Recherche pour "Sir James Douglas"

Afficher 1-2 de 2 résultats
Article

Tommy Douglas et l'eugénisme

À une certaine époque, Tommy Douglas, le père de la médecine socialisée au Canada et une des personnalités les plus aimées du pays, a soutenu des politiques eugénistes. En 1933, il a obtenu une maîtrise ès arts en sociologie de l’Université McMaster pour sa thèse intitulée « The Problems of the Subnormal Family » (les problèmes de la famille sous-normale). Dans cette thèse, il recommandait plusieurs politiques eugénistes, dont la stérilisation des « déficients mentaux » et des personnes frappées de maladies incurables. Il n’était pas seul à penser ainsi, car deux provinces canadiennes (ainsi que 32 États américains) ont promulgué des lois de stérilisation sexuelle dans les années 1920 et 1930. Toutefois, à l’époque où il est devenu premier ministre de Saskatchewan, en 1944, Tommy Douglas avait cessé d’appuyer les politiques eugénistes. Lorsqu’il a reçu deux rapports recommandant la stérilisation sexuelle dans la province, il a rejeté l’idée.

Article

Documentation de la Première Guerre mondiale

La Première Guerre mondiale a changé le Canada pour toujours. Durant un peu plus de quatre ans, quelque 630 000 Canadiens, sur une population totale qui n’atteint pas encore 8 millions de personnes, partent au combat. Plus de 66 000 d’entre eux sont tués. Alors que les victimes se multiplient sur le front de l’Ouest, c’est à un expatrié canadien, sir Max Aitken (Lord Beaverbrook), qu’il incombe de documenter l’effort de guerre du Canada dans le cadre d’un programme d’art, de photographies et de films de guerre. Par ailleurs, la collection d’œuvres de guerre, créée à titre officiel ou officieusement par les soldats eux-mêmes, constitue un autre moyen de maintenir vivant le témoignage de l’effort de guerre du Canada dans le conflit.