Recherche pour "référendum"

Afficher 1-20 de 60 résultats
Article

Référendum

​Un référendum est une consultation par laquelle le peuple se prononce directement par un vote général sur une question politique.

Article

Action démocratique du Québec (ADQ)

L’Action démocratique du Québec (ADQ) est un parti politique québécois fondé par des dissidents du Parti libéral du Québec en 1994. Il a formé l’Opposition officielle à l’Assemblée nationale de mars 2007 à septembre 2008. En février 2012, il a fusionné avec une nouvelle formation politique, la Coalition Avenir Québec.

Article

Séparatisme au Canada

Le séparatisme désigne la promotion de la séparation ou de la sécession d’un groupe ou d’un peuple de l’unité politique plus large à laquelle il appartient. Dans les temps modernes, le séparatisme a souvent été associé à un désir de liberté découlant de la perception d’une oppression coloniale.

Article

Réforme électorale au Canada

Une réforme électorale consiste à réviser et à modifier la structure des politiques électorales, c’est-à-dire la façon dont les électeurs élisent leurs représentants. Au Canada, les réformes électorales se sont jusqu’à maintenant traduites par une reconfiguration des circonscriptions électorales ou une extension du droit de vote à des groupes de personnes qui n’en bénéficiaient pas auparavant. On a tenté à plusieurs occasions de changer les systèmes électoraux, tant à l’échelon provincial qu’au fédéral. La question revêt un intérêt particulier tout au long de l’année 2016, puisque dans le cadre de la campagne électorale de l’année précédente, le Parti libéral promet d’adopter une réforme d’ici 2019. Cependant, le gouvernement Trudeau abandonne cette promesse en février 2017, invoquant l’absence de consensus sur la question.

Article

Parti québécois

Le Parti québécois est une formation politique nationaliste du Québec née en 1968 de la fusion du Mouvement Souveraineté-Association et du Ralliement national. René Lévesque est le premier chef du parti et reste à sa tête jusqu’en 1985. Élu pour un premier mandat en 1976, le PQ est à l’origine de deux référendums sur la souveraineté du Québec : le premier en 1980 et le deuxième en 1995. Depuis octobre 2016, le parti est dirigé par Jean-François Lisée. En janvier 2018, Véronique Hivon est désignée vice-cheffe du Parti québécois.

Article

Élections de 1979 et 1980

​On peut comparer le déclenchement d’élections à la visite de Boucle d’or aux trois ours : dans quel bol de « gruau politique » trouvera-t-on celui qui est juste à point, ni trop tôt, ni trop tard? Les élections de 1979 et de 1980 illustrent bien les risques que comportent des élections déclenchées trop tard, suivies d’élections déclenchées trop tôt.

Article

Convention de la baie James et du Nord québécois

La Convention de la Baie-James et du Nord québécois (CBJNQ) est une entente juridique signée le 11 novembre 1975 entre les gouvernements du Québec et du Canada, Hydro-Québec et deux de ses filiales , puis le Grand conseil des Cris du Québec et l’Association des Inuit du Nord du Québec. Qualifiée de « premier traité moderne » par plusieurs, la CBJNQ redéfinit et encadre les relations entre l’État québécois et les nations autochtones de la baie James et du Nord du Québec, ainsi que la gestion du territoire (voir Projet de la baie James, Traités autochtones au Canada.)

Article

Biculturalisme

Ce néologisme entre dans la conscience du public canadien avec la création de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme en 1963. En examinant les termes de références, les membres de la Commission ne trouvent ce terme dans aucun dictionnaire.

Éditorial

Éditorial : Comment la communauté « canadiennisée » de la Terre Neuve s’est jointe au Canada

Lorsque les édifices du Parlement d’Ottawa sont réparés suite à un incendie qui a eu lieu durant la Première Guerre mondiale, des plaques de pierre sont érigées au-dessus de l’entrée de la tour de la Paix. On en compte dix ; neuf portent les armoiries des provinces, et une, laissée à nu, attend le jour où Terre-Neuve se joindra au Canada.

Article

Parti réformiste du Canada

Le Parti réformiste était un mouvement politique, protestataire et populiste, de droite, implanté dans l’ouest du Canada qui a crû jusqu’à devenir l’opposition officielle au Parlement en 1997. Il a joué un rôle dans la création de l’Alliance canadienne, dans la disparition du Parti progressiste conservateur fédéral et, in fine, dans la fusion de ces deux groupes pour former ce qui est aujourd’hui le Parti conservateur.

Article

Bloc québécois

Le Bloc québécois est un parti politique fédéral fondé officiellement le 15 juin 1991 (reconnu le 11 septembre 1993 par Élections Canada). Le Bloc québécois tire son origine d’un mouvement parlementaire composé de députés fédéraux du Québec qui ont quitté le Parti conservateur et le Parti libéral après l’échec de l’Accord du lac Meech. Ce parti défend les intérêts, ainsi que l’autonomie et la souveraineté du Québec à la Chambre des communes. Au départ, le Bloc est dirigé par un ancien ministre conservateur fédéral, Lucien Bouchard, jusqu’à ce que celui-ci démissionne pour devenir chef du Parti québécois et premier ministre du Québec en janvier 1996. Gilles Duceppe a marqué de manière significative la direction de ce parti, demeurant son chef pendant près d’une quinzaine d’années. Le 18 mars 2017, Martine Ouellet a été élue à la tête du Bloc québécois, mais elle a démissionné en juin 2018 après un vote de confiance défavorable. Yves-François Blanchet lui a succédé comme chef de parti en janvier 2019. Sous Yves-François Blanchet, le Bloc remporte 32 sièges lors des élections fédérales d’octobre 2019, revenant ainsi à son statut de parti officiel.

Article

Accord de Charlottetown

L’Accord de Charlottetown de 1992 est une tentative échouée du premier ministre Brian Mulroney et des dix premiers ministres provinciaux de modifier la Constitution canadienne. Leur objectif est d’obtenir le consentement du Québec vis-à-vis de la Loi constitutionnelle de 1982. L’Accord aurait reconnu le statut du Québec comme société distincte, en plus de décentraliser plusieurs pouvoirs fédéraux vers les provinces. Il aurait également statué sur la question de l’autodétermination des Autochtones et réformé le Sénat et la Chambre des communes. Bien qu’il ait reçu l’approbation du gouvernement fédéral et des 10 provinces, l’accord est rejeté par les électeurs canadiens lors d’un référendum le 26 octobre 1992.

Article

Droit constitutionnel

Le droit constitutionnel, une branche du droit public, est l’ensemble des règles qui régissent le fonctionnement de l’État. La Constitution, loi suprême du Canada, comprend les règles statutaires écrites, les règles de la common law (un ensemble dynamique de règles de droit qui évoluent au gré des décisions des tribunaux) et les conventions tirées de l’histoire constitutionnelle britannique.

Article

Rapatriement de la Constitution

En 1982, le Canada s’émancipe complètement de son passé colonial et rapatrie sa Constitution. En effet, il transfère la loi suprême qui régit le pays, l’Acte de l’Amérique du Nord britannique (renommé Loi constitutionnelle de 1867), de la compétence du Parlement britannique aux gouvernements fédéral et provinciaux du Canada. La Constitution est alors ajustée pour y inclure un nouveau mode de révision et une Charte des droits et libertés. Ces derniers changements sont apportés après 18 mois de débats politiques et juridiques féroces qui ont monopolisé la une des journaux et le programme de tous les gouvernements au pays.