When You and I Were Young, Maggie

« When You and I Were Young, Maggie ». Romance (1866) de James A. Butterfield, né en Angleterre (1837-1891), sur un poème écrit à Hamilton, Ont., par G.W. (George Washington) Johnson (Binbrook, Haut-Canada, 1839 - Pasadena, Cal.

When You and I Were Young, Maggie

« When You and I Were Young, Maggie ». Romance (1866) de James A. Butterfield, né en Angleterre (1837-1891), sur un poème écrit à Hamilton, Ont., par G.W. (George Washington) Johnson (Binbrook, Haut-Canada, 1839 - Pasadena, Cal., 1917), instituteur qui enseigna plus tard les langues et les mathématiques à l'Université de Toronto. Le poème fut écrit vers 1864 comme gage d'amour éternel de Johnson à sa femme, Maggie Clarke (décédée en 1865), et publié dans la collection Maple Leaves (Hamilton 1864). Il fut mis en musique à Indianapolis, Ind., où Butterfield publia la romance le 19 mai 1866. Une des ballades les plus populaires du début du XXe siècle, elle fut enregistrée par beaucoup d'artistes (les noms de quelques-uns paraissent dans En remontant les années), notamment les ténors Henry Burr, Harry MacDonough, John McCormack et Frank Munn, et plusieurs instrumentistes. La chanson, ou sa mélodie, fut aussi enregistrée dans les années 1930 par les musiciens de jazz Benny Goodman, Tommy Ladnier, Red Nichols, Fats Waller, Teddy Wilson et autres.