Recherche pour "Justin Trudeau"

Afficher 21-33 de 33 résultats
événement historique

Jagmeet Singh remporte l’élection partielle à Burnaby-South

Le chef du NPD Jagmeet Singh a obtenu un siège à la Chambre des communes en remportant l’élection partielle dans Burnaby-South avec 39 % des voix, devançant par le fait même le candidat libéral Richard T. Lee (26 %) et le candidat conservateur Jay Shin (22 %). Jagmeet Singh avait précédemment accusé le premier ministre Justin Trudeau d'avoir retardé ces élections très disputées, que Singh devait gagner pour diriger son parti au sein du Parlement.

événement historique

Andrew Scheer quitte la direction du Parti conservateur du Canada

Après des semaines de spéculations et de pression de son parti et de l’extérieur, Andrew Scheer annonce qu’il quitte la direction du Parti conservateur du Canada. On lui reprochait sa défaite aux élections fédérales du 21 octobre 2019 face au Parti libéral déjà affaibli par les scandales de SNC-Lavalin et les photos de Justin Trudeau le visage peint en noir. Andrew Scheer demeurera chef du parti jusqu’à la tenue d’un congrès à la direction pour choisir son successeur.

événement historique

événement historique

Justin Trudeau a violé la Loi sur les conflits d’intérêts dans l’affaire SNC-Lavalin, selon le commissaire à l’éthique

Le commissaire à l’éthique Mario Dion a conclu que les actions du premier ministre Justin Trudeau dans l’affaire SNC-Lavalin violaient l’article 9 de la Loi sur les conflits d’intérêts, qui interdit à un fonctionnaire d’utiliser son influence au profit d’un tiers. Dion a conclu que M. Trudeau, directement et par l’entremise de son personnel, a soumis Jody Wilson-Raybould, alors ministre de la Justice et procureure générale, à des « menaces voilées » qui étaient « constantes et soutenues », la poussant à reporter les poursuites contre SNC-Lavalin, une entreprise de construction et de génie établie à Montréal.

événement historique

Justin Trudeau présente des excuses pour l’internement d’Italo-Canadiens

Dans un discours prononcé à la Chambre des communes, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, présente des excuses pour l’internement d’Italo-Canadiens orchestré par le gouvernement fédéral durant la Deuxième Guerre mondiale. Quelque 600 Italo-Canadiens soupçonnés d’entretenir des sympathies fascistes sont alors envoyés dans des camps d’internement, tandis que 31 000 Canadiens d’origine italienne sont inscrits comme sujets d’un pays ennemi et obligés de se présenter devant des responsables une fois par mois.

Article

Margaret Trudeau

Margaret Joan (née Sinclair) Trudeau (Kemper), auteure, actrice, photographe, militante en santé mentale (née le 10 septembre 1948 à North Vancouver, en Colombie-Britannique). Le mariage de Margaret Trudeau avec le premier ministre Pierre Trudeau en 1971 l’a rendue célèbre du jour au lendemain. La dissolution de leur union s’est produite sous l’œil du public à une époque où s’effritaient les rôles traditionnels dévolus tant aux ménagères qu’aux femmes de politiciens. Épouse d’un premier ministre et mère d’un autre ‒ Justin Trudeau ‒, Margaret Trudeau s’est forgé elle-même un rôle public après avoir divulgué son diagnostic de trouble bipolaire. Dans deux livres et dans des discours acclamés, elle s’est portée ouvertement à la défense des personnes atteintes de troubles de santé mentale.

événement historique

événement historique

Article

Pierre Elliott Trudeau

Pierre Elliott Trudeau, C.P., C.C., S.R.C., premier ministre du Canada de 1968 à 1979 et de 1980 à 1984, homme politique, écrivain et avocat de droit constitutionnel (né le 18 octobre 1919 à Montréal, au Québec ; décédé le 28 septembre 2000 à Montréal). Personnage charismatique et controversé, Pierre Trudeau est décidément le politicien canadien le plus connu, tant au Canada qu’à l’étranger. Il a introduit des réformes juridiques dans sa quête pour faire du Canada une « société plus juste », et a rendu le Canada officiellement bilingue grâce à la Loi sur les langues officielles de 1969. Il a négocié l’indépendance constitutionnelle du Canada vis-à-vis de l’Angleterre et a établi la nouvelle Constitution canadienne, avec une Charte canadienne des droits et libertés solidement enracinée. En 1969, Trudeau fait adopter la Loi sur les langues officielles, qui a rendu le Canada officiellement bilingue. Il a joué un rôle important dans la défaite du mouvement séparatiste des années 1970 et 1980 au Québec, mais sa décision d’invoquer la Loi sur les mesures de guerre en réponse à la crise d’octobre 1970 a suscité de vives critiques. Sa position résolument fédéraliste et ses politiques linguistiques et économiques ont également aliéné plus d’un Canadien, surtout dans les provinces de l’ouest. Son fils aîné, Justin Trudeau, est devenu le chef du Parti libéral en 2013, et premier ministre du Canada en 2015.

Article

Prorogation au Canada

Une prorogation est une suspension du Parlement, au cours de laquelle toute activité parlementaire est arrêtée, le gouvernement restant, toutefois, au pouvoir et n’étant pas dissous. Chaque session du Parlement commence par une convocation et se termine par une prorogation, les deux étant émises par le gouverneur général (ou par le lieutenant‑gouverneur à l’échelon provincial) à la demande du gouvernement. Tout au long de l’histoire du Canada, les gouvernements ont parfois utilisé la prorogation à leur propre avantage. Le principal objectif de la prorogation est d’effacer du Feuilleton les affaires, anciennes ou en cours, et d’établir un nouveau programme législatif. Tous les travaux parlementaires en cours, qui n’ont pas été achevés à la fin d’une session, meurent au Feuilleton. Il existe, toutefois, des procédures permettant de rétablir, lors d’une nouvelle session, qui commence par le discours du Trône, des activités de la session précédente.

Article

Cabinet

Au sein du régime de gouvernement parlementaire, le cabinet est le comité de ministres qui détient le pouvoir exécutif. Le premier ministre (ou le premier ministre de chaque province ) préside le cabinet. Les ministres sont généralement des politiciens élus provenant du parti qui a le plus de sièges à la Chambre des communes (ou à l’Assemblée législative provinciale). Habituellement, les cabinets sont des organes solides fondés sur le consensus, bien que certains croient que leur influence diminue face à des premiers ministres puissants et à leurs conseillers.

Article

Tarification du carbone au Canada

La tarification du carbone fait référence à un coût imposé à la combustion des combustibles fossiles utilisés par l’industrie et les consommateurs. La tarification peut être fixée soit de façon directe, par le biais d’une taxe sur le carbone, soit de façon indirecte, par le biais d’un système de plafonnement et d’échange de droits d’émission. La tarification du carbone vise à établir les coûts publics des émissions de gaz à effet de serre (GES) et à reporter le fardeau des dommages aux émetteurs d’origine, en vue de les contraindre à réduire leurs émissions. En 2016, le premier ministre Justin Trudeau a fait l’annonce d’une politique nationale sur le changement climatique qui comprend un système de tarification du carbone appliqué à l’ensemble du Canada. Les provinces peuvent soit créer leur propre système en vue de respecter les exigences fédérales, soit se voir imposer une taxe fédérale sur le carbone. Neuf provinces et territoires ont leur propre plan de tarification du carbone qui respecte les exigences fédérales. Ottawa a imposé sa propre taxe sur le carbone en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario.

Article

Relations extérieures du Canada

Au cours de son histoire, le Canada a adopté des mesures de plus en plus ambitieuses pour passer d’une colonie britannique à une nation indépendante. Sa participation aux deux guerres mondiales s’est avérée une charnière de cette transition : ses sacrifices militaires lui ont donné la force et le courage de demander une voix qui lui est propre sur la scène internationale. Après les grandes guerres, le pays maintient sa place au sein d’alliances occidentales et mondiales. Cependant, ce sont ses relations avec les États‑Unis – d’une importance particulière pour sa sécurité et son commerce – qui dominent la politique étrangère canadienne depuis la Confédération.