Recherche pour "Asssociation nationale de Basketball"

Afficher 1-20 de 27 résultats
Article

Huskies de Toronto

Le 1er novembre 1946, les Huskies de Toronto affrontent les Knicks de New York dans le premier match de basketball professionnel joué au Canada. Les Huskies disparaissent après une seule saison, mais demeurent la première équipe canadienne de basketball professionnel et un membre fondateur de la Basketball Association of America (BAA), qui devient plus tard la National Basketball Association (NBA).

événement historique

Les Raptors de Toronto remportent le premier Championnat NBA de l’histoire de la franchise

Emmenés par le joueur le plus utile des séries éliminatoires, Kawhi Leonard, et par le meneur vétéran Kyle Lowry, les Raptors de Toronto ont remporté, pour la première fois dans l’histoire de la franchise, le Championnat NBA. En battant le champion en titre, les Golden State Warriors, en six matchs, les Raptors sont devenus la première équipe canadienne à mettre la main sur un titre de la NBA.

Article

Raptors de Toronto

Les Raptors sont une équipe professionnelle de l’Association nationale de basketball (NBA) basée à Toronto, en Ontario. Depuis le déménagement des Grizzlies de Vancouver à Memphis en 2001, les Raptors sont la seule équipe canadienne dans la NBA. Depuis sa fondation en 1995, l’équipe a remporté six titres de division, a atteint les séries éliminatoires à 11 reprises et a gagné les championnats de la NBA une fois. Parmi les joueurs vedettes ayant fait partie de l’équipe, on compte Damon Stoudamire, Vince Carter, Chris Bosh, Kyle Lowry, DeMar DeRozan et Kawhi Leonard. Au cours de la saison 2017-2018, les Raptors se sont hissés au 1er rang du classement de la Conférence de l’Est en saison régulière, en plus d’établir un record de franchise avec 59 victoires. Ils ont remporté un autre titre de division à la saison 2018-2019 et se sont rendus aux finales du championnat, lors desquelles ils ont battu les Golden State Warriors en 6 matchs et obtenu leur premier titre de champions de la NBA.

Article

Andrew Wiggins

Andrew Christian Wiggins (né le 23 février 1995 à Toronto, en Ontario). Andrew Wiggins est un joueur de basketball professionnel canadien évoluant au sein des Timberwolves du Minnesota de la National Basketball Association (NBA). Passant sa jeunesse à Vaughan, en Ontario, Andrew Wiggins s’est fait d’abord connaître à titre de meilleur joueur de basketball d’école secondaire au monde, puis comme membre de la deuxième équipe d’étoiles américaines au niveau collégial. En 2014, il est devenu le deuxième Canadien à être sélectionné au premier rang du repêchage de la NBA, puis a été nommé recrue de l’année au terme de la saison 2014-2015. Athlète canadien le mieux payé de tous les temps, Andrew Wiggins a aidé à trois reprises le Canada à remporter une médaille de bronze en compétition internationale.

Article

Steve Nash

Stephen John Nash, O. C., O.B.C., joueur de basketball (né le 7 février 1974 à Johannesburg, en Afrique du Sud). Beaucoup considèrent Steve Nash comme le plus grand joueur de basketball canadien de tous les temps. Nommé deux fois joueur le plus utile au sein de la National Basketball Association (NBA), premier Canadien à remporter cet honneur. À titre de meneur, il prend part à huit éditions du match des étoiles de la NBA. Il arrive également en troisième position pour le plus grand nombre d’aides dans l’histoire de la NBA, avec un total de 10 335 points, et deuxième en matière de lancers francs réussis, avec un taux de 90,43 % en carrière. Il a représenté le Canada lors de nombreuses compétitions internationales et mène l’équipe masculine senior aux quarts de finale à l’occasion des Jeux olympiques d’été de 2000 à Sydney. Steve Nash a obtenu à trois reprises le trophée Lionel Conacher, décerné au meilleur athlète masculin du Canada. En 2005, il remporte le trophée Lou-Marsh du meilleur athlète canadien. Il est  officier de l’Ordre du Canada et est également officier de l’Ordre de la Colombie-Britannique. Il figure sur l’Allée des célébrités canadiennes, est membre de la Ring of Honor des Suns de Phoenix et est intronisé au Naismith Memorial Basketball Hall of Fame. Le 27 mai 2020, il est nommé au Panthéon des sports canadiens ; il sera officiellement intronisé en 2021. Le 3 septembre 2020, il est nommé entraîneur en chef des Nets de Brooklyn, membre de la NBA.

Article

James Naismith

James Naismith, enseignant d’éducation physique, auteur, inventeur, aumônier et médecin (né le 6 novembre 1861 à Almonte, en Ontario; décédé le 28 novembre 1939 à Lawrence, au Kansas). James Naismith est principalement connu comme l’inventeur du basketball. Il a été le premier instructeur d’athlétisme à temps plein de l’université McGill, et a crée le programme de basketball de l’Université du Kansas à Lawrence, où il vit et travaille pendant 41 ans jusqu’à sa mort. Il est devenu le premier membre du Temple de la renommée du basketball en 1959. Il a été intronisé au Panthéon des sports canadiens et au Canada’s Walk of Fame à titre posthume. En 2010, les règles originales du basketball, qu’il a écrites à la main, trouvent preneur dans le cadre d’enchères pour 4,3 millions de dollars, un record pour un article sportif. 

événement historique

Un terrain de basketball nommé en l’honneur de Steve Nash à Vancouver

Le terrain de basketball de la famille Nash, bâti au Pacific National Exhibition à Vancouver Est, est officiellement ouvert par le sous-commissaire de la NBA Mark Tatum. « Steve a eu un impact incroyable sur le sport, dit-il. Nous espérons que ce terrain commémorera son travail acharné, son humilité et sa détermination et qu’il inspirera des générations de Canadiens et de jeunes dans le futur ».

événement historique

Samuel de Champlain et ses alliés des Premières Nations livrent bataille aux Haudenosaunee

L’administrateur colonial Samuel de Champlain explore le territoire ancestral des Haudenosaunee. Le 30 juillet, Samuel de Champlain et ses alliés des Premières Nations livrent bataille aux Haudenosaunee, ce qui marque le début de 150 années d’hostilités entre les Haudenosaunee et les forces coloniales françaises.

événement historique

Harbour Air lance le tout premier avion commercial entièrement électrique et à zéro émission

Près du terminal sud de l’aéroport international de Vancouver, Greg McDougall, chef de la direction de Harbour Air Seaplanes, effectue un vol régulier avec un Beaver DHC-2 de Havilland électrique. L’avion est équipé d’un système à propulsion de 750 chevaux-vapeur conçu par magniX, une entreprise de Seattle, et la batterie offre une autonomie de 160 kilomètres. Harbour Air transporte 500 000 personnes par année sur des vols domestiques dans ce rayon. L’entreprise souhaite utiliser l’avion pour ses vols commerciaux d’ici deux ans et demi. « Notre but est d’électrifier l’ensemble de notre flotte », affirme Greg McDougall. (Voir aussi Aviation de brousse).

Article

Industrie canadienne de l’aérospatiale

L’industrie aérospatiale comprend le développement et la production d’aéronefs, de satellites, de fusées et de leurs composants. L’aérospatiale est une composante majeure de l’économie canadienne, qui emploie des dizaines de milliers de personnes et représente une large fraction des échanges canadiens sur les marchés étrangers. Le Canada s’est doté d’un secteur aérospatial diversifié et fait partie du petit nombre de pays qui fabriquent des avions. Grâce à un partenariat rapproché avec l’agence spatiale des États-Unis – la National Aeronautics and Space Administration (NASA) –, le Canada a également lancé des satellites et construit des composants sophistiqués utilisés sur la station spatiale internationale.

Article

Compagnie des Cent-Associés

La Compagnie de la Nouvelle‑France, ou Compagnie des Cent‑Associés, comme on l’appelait plus communément, a été formée en France en 1627. Elle avait pour objectif de peupler la Nouvelle‑France, et bénéficiait, en échange, d’un monopole sur presque tout le commerce colonial. Elle a pris des mesures audacieuses, mais a subi de nombreux revers. La Compagnie a été dissoute en 1663. En dépit du faible rendement qu’elle a obtenu sur ses investissements, elle a tout de même contribué à faire de la Nouvelle‑France une colonie viable.

Article

François-Gaston de Lévis

François-Gaston, duc de Lévis, officier de l’armée française (né le 20 août 1719 près de Limoux, France; décédé le 26 novembre 1787 à Arras, France). Issu d’une branche appauvrie de la noblesse française, il gravit les échelons de la hiérarchie militaire grâce à ses relations, son sang-froid et sa bravoure sur le champ de bataille. Déployé en Nouvelle-France lors de la guerre de Sept Ans, il est secondé auprès du marquis Louis-Joseph de Montcalm. Il remporte la bataille de Sainte-Foy le 28 avril 1760 contre la garnison britannique de Québec commandée par James Murray.

Article

De Havilland Canada

De Havilland Aircraft of Canada Limited, dont le siège social se trouve à Toronto, en Ontario, est un constructeur d’avions constitué en société en 1928. L’entreprise a conçu et construit des avions de brousse canadiens emblématiques tels que le Beaver, l’Otter et le Twin Otter, ainsi que des avions de transport et de navette. Propriété de Longview Aviation Capital, De Havilland fabrique actuellement le Dash8, un avion de transport régional.

Article

James Wolfe

James Wolfe, officier anglais et commandant de l'expédition britannique qui réussit à s'emparer de Québec, en 1759 (né le 2 janvier 1727 ou 1728 à Westerham, Angleterre; décédé le 13 septembre 1759 à Plaines d'Abraham).

Article

Front de libération du Québec (FLQ)

Le Front de libération du Québec (FLQ) était un mouvement militant pour l’indépendance du Québec qui a utilisé le terrorisme pour tenter d’obtenir un Québec indépendant et socialiste. Les membres du FLQ, ou felquistes, sont responsables de la mort de 6 personnes dans le cadre de plus de 200 attentats à la bombe et de dizaines de vols entre 1963 et 1970. Leurs actions ont culminé avec l’enlèvement du délégué commercial britannique James Cross, ainsi que le kidnapping et meurtre du ministre québécois Pierre Laporte, dans un conflit que l’on appelle aujourd’hui la crise d’octobre

Article

Nouvelle-France

L'histoire de la France comme puissance coloniale en Amérique du Nord débute au 16e siècle, à l'époque des explorations européennes et des voyages de pêche. La colonie française de la Nouvelle-France s’étend, à son apogée, sur un énorme territoire allant du golfe du Saint-Laurent jusqu’en Louisiane. La présence française est marquée par d’importants échanges commerciaux, mais aussi par des conflits récurrents avec les peuples autochtones. Ceux-ci sont établis sur un vaste territoire que la France cherche à s’approprier. La colonisation française est aussi motivée par des objectifs religieux et liés au peuplement. Après la Conquête britannique, la Nouvelle-France est cédée à la Grande-Bretagne en 1763 et devient une colonie britannique. (Voir Traité de Paris (1763).)

(Cet article est la version complète du texte sur la Nouvelle-France. Si vous souhaitez lire une version simplifiée, veuillez consulter Nouvelle-France (résumé en langage simple).)