Wendy Nielsen

Wendy Louise Nielsen, O.N.-B., soprano et professeure, est née le 8 novembre 1962 à Harvey, au Nouveau-Brunswick.
Wendy Louise Nielsen, O.N.-B., soprano et professeure, est née le 8 novembre 1962 à Harvey, au Nouveau-Brunswick.


Wendy Louise Nielsen, O.N.-B., soprano et professeure, est née le 8 novembre 1962 à Harvey, au Nouveau-Brunswick. Chanteuse d’opéra, de concert et de récital de grande renommée, Wendy Nielsen a chanté des rôles importants au Metropolitan Opera et a performé un peu partout en Europe et en Amérique du Nord, y compris sous contrat au Carnegie Hall et avec le New York Philharmonic. Elle a fait également des tournées au Canada avec des compagnies comme le Calgary Opera, le Vancouver Opera, l’Opera Lyra Ottawa et la Compagnie nationale d’opéra du Canada. Professeure de chant accomplie depuis le milieu des années 1990, elle travaille comme chargée de cours de chant et d’opéra à l’Université de Toronto, et comme conseillère en chef des partitions vocales du programme Studio d’ensemble de la Compagnie nationale d’opéra du Canada depuis 2012.

Jeunesse, formation et début de carrière

Jusqu’à l’âge de 16 ans, Wendy Nielsen, diplômée de la Harvey High School, au Nouveau-Brunswick, sa province natale, chante dans des chorales d’église et dans des comédies musicales à l’école. Son talent attire l’attention de Mabel Doak, sa professeure de musique à Fredericton. Elle entame alors des études en musique à l’Université Mount Allison, et à l’Université de Lethbridge, où elle obtient un baccalauréat en 1984 alors qu’elle étudie sous l’aile de son mentor, le baryton basse George Evelyn.

La carrière de Wendy Nielsen ne s’amorce pourtant pas très bien. Après l’obtention d’une maîtrise en musique (opéra) de l’Université de la Colombie-Britannique en 1987, sa candidature à l’École d’opéra de l’Université de Toronto est rejetée, et le programme Studio d’ensemble de la Compagnie nationale d’opéra du Canada est complet. Heureusement, Wendy Nielsen est en mesure de suivre des cours de la Compagnie nationale d’opéra du Canada en tant qu’apprentie, bien qu’elle ne réussisse pas à s’inscrire au programme avant la saison suivante. Elle finit par faire ses débuts en opéra dans le rôle de Kate Pinkerton dans Madame Butterfly avec l’ensemble de la Compagnie nationale d’opéra du Canada en 1990.

Répertoire et performances

Son premier rôle d’importance est celui de Fiordiligi à la Compagnie nationale d’opéra du Canada dans Cosi fan Tutti (1992), un rôle qu’elle reprend dans des festivals au New Jersey et à Banff. En 1996, elle exécute deux autres premières : dans le rôle d’Emma dans Fierrabras, de Franz Schubert au Carnegie Hall et au Metropolitan Opera encore dans le rôle de Fiordiligi. Elle retourne au Metropolitan Opera plusieurs fois pour Carmen (Micaëla), Don Giovanni (donna Elvira) et Les noces de Figaro (comtesse Almaviva).

Wendy Nielsen se joint à diverses compagnies d’opéra canadiennes, notamment le Calgary Opera (rôle-titre dans Ariadne auf Naxos), l’Opera Lyra Ottawa (donna Elvira dans Don Giovanni), le Pacific Opera Victoria (rôle-titre dans Vanessa, de Samuel Barber), l’Opera New Brunswick, le Vancouver Opera (Vitellia dans La Clemenza di Tito) et le Edmonton Opera. Son répertoire s’étend de Messiah, de Georg Friedrich Handel, et la Symphonie no 9, de Ludwig van Beethoven, aux Illuminations, de Benjamin Britten, et Credo, de Krzysztof Penderecki, avec des orchestres du Canada, des États-Unis, de l’Espagne, de la Chine, du Japon, de la Pologne, etc. Wendy Nielsen est dirigée par Kurt Mazur, Mario Bernardi, Richard Bradshaw, James Conlon, Charles Dutoit, James Levine, puis Jeffrey Tate, et performe dans les festivals de Lucerne, de Lanaudière, de Prague et de Budapest.

Pour les récitals, elle exécute des programmes en collaboration avec la hautboïste Suzanne Lemieux, le pianiste compositeur Peter Tiefenbach et le pianiste Michael McMahon. Avec le pianiste Robert Kortgaard, elle présente la première mondiale de Between the Salt Water and the Sea Sand, un cycle de mélodies folklorique des Maritimes de Martin Kutnowski. Wendy Nielsen participe à des enregistrements pour Marquis Classics, ASV Sanctuary Classics et la CBC.

Enseignement

Professeure de chant et clinicienne de la voix depuis 1994, Wendy Nielsen enseigne au programme de perfectionnement des artistes émergents du Calgary Opera et au programme Centre for Opera Studies in Italy de l’Université de Toronto, anime l’atelier d’opéra de Saint-Andrews (qu’elle fonde en 1995) et donne des leçons privées. On l’invite en tant que professeure invitée, ainsi que pour donner des cours à la maîtrise, entre autres à l’École Glenn Gould du Royal Conservatory of Music, au Centre d’arts Orford, à l’Université McGill, à l’Université Dalhousie, à la division ontarienne de la National Association of Teachers of Singing (NATS). Elle travaille à temps plein depuis 2012 comme chargée de cours de chant et d’opéra à l’Université de Toronto, et comme conseillère en chef des partitions vocales du programme Studio d’ensemble de la Compagnie nationale d’opéra du Canada.

Elle est souvent nommée comme membre de jury et reconnue pour son mentorat auprès de la relève. Ses nombreux étudiants comprennent les sopranos Measha Brueggergosman et Marion Samuel-Stevens, et le ténor Isaiah Bell.

Prix

Prix d’éminente ancienne, Université de Lethbridge (1996)

Doctorat honorifique en lettres, Université du Nouveau‑Brunswick (1999)

Doctorat honorifique en beaux-arts, Université de Lethbridge (2008)

Ordre du Nouveau‑Brunswick, gouvernement du Nouveau-Brunswick (2009)

Doctorat honorifique en droit, Université Mount Allison (2011)


Lecture supplémentaire

  • "Tomorrow's Opera Stars," Canadian Opera Company Magazine, vol 6 Sep 1988

    Aperture Weekly (University of Lethbridge) 22 Oct 1996

    Bury, Dean. "Debut: Wendy Nielsen," Opera Canada, vol 39, Summer 1998.

    Crory, Neil. " Wendy Nielsen," Opera Canada, vol 50, Spring 2009.

Liens externes

//