Recherche pour "First Newfoundland Regiment"

Afficher 1-6 de 6 résultats
Article

Le Newfoundland Regiment à Beaumont-Hamel

Le 1erjuillet 1916, pendant la Première Guerre mondiale, les Forces alliées lancent une offensive majeure en France. Cependant, l’ouverture de la bataille de la Somme devient l’un des jours les plus meurtriers de l’histoire militaire moderne. Au village de Beaumont-Hamel, le Newfoundland Regiment (Régiment de Terre-Neuve) subit des pertes catastrophiques. En effet, plus de 80 % des soldats qui prennent part à la bataille sont tués ou blessés. En un seul matin, le régiment subit environ 700 pertes, dont plus de 300 morts.

Article

Le Canada et la bataille de la Somme

La bataille de la Somme, aussi appelée offensive de la Somme, a eu lieu pendant la Première Guerre mondiale, du 1er juillet au 18 novembre 1916. À l’été 1916, les Britanniques ont lancé leur plus importante bataille sur le front Ouest contre les lignes allemandes. L’offensive a été l’une des plus sanglantes de l’histoire de l’humanité. En effet, au cours des cinq mois du conflit, environ 1,2 million d’hommes ont été tués ou blessés. Le Corps canadien (voir Corps expéditionnaire canadien) a participé aux trois derniers mois de la bataille. Au premier jour de l’offensive, le First Newfoundland Regiment a été presque anéanti à Beaumont-Hamel. La bataille de la Somme n’a engendré que des gains mineurs et est depuis longtemps devenue un symbole du carnage insensé et de la futilité des guerres de tranchées (voir aussi La Somme).

Article

Owen William Steele

Owen William Steele, vendeur, soldat et officier (né le 28 avril 1887, à St. John’s, à Terre‑Neuve‑et‑Labrador; décédé le 8 juillet 1916, près d’Englebelmer, en France). Owen Steele était un officier du Newfoundland Regiment qui a servi pendant la Première Guerre mondiale. En juillet 1916, ce régiment a subi des pertes terribles lors de la bataille de la Somme (voir Le Newfoundland Regiment à Beaumont‑Hamel). Owen Steele est surtout connu pour le journal détaillé qu’il a tenu de son enrôlement à son décès en France en juillet 1916. Ce journal et les lettres qu’il a écrites depuis le front permettent de mieux comprendre les expériences et les impressions des soldats terre‑neuviens pendant la guerre.

Article

Royal Newfoundland Regiment

Le Newfoundland Regiment a été créé en septembre 1914 et a servi en Europe durant la Première Guerre mondiale. Il a été renommé Royal Newfoundland Regiment en 1918. Le régiment a combattu dans la campagne de Gallipoli (ou des Dardanelles), ainsi qu’en France et en Belgique. Il a subi de lourdes pertes durant la bataille de Beaumont-Hamel, le 1er juillet 1916 où plus de 80 % des hommes du régiment ont été tués ou blessés. Le régiment a été dissous en 1919. En 1949, après l’entrée de Terre-Neuve dans la Confédération canadienne, le Newfoundland régiment a été rétabli en tant que régiment de réserve du Corps d’infanterie royal canadien.

Article

John Shiwak

John Shiwak (Sikoak), chasseur, trappeur et soldat inuit (né en février ou en mars 1889 à Cul-de-Sac, près de Rigolet au Labrador ; décédé le 21 novembre 1917 près de Masnières, en France). John Shiwak est l’un des quelque 60 hommes du Labrador à s’être joint à l’armée pendant la Première Guerre mondiale. Il est rapidement devenu l’un des meilleurs éclaireurs et tireurs d’élite du front ouest.