Recherche pour "Ryerson University"

Afficher 1-20 de 29 résultats
Article

Egerton Ryerson

Adolphus Egerton Ryerson, ministre méthodiste, éducateur (né le 24 mars 1803 dans le canton de Charlotteville, comté de Norfolk, au Haut-Canada ; décédé le 18 février 1882 à Toronto, en Ontario). Egerton Ryerson était une importante personnalité du monde de l’éducation et de la politique en Ontario au 19e siècle. Egerton Ryerson est né au sein d’une famille loyaliste et anglicane bien en vue. Il s’est converti au méthodisme et a été ordonné en 1827 par l’Église épiscopale méthodiste. Il a contribué à la fondation et à la rédaction du Christian Guardian (1829), a fondé l’Upper Canada Academy (1836) et est devenu le premier directeur du Victoria College (1841). Il était reconnu comme un partisan de la liberté religieuse et comme étant le fondateur du système d’éducation publique de l’Ontario. L’Université Ryerson a été nommée en son honneur. Cependant, le rôle qu’il a joué dans le développement du système des pensionnats indiens a incité des activistes à réclamer que le nom de l’université soit changé.

Article

Dawson, sir John William

La carrière de recteur de Dawson couvre une période pendant laquelle la science cesse d'être un corpus bien délimité par une « philosophie de la nature » pour devenir une vaste gamme de disciplines professionnelles axées sur la recherche.

événement historique

Les Canadiens font partie de l’équipe de recherche qui a produit la première image d’un trou noir

L’ astrophysicien Avery Broderick, un professeur agrégé à l’ Université de Waterloo , a fait partie d’une équipe internationale de scientifiques nommée la Event Horizon Telescope Collaboration. Elle a compilé des images de huit télescopes de partout dans le monde afin de créer la première image jamais prise d’un trou noir.

Article

Zafer, David

David Anthony Zafer, professeur, violoniste, chef d'orchestre (né le 2 avril 1934 à London en Angleterre; décédé le 20 avril 2019 à Toronto en Ontario); naturalisé canadien 1973.

Article

Richard M. Ivey

Richard (Dick) Macauley Ivey, C.C., C.R., avocat, homme d’affaires et philanthrope (né le 26 octobre 1925 à London, en Ontario; décédé le 28 décembre 2019 à Toronto, en Ontario). Richard M. Ivey a connu une longue carrière d’avocat et de dirigeant d’entreprise, mais il est surtout connu pour ses activités philanthropiques. Par l’intermédiaire de la Fondation Ivey de sa famille, il a notamment soutenu l’éducation, la médecine et les arts. Le nom de l’école de commerce Ivey de l’Université Western, de renommée mondiale, reconnaît sa contribution et celle des membres de sa famille à l’établissement.

Article

Donald Chant

Donald Alfred Chant, O.C., MSRC, scientifique, enseignant, environnementaliste, administrateur (né le 30 septembre 1928 à Toronto, en Ontario; mort le 23 décembre 2007 à Kingston, en Ontario). Donald Chant était l’un des plus éminents spécialistes des mites prédatrices de la famille des phytoséiides. Professeur de zoologie et administrateur de l’Université de Toronto, il était aussi un leader et un défenseur convaincu de la cause environnementale.

Article

Vladimir Orloff

Vladimir (Vadim) Orloff (Orlov), violoncelliste, professeur (né le 26 mai 1928 à Odessa, Ukraine; décédé le 1 avril 2019); naturalisé canadien 1977); premier prix (Cons. de Bucarest) 1947.

événement historique

Article

Harriet Brooks

Harriet Brooks Pitcher, physicienne et scientifique nucléaire (née le 2 juillet 1876 à Exeter, en Ontario; morte le 17 avril 1933 à Montréal, au Québec). Harriet Brooks a apporté d’importantes contributions au domaine de la physique nucléaire. Elle a découvert qu’un élément pouvait se transmuer en un autre dans le processus de désintégration radioactive. Harriet Brooks a été la première femme à recevoir une maîtrise de l’Université McGill (1901). Elle est considérée comme la première femme physicienne nucléaire au Canada. Ernest Rutherford l’a présentée comme «la plus importante femme physicienne dans le domaine de la radioactivité» après la physicienne et chimiste Marie Curie, récipiendaire d’un prix Nobel.

Article

Mabel Timlin

Mabel Frances Timlin, O.C., MSRC, économiste, professeure (née le 6 décembre 1891 à Forest Junction, au Wisconsin; décédée le 19 septembre 1976 à Saskatoon, en Saskatchewan). Mabel Timlin est une éminente économiste reconnue pour son interprétation de l’économie keynésienne. Bien qu’elle ne devienne professeure que tardivement au cours de sa carrière, elle réussit à créer de nombreux précédents en tant que femme canadienne dans son domaine. Elle demeure à l’Université de la Saskatchewan tout au long de sa carrière.

Article

Rose Johnstone

Rose Mamelak Johnstone, MSRC, biochimiste (née le 14 mai 1928 à Lodz, en Pologne; décédée le 3 juillet 2009 à Montréal, au Québec). Rose Johnstone est connue pour sa découverte des exosomes, un progrès crucial dans le domaine de la biologie cellulaire. Ces minuscules structures qui sont présentes dans toutes les cellules du corps humain sont des véhicules qui transportent les protéines, les lipides et l’ARN d’une cellule à l’autre. Pionnière de la présence des femmes en science, Rose Johnstone a été la première femme à occuper la Chaire Gilman Cheney de biochimie et la première et seule femme à présider le Département de biochimie de la Faculté de médecine de l’Université McGill.

Article

Jim Leech

James William Leech, dit « Jim », C.M., C.D., dirigeant de fonds de pension, entrepreneur en services financiers et leader d’organisations philanthropiques (né le 12 juin 1947 à Saint‑Boniface, au Manitoba). Jim Leech a été président et chef de la direction du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario de 2007 à 2014. Il a contribué à faire de ce régime l’un des plus importants au monde et le plus performant sur le plan du rendement de ses investissements et de la satisfaction de ses membres. Il a également travaillé avec des groupes caritatifs et a conseillé les gouvernements fédéral et provincial. Il a, par ailleurs, longtemps joué un rôle dans la gouvernance de l’Université Queen’s, dont il est aujourd’hui chancelier. Il est membre du conseil d’administration de l’organisation à but non lucratif Historica Canada, éditrice de L’Encyclopédie canadienne.

Veuillez cliquer ici pour consulter les définitions des termes clés utilisés dans cet article.

Article

Derek Holman

Derek Holman, C.M., compositeur, organiste, directeur de chœur, professeur (né le 16 mai 1931 à Illogan, en Angleterre; mort le 20 mai 2019 à Ottawa, en Ontario). Derek Holman a travaillé à la cathédrale Saint-Paul, à l’église Croydon Parish et à la Royal School of Church Music, au Royaume-Uni, avant de s’installer au Canada en 1965. Il a été organiste et chef de chœur de la Grace Church on-the-Hill de Toronto, chef de chœur de la Bishop Strachan School et professeur à l’Université de Toronto. Il est connu surtout pour ses collaborations avec Robertson Davies, notamment l’opéra pour enfants Doctor Canon’s Cure (1982). Derek Holman était musicien agréé du Centre de musique canadienne et membre de la Ligue canadienne des compositeurs. Il a été reçu fellow de la Royal Society of Church Music en 1972 et membre de l’Ordre du Canada en 2002.

Article

Eleanor Coerr

Eleanor Coerr, journaliste, auteure de livres pour enfants (née le 29 mai 1922 à Kamsack, dans la Saskatchewan; décédée le 22 novembre 2010, à Princeton, au New Jersey. Eleanor était une auteure de livres pour enfants primée, mais elle a surtout été reconnue pour son livre Sadako and the Thousand Paper Cranes (1977; trad. Les mille oiseaux d’Hiroshima, 2015), le résultat d’une fascination d’enfance pour le Japon et d’un voyage dans ce pays en 1949. En tant qu’épouse d’un diplomate, Eleanor Coerr a passé de nombreuses années à l’étranger. Ses voyages ont inspiré son écriture, qui se concentre en grande partie sur les personnages et les sujets historiques venus de pays lointains.

Article

David Gardner

David Gardner, acteur, réalisateur, éducateur (né le 4 mai 1928 à Toronto, en Ontario ; décédé le 8 février 2020, à Toronto). David Gardner était un professionnel du théâtre qui a transmis sa passion pour le drame canadien à la prestation, à l’éducation et aux forums politiques. Il a eu une longue et remarquable carrière en tant qu’acteur, réalisateur, enseignant et historien, et a joué un rôle important dans le développement du théâtre canadien. Il a joué près de 800 rôles sur scène, à la radio et à la télévision, et a également fait de la mise en scène et a réalisé pour la télévision. Il a enseigné à l’Université de Toronto et à l’Université York. Son travail a été largement publié dans les encyclopédies et journaux canadiens.

Article

Maude Abbott

Maude Elizabeth Seymour Abbott, pathologiste cardiaque, médecin et conservatrice (née le 18 mars 1868 à St. Andrews East, QC ; décédée le 2 septembre 1940 à Montréal). Maude Abbott est connue comme étant l’auteure de l’Atlas des maladies cardiaques congénitales (1936), un texte révolutionnaire dans le domaine de la recherche cardiaque. Bien qu’elle ait obtenu un diplôme en arts de l’Université McGill (1890), elle n’a pas eu le droit d’y étudier la médecine en raison de son sexe. Elle s’est donc inscrite au Bishop’s College (aujourd’hui l’Université Bishop’s), où elle a obtenu un diplôme de médecine en 1894. En tant que conservatrice adjointe (1898) et conservatrice principale (1901) du Musée médical de McGill, elle a révolutionné l’enseignement de la pathologie en utilisant le musée comme outil pédagogique. Le travail de Maude Abbott a ouvert la voie aux femmes en médecine et a jeté les bases de la chirurgie cardiaque moderne. (Voir aussi Les femmes en STIM.)

Article

James McGill

James McGill, marchand de fourrure, commerçant, homme politique, philanthrope (né le 6 octobre 1744 à Glasgow, en Écosse; mort le 19 décembre 1813 à Montréal, au Bas-Canada). James McGill était un des citoyens les plus en vue de Montréal au 18e siècle et au début du 19e siècle. Parti d’une carrière prospère dans la traite des fourrures, il a établi un empire commercial. James McGill a aussi occupé plusieurs charges publiques, dont trois mandats à la législature du Bas-Canada. Son testament contenait une dotation pour l’Université McGill. Ses réalisations ne peuvent être dissociées du fait qu’il a pratiqué l’esclavage des personnes noires et autochtones et tiré profit de cette pratique. 

Article

Barton Myers

Barton Myers, ARC, F.I.R.A.C., architecte (né le 6 novembre 1934 à Norfolk, en Virginie). Barton Myers figure parmi les architectes les plus influents de Toronto bien qu’il n'ait travaillé au Canada que pendant 30 ans. Son architecture se distingue par sa position engagée envers le design d’environnement. Il se passionne pour la santé des villes et le besoin d’établir un équilibre entre la préservation et le renouvellement. Une grande partie de ses travaux précurseurs au Canada se concentre sur des prototypes à usage mixte, des logements d’insertion et la combinaison sensible de l’ancien et du nouveau afin de créer des environnements urbains richement structurés. Son approche novatrice insuffle une vie nouvelle aux quartiers qui auraient dû être démolis et laisse une empreinte durable sur la ville de Toronto.