Victoria Conservatory of Music

Victoria Conservatory of Music. Important établissement d'enseignement de la Colombie-Britannique, constitué en 1964 sous le nom de Victoria School of Music.

Victoria Conservatory of Music

Victoria Conservatory of Music. Important établissement d'enseignement de la Colombie-Britannique, constitué en 1964 sous le nom de Victoria School of Music. Il adopte le nom de « conservatoire » en septembre 1968, s'affilie à l'Université de Victoria en octobre de la même année et le demeure jusqu'en 1978. En septembre 1978, le conservatoire s'affilie au Camosun College, offrant un cours de deux ans d'interprète-enseignant conduisant à un diplôme d'Associate of Arts in Music.

Contexte

Le premier directeur, Otto-Werner Mueller, est suivi de Robin Wood en 1966. Wood et sa femme Winifred Scott sont principal et vice-principale jusqu'en 1985, année où ils reçoivent les titres de principal et vice-principale émérites. La structure administrative est modifiée et l'on retient Denis Donnelly comme directeur. Situé d'abord dans l'ancien Union Hall sur la rue Pandora, le conservatoire emménage au Craigdarroch Castle en 1968, puis à l'ancienne Saint Ann's Academy en 1979. En 1997, le conservatoire achète le Metropolitan United Church datant d'un siècle. Après des rénovations considérables et la construction de classes, d'espace à bureaux, de studios d'enseignement et de salles d'audition, le conservatoire déménage dans son nouvel emplacement en 1999.

Philosophie

Le Victoria Conservatory of Music favorise à la fois le plaisir de la musique et de la performance et l'excellence dans l'enseignement de la culture. Il offre une formation (cours particuliers et cours de perfectionnement) en plusieurs instruments, chant, élocution, musicothérapie et enseignement du piano. Le programme inclut également des cours sur les méthodes Orff, Kodály et Suzuki. Le conservatoire dispose aussi d'un programme de deux ans de formation à l'éducation musicale. Au milieu des années 1980, il inaugure un atelier d'été en piano et, en 1990, il institue un atelier d'été de deux semaines en jazz.

Depuis son association avec le Camosun College en 1978, le conservatoire offre également une formation avancée pour les étudiants postsecondaires et les professionnels de la musique. Il a aussi son propre système d'examens où les étudiants travaillent à l'obtention d'un certificat pour chaque année d'études alors que le diplôme le plus élevé est l'AVCM (Associate du Victoria Conservatory of Music).

Inscription

Le corps étudiant a augmenté considérablement - de 40 au cours de l'année scolaire 1964-1965 à plus de 2 000 étudiants. Un certain nombre d'étudiants de l'extérieur de la Colombie-Britannique et même du Canada ont demandé leur admission. Le conservatoire a débuté avec 12 enseignants et a pris de l'expansion pour en atteindre plus de 100 en offrant des cours et des programmes portant sur bon nombre d'instruments de musique, ainsi que sur le chant, la théorie de la musique, la musicothérapie, les orchestres, chorales et ensembles.

Le corps professoral du conservatoire compte beaucoup d'enseignants de renommée internationale. Certains de ses anciens élèves incluent les chanteurs Richard Margison, Ingrid Attrot, Benjamin Butterfield et Barbara Livingston, les pianistes Walter Prossnitz, Eve Egoyan, Kevin Fitz-Gerald, Jon Kimura Parker, May-Ling Kwok et Robert Holliston, le compositeur Christopher Donison, le chef d'orchestre Timothy Vernon et le violoniste Jonathan Crow.

Représentations publiques

En 1977, plusieurs étudiants du conservatoire sont lauréats lors des finales du National Competitive Festival of Music (Festival national de musique CIBC), et en 1979, cinq étudiants ont déjà été finalistes au Concours national de la SRC; ils ont continué par la suite à se produire honorablement dans les concours nationaux. Parmi les professeurs ont figuré Murray Adaskin (violon), Sydney Humphreys (violon), James Hunter (violoncelle), Selena James (chant), Jack Kessler (violon), Arthur Polson (violon), Winifred Scott Wood (piano), Stanley Shale (piano), Bryan Gooch (piano), Hans Siegrist (violoncelle), Kathleen Solose (piano), Catherine Young (chant), Ilona Bartalus (matières théoriques) et Alexander Dunn (guitare). Le groupe résident est le Trio Victoria. En 1990-1991, on compte quelque 60 récitals d'étudiants et autres présentations par divers ensembles de chambre du corps enseignant.

Les étudiants continuent à jouer lors de concerts hebdomadaires privés ou de récitals officiels, d'ateliers de maître, de festivals de musique et de compétitions. En travaillant avec les conseils scolaires et les centres de loisirs locaux, le conservatoire a introduit des programmes pour groupes, cordes et enfants à bien des communautés isolées, y compris un concert interactif dans lequel les enfants d'écoles élémentaires expérimentent des disques classiques au Alix Goolden Hall.

Enregistrements

En 2004, le Victoria Conservatory of Music lance son premier CD mettant en vedette bon nombre de ses étudiants talentueux âgés de 10 à 26 ans, le Victoria Symphony Orchestra et l'Opera Studio du conservatoire.

Prix, bourses et activités spéciales

Le conservatoire offre beaucoup de prix d'excellence ainsi que le programme de bourses d'études pour aider les étudiants dans le cadre de leurs études en musique. Les étudiants du conservatoire jouent et font des compétitions à la fois localement et à l'échelle nationale. En août 2004, le violoniste Nikki Chooi remporte la première place dans les catégories Cordes et Musique de chambre et la flûtiste Charlene DeVries remporte la troisième place dans la catégorie Instruments à vent lors du 33e National Music Festival de Charlottetown. Chooi se mérite également le Grand Prix du National Music Festival.

Bibliographie

Audrey Saint Denys JOHNSON, « New mecca for music », Victoria Daily Times (12 sept. 1964).


Lecture supplémentaire

  • Johnson, Audrey St Denys. 'New mecca for music,' Victoria Daily Times, 12 Sep 1964