Parc provincial Whiteshell

Le parc provincial Whiteshell (créé en 1961, superf. 2737,15 km2) est situé à 105 km à l'est de Winnipeg, au Manitoba, près de la route transcanadienne, dans la région du BOUCLIER précambrien. Whiteshell est relié par le nord au parc provincial Nopiming.

Le parc provincial Whiteshell (créé en 1961, superf. 2737,15 km2) est situé à 105 km à l'est de Winnipeg, au Manitoba, près de la route transcanadienne, dans la région du BOUCLIER précambrien. Whiteshell est relié par le nord au parc provincial Nopiming.

Histoire naturelle

Sur les roches vieilles de 3,75 milliards d'années, la glaciation a formé de nombreux lacs et décapé le socle granitique. On croit que le lac West Hawk, le plus profond du Manitoba (111 m), aurait été formé par une météorite (voir MÉTÉORE, MÉTÉORITE, CRATÈRE MÉTÉORIQUE). La plus grande partie de la région est recouverte de forêts de conifères et de feuillus. Elle abrite aussi de nombreuses plantes de marais (p. ex., liliacées et riz sauvage). Au nombre des mammifères se trouvent l'ours noir, l'orignal, le cerf de Virginie, le coyote, le castor et le vison. On compte aussi de nombreuses espèces d'oiseaux, dont l'oie du Canada, particulièrement abondante au sanctuaire Alfred Hole.

Évolution humaine

Des études archéologiques démontrent que la présence autochtone en Amérique du Nord remonte à 3000 ans avant J.-C. Les pétroglyphes de Bannock Point attestent de cette présence. En 1733-1734, Jean-Baptiste de LA VÉRENDRYE traverse la région en passant par la rivière Winnipeg. D'autres explorateurs, dont MACKENZIE, THOMPSON, HENRY, et KANE, suivront. Dans les années 1880, on construit le chemin de fer transcontinental et, ça et là, on met sur pied des exploitations minières, forestières et agricoles. Durant les années 20, on met en valeur le potentiel récréatif de la région en procédant à la construction de chalets, puis, en 1931, on crée une réserve forestière.

Installations et services

De nombreux chemins mènent au parc, bien que le secteur nord demeure encore sauvage et sans route. Partout dans le parc, on trouve des installations, dont 11 stations touristiques ouvertes à longueur d'année et 18 autres ouvertes de mai à septembre. Parmi les activités, notons les randonnées nautiques, la pêche, la baignade, le camping, les promenades à cheval et les activités d'interprétation de la nature. En hiver, le parc se prête au ski alpin, au ski de fond et à la MOTONEIGE. Le parc réunit aussi plusieurs parcours de canot, des sentiers de randonnée diurne ou de randonnée d'interprétation et le sentier Mantario de 60 km en région sauvage.


Liens externes