William Needles

William (Bill) Needles, C.M., acteur, enseignant (né le 2 janvier 1919 à Yonkers, dans l’État de New York; mort le 2 janvier 2016 à Alliston, en Ontario). William Needles est surtout connu comme un des membres fondateurs du Festival de théâtre de Stratford, dans lequel il a joué plus de 100 rôles
William (Bill) Needles, C.M., acteur, enseignant (né le 2 janvier 1919 à Yonkers, dans l’État de New York; mort le 2 janvier 2016 à Alliston, en Ontario). William Needles est surtout connu comme un des membres fondateurs du Festival de théâtre de Stratford, dans lequel il a joué plus de 100 rôles


William Needles

William (Bill) Needles, C.M., acteur, enseignant (né le 2 janvier 1919 à Yonkers, dans l’État de New York; mort le 2 janvier 2016 à Alliston, en Ontario). William Needles est surtout connu comme un des membres fondateurs du Festival de théâtre de Stratford, dans lequel il a joué plus de 100 rôles.

Jeunesse et formation

George William Needles est l’aîné des enfants de Marian et Ira Needles. Ce dernier est le cofondateur de l’Université de Waterloo. Quand il a sept ans, la famille déménage à Kitchener, en Ontario. William Needles et ses deux plus jeunes frère et sœur passent le gros de leur enfance et de leur adolescence à Kitchener. Ira Needles, le père de William Needles, est une figure imposante et plus grande que nature. C’est un homme qui a grandi dans la pauvreté, sur une ferme de l’Iowa, et qui a fait son chemin dans le monde des affaires, au point de devenir le président de B.F. Goodrich Canada. Ira Needles se sent peu enthousiaste face à l’ambition mal avisée qu’a son fils de devenir acteur de théâtre. Mais il finit, bon an mal an, par le laisser vivre sa passion. Après ses études secondaires, William Needles fréquente l’école d’arts dramatiques Goodman à Chicago. C’est que son père lui a permis d’y étudier, exclusivement à cause de la très prestigieuse réputation de cette institution.

Après sa formation de deux ans en art dramatique à Chicago, William Needles travaille brièvement comme acteur et régisseur de plateau à Winnipeg. Il s’installe ensuite à Toronto. En 1940, il est sélectionné pour jouer le rôle principal masculin dans le radio-théâtre John and Judy de la CBC. Il tiendra ce rôle pendant 14 ans. La carrière théâtrale naissante de William Needles marque un temps d’arrêt quand il s’enrôle dans l’armée américaine en 1943, pour aller servir sous les drapeaux, au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Il voit le feu dans le Pacifique. Il participe d’abord avec la 7e division d’infanterie, aux combats de la campagne des îles Aléoutiennes. Il joint ensuite, dans le Pacifique, la 27e division d’infanterie de New York. Il est alors l’assistant du confesseur des troupes, en 1945, lors de l’infamante bataille d’Okinawa. On rapporte que, pendant les moments les plus horribles et sanglants des combats, il se récitait à lui-même des passages de Hamlet pour préserver son équilibre mental.

Il revient au Canada après la guerre et reprend sa carrière d’acteur. Il délaisse alors le radio-théâtre au profit de rôles à la télévision et sur la scène. Il est aussi gérant de l’académie d’art dramatique de Lorne Greene et de la New Play Society de Dora Mavor Moore. En 1946, il épouse Dorothy-Jane Goulding, qui avait été sa compagne épistolaire attitrée pendant ses années de guerre dans le Pacifique. Ils auront en tout cinq enfants.

Carrière

Alors qu’il travaille comme acteur à Toronto, William Needles se présente à une des auditions du metteur en scène britannique Tyrone Guthrie, qui recherche des acteurs locaux pour participer à la première saison du Festival de Stratford. Il n’a même pas à auditionner. Tyrone Guthrie l’embauche sur le coup et c’est le début d’une longue et fructueuse association entre William Needles et le Festival, qu’il influencera profondément. Il fait ses débuts lors de la première saison du Festival de Stratford, en 1953. Il joue alors Norfolk et le premier assassin dans Richard III ainsi que Renaldo dans Tout est bien qui finit bien. Il jouera plus de 100 rôles au Festival de Stratford, sur une période de 47 saisons. Il travaillera sous huit directeurs artistiques successifs. Certains de ses rôles les plus remarquables sont : Albany dans Le Roi Lear (1964 et 1972), Le Roi Blanc dans Alice Through the Looking Glass (1996), et Merriman dans The Importance of Being Earnest (2000).

Il mène aussi une respectable carrière comme acteur théâtral, télévisuel et cinématographique, en dehors du Festival de Stratford. Il participe à ces grands succès sur Broadway qu’ont été Hadrian VII (1969) et Next Time I’ll Sing to You avec James Earl Jones et Estelle Parsons. Il joue dans des pièces pour le Manitoba Theatre Centre, le South Coast Repertory et un grand nombre d’autres compagnies théâtrales, en Amérique du Nord et en Grande-Bretagne. Il joue dans une douzaine de films et tient notamment le rôle de Banquo dans la production cinématographique de 1961, par la CBC, d’un Macbeth avec Sean Connery dans le rôle-titre.

En 1957, il contribue à la fondation de la Caisse des acteurs du Canada (maintenant nommé l’AFC), un organisme caritatif qui fournit de l’aide financière d’urgence aux acteurs et aux professionnels des arts et du divertissement. Ce fonds distribue environ 500 000 $ annuellement.

Fin de carrière et fin de vie

En 1974, William Needles est chargé de cours invité en art dramatique à l’Université de Californie. Il est alors un enseignant inspirant et aimé. Il devient le mentor de plusieurs jeunes acteurs. Son implication et son influence ont une portée qui va bien au-delà de la salle de classe. Certains de ses étudiants ont eu des carrières d’acteurs illustres. C’est le cas notamment de Jon Lovitz, dont le personnage de Maître Thespian, dans l’émission Saturday Night Live, est en bonne partie inspiré de son enseignant d’art dramatique d’autrefois.

William Needles continue de jouer au Festival de Stratford jusqu’à l’âge de 87 ans. Il est alors le plus vieil acteur actif au Canada. Les deux derniers rôles qu’il tient au Festival de Stratford, avant de prendre sa retraite, sont celui de Adam dans Comme il vous plaira (2005) et de Castruchio dans The Duchess of Malfi (2006).

Récompenses et distinctions

WilliamNeedles s’est vu décerner un certificat de maître enseignant cum laude par l’Université de Californie, à Irvine, où il a enseigné l’art dramatique au sein de la Claire Trevor School of the Arts. En 2000, il devient Membre de l’Ordre du Canada. En 2002, il reçoit la Médaille du jubilé d’or de la Reine Elizabeth. En 2012, il reçoit la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth.