Recherche pour "Ralliement national des Métis"

Afficher 1-3 de 3 résultats
Article

Trophée commémoratif Calder

Le trophée commémoratif Calder est remis annuellement au « meilleur joueur de hockey à sa première année dans la Ligue nationale de hockey (LNH) ». Décerné pour la première fois en 1933, le trophée est nommé en l’honneur de Frank Calder, président de la LNH de 1917 à 1943. Le gagnant est choisi par un sondage auprès de l’Association professionnelle des chroniqueurs de hockey à la fin de la saison régulière, et on le remet après les séries de la Coupe Stanley. Parmi les joueurs qui obtiennent le trophée et continuent leur carrière brillante, on peut nommer Terry Sawchuk, Bernie Geoffrion, Frank Mahovlich, Bobby Orr, Mario Lemieux et Martin Brodeur.

Article

Le trophée commémoratif James Norris

Chaque année, le trophée commémoratif James Norris est remis au joueur qui, selon les chroniqueurs de hockey, est le meilleur défenseur de la Ligue nationale de hockey (LNH) pendant la saison régulière. Le trophée est présenté à la ligue en 1953 par les enfants de James Norris, ancien propriétaire des Red Wings de Détroit. À la fin de la saison régulière, les membres de la Professional Hockey Writers’ Association votent pour le gagnant, et le trophée est remis après les séries éliminatoires de la Coupe Stanley

Article

Trophée Conn Smythe

Le trophée Conn Smythe est remis annuellement au joueur jugé le plus utile à son équipe durant les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey. Le joueur est choisi par les chroniqueurs de hockey. Le trophée est décerné pour la première fois en 1964 en l’honneur de Conn Smythe, ancien entraîneur, gérant et propriétaire des Maple Leafs de Toronto. Les joueurs suivants ont remporté le trophée à deux reprises : Bobby Orr (1970 et 1972), Bernie Parent (1974 et 1975), Wayne Gretzky (1985 et 1988), Mario Lemieux (1991 et 1992), et Sidney Crosby (2016 et 2017). Patrick Roy a remporté le trophée trois fois (1986, 1993 et 2001). Cinq joueurs ont remporté le trophée Conn Smythe même si leur équipe a perdu le championnat de la Coupe Stanley : Roger Crozier (1966), Glenn Hall (1968), Reggie Leach (1976), Ron Hextall (1987) et Jean-Sébastien Giguère (2003).