Wetaskiwin

Située à 68 km au sud d'EDMONTON, Wetaskiwin joue le rôle de centre de service et de distribution et comprend d'autres industries, notamment la transformation de produits agricoles et le tourisme.

Wetaskiwin, ville de l'Alberta ; population 11 673 (recens. 2006), 11 154 (recens. 2001); const. en 1906. Wetaskiwin est l'une des plus grandes villes de la province. La ville est établie en 1891 à proximité de la voie d'évitement 16 sur la ligne ferroviaire qui relie Calgary et Edmonton. Elle constitue un point de départ pour les premiers colonisateurs, surtout d'origine scandinave. L'année suivante, une étude du site est entreprise et la ville est constituée en 1902. Une ligne secondaire du Canadien Pacifique est construite vers l'est en 1906, et Wetaskiwin se développe à mesure que la culture du blé et l'élevage de bovins prospèrent dans la région.

Située à 68 km au sud d'EDMONTON, Wetaskiwin joue le rôle de centre de service et de distribution et comprend d'autres industries, notamment la transformation de produits agricoles et le tourisme. Le Reynolds-Alberta Museum, ouvert en 1992, expose des objets variés qui témoignent des développements technologiques dans les transports, l'industrie et l'agriculture en Alberta. Adjacent à la musée est le Panthéon de l'Aviation du Canada. La cité compte un hebdomadaire, le Wetaskiwin Times Advertiser, ainsi que deux stations de radio locale et un aéroport municipal. Son nom vient du mot cri wi-ta-ski-winik, qui signifie « collines de la paix », une allusion au mont Peace Hills voisin, où les Cris et les Pieds-Noirs signent un traité en 1867, après une longue bataille.