Workman, Nanette

Nanette Workman. Chanteuse, auteure-compositrice, comédienne (Brooklyn, N.Y., 20 novembre 1945). Son père était trompettiste dans l'orchestre de Tommy Dorsey, et sa mère, comédienne, joua dans les théâtres de Broadway. Sa carrière débuta à 11 ans, à Jackson, Miss.

Workman, Nanette

Nanette Workman. Chanteuse, auteure-compositrice, comédienne (Brooklyn, N.Y., 20 novembre 1945). Son père était trompettiste dans l'orchestre de Tommy Dorsey, et sa mère, comédienne, joua dans les théâtres de Broadway. Sa carrière débuta à 11 ans, à Jackson, Miss., lorsqu'elle figura dans la série télévisée « Mr. Magic ». Deux ans plus tard, elle animait sa propre émission destinée aux adolescents où elle chantait chaque semaine. En 1964, elle tenta de s'inscrire sans succès à la Juilliard School de New York où elle rencontra le chanteur Rudy Vallee et tint, pendant deux ans, un rôle principal dans la comédie musicale de Broadway How to Succeed in Business Without Really Trying. Plus tard, elle rencontra Tony Roman (Antonio D'Ambrosio, Montréal 1942 - Montréal 8 juin 2007) dans un clud de Manhattan qui lui offrit d'interpréter une version rock de « Et maintenant » de Gilbert Bécaud. Nanette apprit donc le français, séduisit le public québécois par ses airs d'ingénue et son accent américain et fit de nombreuses apparitions à la télévision, en particulier à l'émission « Jeunesse d'aujourd'hui » (CFTM-TV). En 1968, elle se rendit en Angleterre où elle joua dans une comédie télévisée avec Peter Cook et Dudley Moore. Elle fut alors choriste pour les Rolling Stones (« Honky Tonk Women »), John Lennon et Elton John. À l'expiration de son visa, elle se rendit à Paris où elle chanta avec Johnny Halliday, faisant des tournées en Afrique, en Polynésie et en Europe avant de revenir au Québec en 1974. « Lady Marmalade », « Danser danser » et surtout « Call Girl » (de Luc Plamondon) furent en tête des palmarès. Puis elle tint le rôle de Sadia dans l'opéra rock Starmania de Plamondon-Berger, au Palais des congrès de Paris en 1979 (enregistré sur 2-Kébec-Frog KF-8001-8002). Avec Jean-Pierre Ferland, Marie-Claire Séguin et Louise Portal, elle fit la tournée du Québec avec le spectacle Du gramophone au laser qui retraçait l'histoire de la chanson québécoise. Elle figura dans le deuxième opéra rock de Plamondon-Berger, La Légende de Jimmy, inspiré de la vie de James Dean, qui tint l'affiche cinq mois au Mogador de Paris en 1990 et dont l'enregistrement se vendit à plus de 100 000 exemplaires (CBS CK-90857-CD).

Discographie

Nanette : 1967; Canusa CLJ-33-100.

Je me rétracte : 1967; Canusa CLJ-33-105.

Fleurs d'amour, fleurs d'amitie : avec Tony Roman; 1968; Canusa CLJ-602.

Nanette : (1968?). Budget 9020.

Lady Marmalade : 1975; Pacha 11201.

Nanette Workman : 1976; Pacha 11203.

Grits and Cornbread : 1977; Telson AF-2500.

Nanette Workman : 1977; Pacha 11205.

Nanette Workman : 1978?; Big Tree BT-89514.

Disque d'or : (1979). K-tel KF-150.

Les Titres d'or de Nanette Workman : (1979); Solo PAC-245.

Chaude : 1980; RCA KKL-1-0381.

Nanette Workman : 1983; Kébec-Disc KD-570.

Changement d'adresse : 1989; CBS PFC-80143.

Collection souvenir : (1991); Gamma 2-6122 (CD).


Lecture supplémentaire

  • Quintal, Louis. 'Nanette Workman,' MSc, 345, Sep-Oct 1985