheimer aujourd'hui.

Le parc Oppenheimer est utilisé pour des matchs de baseball et de soccer dès 1898. Ainsi baptisé en l’honneur de David Oppenheimer, le deuxième maire de la ville, le parc est aussi le centre de manifestations politiques, en particulier durant la Grande Dépression, lorsque les sans-emploi s’y rassemblent pour protester contre l’inaction du gouvernement.

À une époque où les Japonais n’ont pas le droit de vote et sont bannis de certaines professions, l’équipe Asahi est une source de fierté ostensible pour cette communauté. Lorsque la guerre éclate, les Canadiens d’origine japonaise sont cependant étiquetés « sujets d’un pays ennemi ». Au début de 1942, toutes les personnes ayant des origines japonaises sont forcées de quitter la côte. Lorsque la saison de baseball commence au printemps de cette année-là, l’équipe Asahi est absente de la ligue.