Recherche pour "Sir James Douglas"

Afficher 1-4 de 4 résultats
Article

Tommy Douglas et l'eugénisme

À une certaine époque, Tommy Douglas, le père de la médecine socialisée au Canada et une des personnalités les plus aimées du pays, a soutenu des politiques eugénistes. En 1933, il a obtenu une maîtrise ès arts en sociologie de l’Université McMaster pour sa thèse intitulée « The Problems of the Subnormal Family » (les problèmes de la famille sous-normale). Dans cette thèse, il recommandait plusieurs politiques eugénistes, dont la stérilisation des « déficients mentaux » et des personnes frappées de maladies incurables. Il n’était pas seul à penser ainsi, car deux provinces canadiennes (ainsi que 32 États américains) ont promulgué des lois de stérilisation sexuelle dans les années 1920 et 1930. Toutefois, à l’époque où il est devenu premier ministre de Saskatchewan, en 1944, Tommy Douglas avait cessé d’appuyer les politiques eugénistes. Lorsqu’il a reçu deux rapports recommandant la stérilisation sexuelle dans la province, il a rejeté l’idée.

Article

Tommy Douglas

Thomas Clement (« Tommy ») Douglas, C.C., premier ministre de la Saskatchewan, premier chef du Nouveau Parti démocratique, pasteur baptiste et homme politique (né le 20 octobre 1904 à Falkirk, en Écosse; mort le 24 février 1986 à Ottawa, en Ontario). Tommy Douglas a dirigé le premier gouvernement socialiste de l’histoire du Canada et est reconnu comme le père de la médecine socialisée au Canada. Il a aussi contribué à mettre en place le socialisme démocratique dans la vie politique canadienne.

Article

Sir Robert Borden

Sir Robert Laird Borden, avocat, politicien, premier ministre du Canada de 1911 à 1920 (né le 26 juin 1854 à Grand Pré, en Nouvelle-Écosse; décédé le 10 juin 1937 à Ottawa, en Ontario).

Article

Scandale du Pacifique

Le scandale du Pacifique (1872-1873) est le premier grand scandale politique au Canada après la création de la Confédération. En avril 1873, le premier ministre sir John A. Macdonald et les grands dirigeants du gouvernement conservateur sont accusés d’avoir sollicité de l’argent de la part de sir Hugh Allan, magnat du transport maritime, pour financer les élections en échange du contrat de construction du chemin de fer du Canadien Pacifique. À cause de cette entente, John A. Macdonald et son gouvernement sont forcés de démissionner en novembre 1873, mais cette démission ne détruit pas le premier ministre sur le plan politique. Cinq ans plus tard, il mène son Parti conservateur au pouvoir de nouveau et il occupe le poste du premier ministre encore pendant 18 ans.