​William Hugh Kenner

​William Hugh Kenner, critique littéraire (né le 7 janvier 1923 à Peterborough, en Ontario; décédé le 24 novembre 2003 à Athens, en Géorgie).

William Hugh Kenner, critique littéraire (né le 7 janvier 1923 à Peterborough, en Ontario; décédé le 24 novembre 2003 à Athens, en Géorgie). Connu pour avoir remis le poète américain Ezra Pound sur le devant de la scène et redoré son blason en publiant, en 1971, une biographie critique qui fait désormais autorité intitulée The Pound Era, Hugh Kenner est considéré comme l’un des exégètes les plus importants du modernisme littéraire.

Formation et carrière de professeur

Hugh Kenner fréquente l’école secondaire Collegiate Institute de Peterborough, en Ontario, où son père, H.R.H. Kenner, enseigne le latin et le grec et sa mère, Mary Kenner, les lettres classiques. Il attribue son amour précoce de la lecture et sa passion pour la littérature à une grave perte d’audition subie dans son enfance à la suite d’une grippe. Il obtient un B.A. et un M.A. à l’Université de Toronto où il étudie avec le théoricien des communications Marshall McLuhan. Ses travaux de maîtrise sur l’écrivain britannique G. K. Chesterton lui valent une Médaille d’or académique du Gouverneur général.

Encouragé par Marshall McLuhan, Hugh Kenner poursuit ses études pour obtenir un Ph. D. à la Yale University où il décroche l’une des prestigieuses bourses A.C.L.S. Il étudie auprès de Cleanth Brooks, un chercheur fameux et l’un des fondateurs de l’influente école de la nouvelle critique américaine, et rédige une thèse sur Ezra Pound intitulée The Poetry of Ezra Pound qui, publiée sous ce même titre, obtient le prix John Addison Porter à Yale.

De 1946 à 1948, Hugh Kenner enseigne au Collège Assumption (devenu l’Université de Windsor) puis occupe pendant une longue période, de 1950 à 1973, la chaire d’anglais à la University of California de Santa Barbara. En 1973, il est nommé Andrew W. Mellon Professor of Humanities à la Johns Hopkins University de Baltimore où il enseigne jusqu’en 1990. De 1990 à 1999, date de sa retraite, Hugh Kenner est titulaire de la chaire d’anglais Franklin and Callaway à la University of Georgia.

Écrits

En 1948, Marshall McLuhan et Hugh Kenner rendent visite à Ezra Pound au St. Elizabeths Hospital à Washington où ce dernier est incarcéré à la suite de poursuites pour trahison intentées contre lui pour la diffusion à la radio, en Italie, d’émissions en soutien au dictateur fasciste Benito Mussolini. Ezra Pound conseille à Hugh Kenner de rencontrer personnellement les écrivains majeurs de son époque, lui fournissant des lettres d’introduction à cet effet. Hugh Kenner suit les recommandations du poète et se lie d’amitié avec des personnalités comme T. S. Eliot, Samuel Beckett, Wyndham Lewis, William Carlos Williams, Marianne Moore, Basil Bunting et Louis Zukofsky.

Parmi les monographies publiées de Hugh Kenner, on trouve des études sur G. K. Chesterton, Ezra Pound, Wyndham Lewis, James Joyce, T. S. Eliot, Samuel Beckett et R. Buckminster Fuller ainsi que sur les écrivains irlandais, les écrivains modernistes américains et les écoles de poésie du XVIIe siècle de John Donne et Ben Jonson. Hugh Kenner publie plus de trente ouvrages qui vont exercer une grande influence, notamment Gnomon: Essays in Contemporary Literature (1958), The Pound Era (1971), The Stoic Comedians: Flaubert, Joyce & Beckett (1974), The Counterfeiters (1985) et A Sinking Island: The Modern English Writers (1988). Il publie également plus de 600 articles et critiques.

Bien que travaillant essentiellement aux États-Unis, Hugh Kenner demeure citoyen canadien. En 1985, il revient toutefois à Toronto pour occuper la chaire Northrop Frye. En 1997, il anime sur CBC les Massey Lectures qui sont publiés sous le titre The Elsewhere Community.