Warner/Chappell Music Canada Ltd.

Warner/Chappell Music Canada Ltd. (Chappell & Co Ltd. jusqu'en 1987). Maison d'édition de musique britannique développée à partir d'une maison fondée à Londres en 1810 et ouverte pour affaires le 1er janvier 1811.

Warner/Chappell Music Canada Ltd.

Warner/Chappell Music Canada Ltd. (Chappell & Co Ltd. jusqu'en 1987). Maison d'édition de musique britannique développée à partir d'une maison fondée à Londres en 1810 et ouverte pour affaires le 1er janvier 1811. Une succursale canadienne du bureau new-yorkais de Chappell est ouverte à Toronto en 1912 et fermée en 1920. Une seconde succursale canadienne ouvre ses portes dans la même ville en 1946. Cyril C. Devereux (1911 - Toronto, 18 décembre 2001), directeur de la CAPAC (Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) de 1947 à 1977 et président de l'Association canadienne des éditeurs de musique (1954-1955) en est le gérant général jusqu'en 1975. Jerry Renewych lui succède. Chappell est alors la propriété du groupe PolyGram - conglomérat multinational du spectacle, propriétaire des éditions de musique Intersong, des disques Polydor et de Phonogram.

Premiers succès de Chappell

Éditeur de plusieurs ouvrages pour la scène, Chappell connaît son premier succès dans ce domaine avec une version anglaise de Faust de Gounod. La maison publie également les opérettes de Gilbert et Sullivan et, subséquemment, plusieurs autres opérettes et comédies musicales dont Rose Marie, The Desert Song, The Student Prince, My Fair Lady et The Sound of Music.

Relations canadiennes de Chappell

Chappell publie certaines compositions de Clarence Lucas, qui travaille comme réviseur au bureau de Londres au cours des années 1890, ainsi que de nombreuses mélodies et pièces pour piano de John Mais Capel (Lennoxville, Québec, 1<sup>er</sup> novembre 1862). Chappell édite d'autres compositeurs canadiens, dont Johnny Burt, Howard Cable, Wishart Campbell, Robert Farnon, Harold Ramsay et Godfrey Ridout. La chanson « The World is Waiting for the Sunrise » d'Ernest Seitz est l'un des plus grands succès de vente de Chappell.

La filiale canadienne continue toutefois à se consacrer principalement à la distribution de musique populaire américaine et britannique. Chappell est membre de CAPAC tandis que ses succursales Belinda Canada Ltd., Canadiana Music et Intersong Canada sont affiliées à la SDE Canada.

Chappell unit ses forces avec Warner Communications

En 1984, un groupe d'investisseurs achète Chappell Music de PolyGram et fait passer son siège social de l'Angleterre à New York. En 1987, Chappell Music est vendue à Warner Communications, Inc. et le nom de la filiale canadienne devient Warner/Chappell Music Canada Ltd.

Sous sa nouvelle désignation, la société continue à distribuer et publier de la musique, de même qu'à promouvoir des chanteurs et auteurs canadiens. Une division des services créatifs est constituée pour conserver les talents canadiens travaillant avec la compagnie et chercher activement à en augmenter le nombre. Parmi ces talents, on retrouve des artistes comme George Fox, David Roberts, Stan Meisner, Darby Mills et les Rheostatics.

En 1990, afin de diversifier ses activités, Warner/Chappell fait l'acquisition de Gordon V. Thompson Music de Canada Publishing Corporation. Connue subséquemment sous le nom de Gordon V. Thompson Music, division de Warner/Chappell Music Canada Ltd., la compagnie continue de se spécialiser dans la publication de musique sérieuse et pédagogique, tout en continuant d'offrir un important catalogue d'œuvres chorales. Pat Campbell devient gérant général de la compagnie en 1997.

Prix

Le 2 octobre 1999, Anne Marie Smith de Warner/Chappell remporte l'un des premiers Harris Institute Alumni Awards for Excellence. Plus tard la même année, la SOCAN leur attribue le Tea Party pour le succès de leur chanson n<sup>o</sup> 1, « Heaven Coming Down », premier single de leur parution chez EMI TRIPtych, publié par Warner/Chappell Music Canada.

Changement rapide au 21e siècle

Warner/Chappell Music est l'une des quelques compagnies publiant toujours des portfolios de musique populaire au tournant du millénaire. La compagnie fait de la sous-traitance pour beaucoup d'artistes publiés indépendamment, comme Tragically Hip, qui désirent publier des recueils de leurs chansons. En 2003, Warner sort les tablatures et partitions complètes de l'album multi-platine Silver Side Up de Nickelback. La même année, Charles Bronfman et ses partenaires - Thomas H. Lee Partners, Bain Capital et Providence Equity Partners - rachètent Warner Music, ce qui inclut Warner/Chappell, qui est considéré comme le quatrième éditeur de musique au monde.

Bibliographie

C.C. DEVEREUX, « Le Roman de Chappell's », CompCan, II (août 1965).

« Brillant avenir prévu pour les compositeurs », ibid., XXI (sept. 1967).

Christopher JONES, « Warner-Chappell, the uncontested champ of Canadian pop folios », Words & Music (sept. 1999).

« Harris (Institute) turns 10 : adds new programs », Canadian Musician (nov.-déc. 1999).

« SOCAN awards presentations wrap up 1999 », Canadian Musician (janv.-fév. 2000).

« Nickelback tab book (Hot Gear) », Canadian Musician (mars 2002).

Leonard DEVIN, « Music to his ears : Bronfman has a secret weapon in his Warner Music arsenal », Fortune (22 déc. 2003).


Lecture supplémentaire

  • Devereux, C.C. "The romance of Chappell's," CanComp, 2, Aug 1965

    "Music publisher predicts bright future for composers," CanComp, 21, Sep 1967

    Jones, Christopher. "Warner-Chappell, the uncontested champ of Canadian pop folios," Words & Music, Sept 1999

    "Harris (Institute) turns 10: adds new programs," Canadian Musician, Nov-Dec 1999

    "SOCAN awards presentations wrap up 1999," Canadian Musician, Jan-Feb 2000

    "Nickelback tab book (Hot Gear)," Canadian Musician, March 2002

    Devin, Leonard. "Music to his ears: Bronfman has a secret weapon in his Warner Music arsenal," Fortune, 22 Dec 2003