Wolff, S. Drummond

S. (Stanley) Drummond Wolff. Organiste, chef de choeur, professeur, compositeur (Londres, Angleterre, 4 février 1916 - San Diego, Californie, 9 avril 2004). B.Mus., ARCM (Londres) 1937, FRCO (Londres) 1944, D.Mus. (Toronto) 1948.

Wolff, S. Drummond

S. (Stanley) Drummond Wolff. Organiste, chef de choeur, professeur, compositeur (Londres, Angleterre, 4 février 1916 - San Diego, Californie, 9 avril 2004). B.Mus., ARCM (Londres) 1937, FRCO (Londres) 1944, D.Mus. (Toronto) 1948. À six ans, il est soliste dans le choeur de His Majesty's Chapel Royal of the Savoy et, à 13 ans, il est organiste. Il commence sa carrière en tant qu'organiste adjoint à St. Matthew's Oakley Square (Londres). Il est Kent Scholar au Royal College of Music (Londres) où il étudie l'orgue avec sir Walter Alcock et le Dr Ernest Bullock et la composition avec C.H. Kitson. Il reçoit le prestigieux prix Limpus du Royal College of Organists.

Débuts en Angleterre

La carrière de Stanley Wolff progresse rapidement. Il est nommé professeur agrégé par le London County Council, directeur et chef d'orchestre de la Clapham Operatic and Orchestral Society et de la Gilbert and Sullivan society. En 1938, il est organiste et maître de musique à St. Martin-in-the-Fields, poste qu'il conservera jusqu'en 1946.

Nominations au Canada

En 1946, après avoir été membre des Grenadier Guards et chef d'orchestre du Chœur du Quartier général de l'Armée canadienne pendant la Deuxième Guerre mondiale, S. Wolff s'installe au Canada. Il est nommé au Conservatoire royal de musique à Toronto, où il enseigne l'orgue et la théorie, et, de 1946 à 1952, il est organiste et maître de chapelle à l'église Metropolitan United Church. En 1948, il devient membre de la faculté de musique de l'Université de Toronto sous la direction de Sir Ernest MacMillan et Healey Willan. F.R.C. Clarke figure parmi ses étudiants.

Wolff est aussi une personnalité importante des sociétés chorales de Toronto et de Montréal. Avec John Cozens, il fonde le Orpheus Choir in Toronto en 1951, qui existe jusqu'en 1955, et, à Montréal, où il est organiste à la cathédrale Christ Church de 1952 à 1956, il crée les Cathedral Singers, dirige la Bank of Montreal Choral Society et monte Elijah en première avec l'Orchestre symphonique de Montréal.

De plus, S. Wolff compose et arrange principalement des hymnes pour chœurs et des pièces pour orgue, dont 12 hymnes pour Metropolitan Series of Choral Music, dédiés à l'église Metropolitan United Church et composés à partir de 1946, Prelude on Greensleeves (1946) et Festival Fanfare (1950) pour orgue. Dans les années 1980, Wolff compose quatre volumes d'hymnes et beaucoup de ses œuvres sont publiées par Concordia Publishing House et MorningStar Music Publishers.

Années à l'étranger

Après quelque temps passé au Royaume-Uni, Wolff poursuit sa carrière aux Bermudes, de 1959 à 1961, comme organiste de la Bermuda Cathedral, fondateur et chef d'orchestre de la Bermuda Choral Society et présentateur d'une émission radio de musique classique. Plus tard, il enseigne et travaille à plusieurs autres endroits, dont, de 1962 à 1972, au College of Marin (CA), de 1972 à 1981, à Eastbourne (Angleterre) et, de 1981 à 1994, à Seattle (WA). Il finit par s'installer à San Diego, en Californie.


Lecture supplémentaire

  • O'Connell, Deirdre. "S. Drummond Wolff: Eminent Organist," Canadian Review of Music and Art vol 4, no 5, Oct/Nov 1946