Recherche pour "Parcs Canada"

Afficher 101-120 de 406 résultats
Éditorial

Vancouver en vedette : Une grotte exotique ouvre ses portes

Pour se divertir de manière un peu sophistiquée dans le Vancouver d’antan, il fallait aller « underground », dans une grotte où des stalactites tombent du plafond et des trésors de pirates luisent dans les coins faiblement éclairés. Pendant 44 ans, le Cave Supper Club (la « Cave ») accueille les artistes les plus réputés et les « showgirls » les plus jolies du monde. C’est un lieu à part, dans le discret Vancouver, où l’on peut aller passer une soirée de fin de semaine et assister à des représentations un peu hors-norme tout en sirotant des boissons exotiques.

Article

Peuples autochtones de la côte nord-ouest au Canada

La région culturelle de la côte nord-ouest, l’une des six comprises dans le territoire qui est aujourd’hui le Canada, rassemble plusieurs peuples autochtones, dont les Nuu-chah-nulth, les Kwakwaka’awkws, les Haïdas, le peuple salish de la côte et les Haislas. Sur le plan géographique, la région réunit des topographies extrêmes, allant de vastes plages à de profonds fjords en passant par des montagnes au sommet enneigé.

Article

Vancouver en vedette : Un milliardaire reclus réquisitionne un hôtel

Tôt dans la matinée du mardi 14 mars 1972, un vieil homme barbu aux cheveux longs se fraie un chemin dans le hall d’entrée du Bayshore Inn. Affublé d’un vieux peignoir et de sandales, il se présente encadré par plusieurs colosses. « C’est très joli », déclare-t-il. Il s’agit du milliardaire Howard Hughes et du début de l’une des visites les plus étranges que Vancouver ait jamais connues.

Article

Canadiens ukrainiens (Ukraino-Canadiens ou Canadiens d'origine ukrainienne)

Des immigrants d’origine ukrainienne arrivent au Canada à partir du 19e siècle. La première vague s’y établit, à la demande du gouvernement canadien afin d'y pratiquer l’agriculture. Pendant la Première Guerre mondiale, des milliers d’entre eux sont incarcérés à titre d’ennemis en raison de leurs origines austro-hongroises. Selon le recensement réalisé en 2016, 1 359 655 Canadiens (soit 3,8 % de la population canadienne) sont d’origine ukrainienne et la majorité d’entre eux sont nés au Canada.

événement historique

Décès du poète et romancier Patrick Lane

Patrick Lane, poète et romancier, succombe à un infarctus à l’âge de 79 ans. Cet officier de l’Ordre du Canada publie autrefois plus de vingt recueils de poèmes et reçoit le Prix littéraire du Gouverneur général pour la poésie en 1978. Howard White, de la maison d’édition Harbour Publishing, affirme que Patrick Lane restera à jamais un notable de la poésie canadienne et qu’il s’élève aux côtés d’Al Purdy, d’Earle Birney, de Margaret Atwood et de P. K. Page.

événement historique

La Cour suprême garantit le droit de vote des expatriés.

Dans un jugement de 5-2, la Cour suprême a statué que les Canadiennes et les Canadiens expatriés pouvaient voter aux élections fédérales, et ce, indépendamment de la durée de leur séjour en dehors du pays. Cette décision, venant un mois après l’adoption d’un texte législatif similaire par le gouvernement libéral, a renversé une loi de 1993 et empêchera probablement toute future loi d’entraver le droit de vote des expatriés.

Article

Ounanguissé

Ounanguissé (« lumière chatoyante du soleil », aussi orthographié Onangizes, Onanguisset ou Onanguicé) était wkama (chef) des Potéouatamis vers 1660-1701. Il est une importante figure des alliances entre les Français et les peuples autochtones de la région des Grands Lacs durant la fin du 17e et le début du 18siècle. Il est surtout connu pour le discours qu’il a tenu au sujet de cette alliance, au cours d’une réunion avec le gouverneur général de Nouvelle-France, Louis de Buade de Frontenac, en 1697. Il a aussi apporté une importante contribution à la négociation de la Grande Paix de Montréal en 1701.

Article

Jeffrey Spalding

Jeffrey John Spalding, C.M., artiste, professeur, conservateur et directeur de galeries d’art (né le 5 novembre 1951 à Édimbourg, en Écosse; décédé le 14 octobre 2019, alors qu’il était en route pour Toronto, en Ontario). Durant la majeure partie des années 1970, Jeffrey Spalding produit des œuvres abstraites, principalement des toiles, générées par des processus prédéterminés et systématiques. Son engagement initial envers les méthodes procédurales de création artistique émerge alors qu’il est à l’école secondaire, en 1968 et 1969. Il perfectionne ce processus lors de ses études universitaires à l’Université de Guelph, entre 1969 et 1972, où en association avec Eric Cameron, Jeffrey Spalding produit une série de sérigraphies et de toiles abstraites, géométriques et aux angles aigus. Il utilise des procédés élaborés à partir de la théorie des couleurs primaires, ainsi que des systèmes alphabétiques et numériques. 

événement historique

Adoption par la Colombie Britannique de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones

La Colombie‑Britannique est devenue la première province au Canada à adopter la Loi relative à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA). Également connue sous le nom de projet de loi 41, la Loi a été déposée à l’Assemblée législative provinciale à la suite d’une cérémonie célébrée par des membres de la nation Lekwungen. Ce texte exige que les Autochtones soient consultés sur toute décision ayant une incidence sur leurs droits. On estime qu’il faudra un certain temps pour que l’ensemble du droit de la Colombie‑Britannique soit harmonisé avec les 46 articles du nouveau dispositif législatif (voir également Droits des Autochtones au Canada).

Article

Tupiq

Historiquement, les Inuits utilisaient une simple tente, appelée tupiq (au pluriel tupiit), lorsqu’ils voyageaient ou chassaient durant les mois d’été. De nos jours, le tupiq traditionnel est rarement utilisé (parce que des variations modernes l’ont largement remplacé), mais les Aînés et les communautés inuites s’efforcent de préserver le tupiq et d’autres traditions. (Voir aussi Histoire de l’architecture des Autochtones au Canada.)

Article

Cupids

Cupids (Terre-Neuve-et-Labrador), constituée en ville en 1965, population de 743 habitants (recensement de 2016), de 761 habitants (recensement de 2011). La ville de Cupids est située dans la partie sud-ouest de la baie de la Conception sur la presqu’île Avalon, à environ 80 km à l’ouest de St. John’s. Portant à l’origine le nom de Cupers Cove (1610), les autres premières variantes de son nom incluent Cove et Kibby’s Cove. Cependant, le nom Cupid’s Cove apparaît assez tôt : Sir William Alexander l’appelle ainsi dans son livre An Encouragement to Colonies (1624). Personne ne connaît l’origine du nom, mais il est possible que ce soit la version anglophone d’un nom espagnol ou basque.

Article

Angela Chalmers

Angela Frances Chalmers, coureuse de fond de niveau international de la Première Nation Birdtail Sioux (née le 6 septembre 1963, à Brandon, au Manitoba). Angela Chalmers est l’une des athlètes autochtones canadiennes les plus accomplies. Elle a remporté trois médailles d’or, en carrière, aux Jeux du Commonwealth, en 1990 et en 1994. Défenseure des Autochtones dans de nombreux domaines, elle s’est toujours efforcée d’établir des relations avec la jeunesse autochtone, partout au Canada, et d’être pour elle une source d’inspiration. Parmi les nombreuses récompenses et les nombreux honneurs qu’elle a reçus, elle a été intronisée au Temple de la renommée d’Athlétisme Canada, en 2019.

Article

Statut d’Indien

Le statut d’Indien est une identité légale définie par la Loi sur les Indiens. Il s’applique à certains peuples autochtones au Canada. Les personnes ayant le statut d’Indien (ou Indien inscrit) remplissent les conditions énoncées dans la loi. Ces conditions, y compris qui est considéré comme Indien selon la loi, ont changé avec le temps.

Article

Eenoolooapik

Eenoolooapik, aussi connu sous le nom de Bobbie, guide et voyageur inuit (né vers 1820 à Qimisuk [ou Qimmiqsut], baie Cumberland, aux Territoires du Nord-Ouest; mort en 1847 dans la baie Cumberland, au Nunavut). Eenoolooapik a fourni au capitaine de baleinier britannique William Penny une carte de la baie Cumberland qui a permis de retrouver cette région 255 ans après avoir été traversée par l’explorateur britannique John Davis. Les données géographiques fournies aux baleiniers par Eenoolooapik leur ont permis de maintenir pendant des années des stations de pêche permanentes dans la baie Cumberland.