Recherche pour "Canadian War Memorials Fund"

Afficher 1-4 de 4 résultats
Article

​Représentations du front intérieur : les femmes du Fonds des souvenirs de guerre canadiens

Bien qu’elles n’aient pas eu l’occasion d’aller sur les champs de bataille, de nombreuses artistes canadiennes ont laissé leur marque dans la culture visuelle de la Première Guerre mondiale en offrant des représentations du front intérieur. Les premières d’entre elles sont affiliées au Fonds des souvenirs de guerre canadiens, le tout premier programme canadien d’art de guerre officiel. Fondé en 1916, le Fonds a comme mission l’offre d’œuvres commémoratives appropriées sous forme de tableaux et de peintures à l’huile aux héros et aux héroïnes de guerre du Canada. Les expatriées Florence Carlyle et Caroline Armington participent au programme alors qu’elles sont à l’étranger, tandis que les artistes Henrietta Mabel May, Dorothy StevensFrances Loring et Florence Wyle produisent des commandes du Fonds qui documentent les efforts de guerre au Canada.

Article

Mary Riter Hamilton

Mary Matilda Hamilton (née Riter), artiste (née le 7 septembre vers 1867 à Teeswater, en Ontario; décédée le 5 avril 1954 à Coquitlam, en Colombie-Britannique). Mary Riter Hamilton était une peintre qui a exposé ses œuvres en Europe et partout au Canada. Peu après l’arrêt des combats à la fin de la Première Guerre mondiale, Mary Hamilton se rend en Europe pour peindre les champs de bataille avant qu’ils ne soient déblayés (voir Artistes de guerre). Elle y peint en trois ans 350 toiles qui témoignent de la destruction et de la dévastation causées par la guerre.

Article

​L’art et la Grande Guerre

La peinture canadienne au 19siècle privilégie les scènes pastorales d’une vie rurale idyllique, représentant le pays comme un merveilleux jardin d’Éden. Le peintre canadien Homer Watson crée des images sereines, imprégnées d’une lumière dorée, sous l’influence des maîtres américains Frederic Edwin Church et Albert Bierstadt. Son tableau Sur la rivière Mohawk (1878), par exemple, représente une rivière qui roule nonchalamment entre les grands arbres qui la surplombent ; en arrière-plan se dresse une montagne qu’éclaire un faisceau de lumière. Dans le monde d’Homer Watson, la nature est paisible, rassurante, voire sacrée.

Article

Héritage artistique de la Première Guerre mondiale

La Première Guerre mondiale a laissé aux Canadiens un immense héritage culturel et artistique. C’est particulièrement le cas en littérature, mais aussi dans les arts visuels et du spectacle. Bien que la plus grande partie de cet héritage artistique ait été créé durant la guerre ou peu après, l’influence de ce conflit sur la culture et les arts se fait sentir encore aujourd’hui et continue à inspirer de nouvelles œuvres.