Recherche pour "R.B. Bennett"

Afficher 1-4 de 4 résultats
Article

New Deal de Bennett

Au milieu des années 1930, au plus fort de la crise économique, l’effondrement de la carrière politique du premier ministre R.B. Bennett semblait inévitable. Il a tenté de renverser la tendance contre son Parti conservateur. En janvier 1935, il a commencé à livrer une série de discours en direct à la radio, traçant les lignes directrices d’un « New Deal » pour le Canada. Il promettait un système d’imposition plus progressif, une semaine de travail maximale, un salaire minimum, une règlementation plus étroite des conditions de travail, de l’assurance-chômage, de l’assurance maladie et accident, une pension de vieillesse révisée, et des programmes de soutien à l’agriculture. Mais les propositions de dernière minute de R.B. Bennett ont été considérées comme étant trop peu, trop tard. Il a perdu les élections de 1935 contre William Lyon Mackenzie King et les libéraux

Article

Parti conservateur

Le Parti conservateur a été le parti politique fondateur du Canada; il a été au pouvoir pendant les 29 premières années de la Confédération. Depuis, le parti n’a pas eu autant de succès électoral que son rival, le Parti libéral. Les conservateurs ont eu des périodes au pouvoir et de longues périodes passées à l’opposition. Le parti a connu le plus de succès lorsqu’il a formé une coalition nationale de conservateurs anglophones de l’ouest du pays et de l’Ontario, ainsi que de nationalistes du Québec. Le chef conservateur actuel est Erin O’Toole. 

Article

La crise des années 1930 au Canada

La crise économique des années 1930 est un choc économique et social aux répercussions mondiales. Peu de pays sont frappés aussi durement que le Canada. En effet, des millions de Canadiens se retrouvent sans emploi, sans abri et dans le besoin. La décennie est surnommée « les sales années 1930 », en raison d’une sécheresse dévastatrice dans les Prairies, ainsi que de la dépendance du Canada aux exportations de matériel brut et de produits agricoles. La perte d’emploi et de revenus partout au pays mène à la création de l’assistance sociale et à la montée des mouvements populaires. En outre, elle oblige le gouvernement à jouer un rôle plus actif à l’égard de l’économie.