Thomas, William

William Thomas, architecte, ingénieur et arpenteur (né en 1799 à Suffolk, Angleterre; décédé le 26 décembre 1860 à Toronto, ON).

St. Lawrence Hall
L'architecture du hall refl\u00e8te l'influence du style de la Renaissance, avec son portique surélevé sur une base décorée d'un arc (photo de Steven Evans).

William Thomas, architecte, ingénieur et arpenteur (né en 1799 à Suffolk, Angleterre; décédé le 26 décembre 1860 à Toronto, ON). Un des fondateurs de la profession d'architecte au Canada, William Thomas se serait assuré par ses travaux en Angleterre une modeste place dans l'histoire de l'architecture britannique. C'est cependant pour sa marque sur les nouvelles communautés du Centre et de l'Est du Canada qu'on se souvient de lui. Ses réalisations au Canada de 1843 à 1860 comprennent plus d'une centaine de bâtiments, dont certains parmi les plus beaux spécimens d'architecture du milieu du XIXe siècle à Toronto. Il laisse en héritage un style que l'on retrouve partout au pays.

Thomas s'installe à Birmingham en 1819 pour travailler pour Richard Tutin, un constructeur et un arpenteur. Il épouse Martha Tutin en 1826 et devient architecte associé de la compagnie jusqu'à la mort de Tutin en 1832. Il ouvre alors sa propre étude à Leamington Spa, non loin de Birmingham, et y entreprend d'élégants projets d'habitations late-Georgian destinés à la spéculation, qui l'acculeront à la faillite en 1840. Après avoir réalisé d'autres commandes à Birmingham, il s'embarque pour Toronto en 1843 avec sa femme et ses huit enfants.

Architecte de bâtiments religieux de premier rang et principal promoteur du néogothique au Canada, Thomas conçoit entre autres l'église St. Paul's (1844) à London, la cathédrale St. Michael's et l'évêché (1845-1848) à Toronto, l'église St. Paul's (1854) à Hamilton et l'église St. Matthew's (1857) à Halifax.

Les créations résidentielles de Thomas, grand amateur du motif sculptural, présentent des rangées flamboyantes de motifs sculptés dans la pierre, comme en témoignent ses propres résidences : l'Oakham House (1848) à Toronto et l'Inglewood House (1852) à Hamilton. L'apogée de son oeuvre, sous ce rapport, est l'ornementation sculpturale de grande qualité du Monument Brock (1858-1859) à Queenston, le deuxième plus grand monument du genre au monde.

Aujourd'hui, Thomas est mieux connu pour ses bâtiments commerciaux et institutionnels comme la Commercial Bank of the Midland District (1844) à Toronto (dont la façade reconstruite fait maintenant partie de la Place BCE), le St. Lawrence Hall and Market (1845-1850) à Toronto, les palais de justice des districts de Niagara et de Kent (1846-1847), l'hôtel de ville de Guelph (1856), la maison de la Douane de Québec et le palais de justice d'Halifax (1858) et la prison Don (1857-1864) à Toronto, de triste renommée.

Un des fondateurs de la première association professionnelle d'architectes, d'ingénieurs et d'arpenteurs du Canada, dont il est président jusqu'à sa mort en 1860, Thomas laisse en héritage à la province les premiers architectes formés au pays :ses deux fils, William Tutin (1829-1892) Thomas et Cyrus Thomas (1838-1911) et William Storm (1826-1899).


Lecture supplémentaire

  • Glenn McArthur and Annie Szamosi, William Thomas, Architect 1799-1860 (1996).