Whitecourt

Grâce à la construction de la première de trois scieries en 1919 et à l'arrivé des chemins de fer du Canadien National deux ans plus tard, Whitecourt devient un centre d'exploitation forestière important.
Grâce à la construction de la première de trois scieries en 1919 et à l'arrivé des chemins de fer du Canadien National deux ans plus tard, Whitecourt devient un centre d'exploitation forestière important.


Whitecourt, ville de l'Alberta; pop. 8971 (recens. 2006), 8334 (recens. 2001); constituée en 1971. Whitecourt est située près du confluent des rivières McLeod et ATHABASCA, à 177 km au nord-ouest d'Edmonton. En 1903, la Grand Trunk Railway effectue des travaux d'arpentage à cet endroit, créant ainsi une route d'exploration qui, malgré le délai de construction du chemin de fer, facilite l'implantation d'une très petite colonie nommée Saquitawah (un mot cri signifiant « rencontre des eaux »). La localité, composée principalement de trappeurs, est bientôt renommée Whitecourt, du nom de Walter White, qui livre dans le district le courrier reçu à Greencourt jusqu'à l'ouverture d'un bureau de poste en 1910.

Grâce à la construction de la première de trois scieries en 1919 et à l'arrivé des chemins de fer du Canadien National deux ans plus tard, Whitecourt devient un centre d'exploitation forestière important. La découverte de gisements de pétrole et de gaz dans la région et l'achèvement de la route 43 au milieu des années 1950 favorisent davantage sa croissance. Grâce à cette prospérité, Whitecourt est constituée en tant que village en 1959, en tant que ville nouvelle (puisqu'elle n'est pas encore autonome) en 1961, puis en tant que ville.

Des constructions récentes, comme une usine de pâte, une usine de papier journal au nord de la ville et une usine de panneaux de fibre à densité moyenne à Blue Ridge, à 30 km à l'est, ont rehaussé l'importance de Whitecourt dans l'industrie forestière. Le secteur pétrolier est toujours essentiel pour l'économie de la ville, et le tourisme y gagne en importance. La ville se dit la capitale de la motoneige en Alberta.


Lecture supplémentaire

  • Doreen Olecko, Sagitawah Saga: The Story of Whitecourt (circa 1976).

Liens externes