Recherche pour "Langues autochtones au Canada"

Afficher 1-2 de 2 résultats
Article

Oronhyatekha

Oronhyatekha (prononciation O-RON-ya-dé-ga, ce qui signifie « ciel enflammé » ou « nuage ardent »), également connu sous le nom de Peter Martin, médecin et homme d’affaires kanyen’kehà:ka (mohawk) (né le 10 août 1841 sur la réserve des Six-Nations de la rivière Grand, près de Brantford, au Canada-Ouest [aujourd’hui l’Ontario]; décédé le 3 mars 1907 à Savannah, dans l’État de Géorgie, aux États-Unis). En 1867, Oronhyatekha est devenu la deuxième personne autochtone à obtenir un diplôme de médecine au Canada. Ardent défenseur des intérêts autochtones, il a été élu au Grand Conseil général des Indiens de l’Ontario et du Québec en 1872, où il a lutté contre les mesures restrictives de la Loi sur les Indiens. Oronhyatekha était également un homme d’affaires; en 1881, il était à la tête de l’Ordre indépendant des Forestiers.

Article

Armand Frappier

Armand Frappier, CC, médecin et microbiologiste (né le 26 novembre 1904 à Salaberry-de-Valleyfield, QC; décédé le 17 décembre 1991 à Montréal, QC). Armand Frappier fut une figure emblématique du combat contre la tuberculose au Canada. Il a conçu le vaccin du BCG (bacille de Calmette-Guérin) et a fait campagne pour la vaccination à grande échelle dans tout le pays. Fondateur et directeur de l’Institut de microbiologie et d'hygiène de Montréal, il fit progresser la recherche médicale axée sur les maladies infectieuses et joua un rôle important dans le développement de la santé publique. (Vois aussi INRS - Centre INRS–Institut Armand-Frappier Santé Biotechnologie) Lui et son équipe produisirent un certain nombre de vaccins et d’autres produits biologiques (p. ex., le vaccin Salk contre la polio, la pénicilline) et furent responsables de la lyophilisation du sérum sanguin pour les forces armées durant la Deuxième Guerre mondiale. (Voir aussi Le Canada et la mise au point du vaccin contre la polio.)