Recherche pour "référendum"

Afficher 1-6 de 6 résultats
Article

Jacques Parizeau

Jacques Parizeau, G. O. Q., économiste, professeur, haut fonctionnaire, politicien et premier ministre du Québec (né le 9 août 1930 à Montréal, Québec; décédé le 1er juin 2015 à Montréal).

Article

Bob Edwards

Alcoolique et le plus souvent endetté, R.C. Edwards déménage à Toronto en 1909, puis à Montréal, à Port Arthur (Ontario) et à Winnipeg, avant de revenir à Calgary, en 1911.

Article

Trina McQueen

Catherine Margaret (Trina) McQueen, journaliste à la télévision et cadre supérieur (née à Belleville, Ont., 1943).

Article

Elsie Knott

Elsie Marie Knott (née Taylor), chef ojibwée, dirigeante communautaire, entrepreneuse (née le 20 septembre 1922 sur la réserve de Mud Lake [aujourd’hui la Première Nation de Curve Lake], en Ontario; décédée au même endroit le 3 décembre 1995). Elsie Knott a été la première femme à être élue chef d’une Première Nation au Canada, après qu’une modification de la Loi sur les Indiens a donné le droit de vote aux femmes autochtones, ainsi que le droit de participer au gouvernement des bandes, en 1951. Elle a été chef de sa Première Nation pendant 14 ans, de 1954 à 1962 et de 1970 à 1976, et s’est dévouée à la préservation de la langue ojibwée. Elle est connue pour son action communautaire et son appui à l’éducation.

Article

Daniel Johnson (fils)

Daniel Johnson, G.O.Q., dirigeant d’entreprise, homme politique et premier ministre du Québec (né le 24 décembre 1944 à Montréal, Québec). Vice-président de Power Corporation du Canada de 1978 à 1981, Johnson siège à l’Assemblée nationale pendant plus de 25 ans. Élu chef du Parti libéral du Québec dans la foulée de la démission du premier ministre Robert Bourassa, il devient, le 11 janvier 1994, le 25e premier ministre du Québec. Cependant, il ne conserve ce poste que huit mois, perdant le pouvoir aux mains du Parti québécois en septembre 1994. Il siège comme chef de l’opposition officielle pendant près de trois ans, dirige avec succès le camp du « Non » lors la campagne référendaire de 1995, puis quitte la vie politique en mai 1998. Il travaille ensuite comme avocat-conseil et négociateur pour le gouvernement, siégeant également à de multiples conseils d’administrations.