Recherche pour "aviation"

Afficher 1-20 de 26 résultats
événement historique

Dix-huit Canadiens périssent dans l’écrasement d’un avion d’Ethiopian Airlines

Peu après son départ de l’aéroport international Addis-Ababa Bole, un avion d’Ethiopian Airlines s’écrase et fait 157 victimes. Il s’agit de la deuxième fois en cinq mois qu’un nouvel appareil Boeing 737 Max 8 s’écrase après son décollage. L’accident suscite des inquiétudes à l’égard de la sécurité et de la construction des avions Boeing qu’utilisent aussi les compagnies aériennes Air Canada et WestJet.

Article

Aéroport international Montréal-Mirabel

L'aéroport international Montréal-Mirabel est situé à environ 40 kilomètres au nord-ouest de Montréal, à Mirabel (autrefois Sainte-Scholastique) au Québec. Il était censé devenir le principal aéroport international de l'Est du Canada. Inauguré en 1975, Montréal-Mirabel était le plus grand aéroport du monde quant à la superficie. Il devait accueillir près de 40 millions de passagers et passagères par année vers l’an 2000. Plusieurs facteurs contribuent au déclin de l’aéroport; il est, entre autres, éloigné du centre-ville de Montréal et difficile d’accès. En novembre 2004, l’aéroport cesse de recevoir les vols de passagers. Aujourd'hui, il demeure en activité pour les vols de transports de marchandises, l'aviation générale et comme centre de l'industrie aérospatiale québécoise. (Voir Industrie canadienne de l’aérospatiale.)

événement historique

Les actionnaires d’Air Transat approuvent la vente à Air Canada

Les actionnaires de la troisième compagnie aérienne en importance du Canada, Air Transat, dont le siège social est situé à Montréal, ont voté à 95 % en faveur de la vente de la société à Air Canada pour la somme de 720 millions de dollars, soit 18 $ par action. Air Canada a été forcée de revoir l’entente à la hausse après le rejet, le 27 juin, de son offre initiale de 520 millions de dollars, ou 13 $ par action. L’entente a été conclue sous réserve de l’approbation des autorités canadiennes et européennes, ce qui ne devrait pas avoir lieu avant 2020.

Article

Snowbirds

Les Snowbirds des forces armées sont une équipe de voltige militaire. Ils s’appellent officiellement le 431Escadron de démonstration aérienne. Depuis 1971, l’équipe a fait des performances à travers l’Amérique du Nord, devant des millions de personnes. Les Snowbirds ont été reconnus comme l’une des meilleures équipes de voltige en formation au monde, et de vols solos avec croisement à séparation minimale entre les avions.

événement historique

Un pilote contraint de s’éjecter de son Snowbird avant qu’il ne s’écrase au sol, lors de la préparation d’un spectacle de voltige aérienne

e Capitaine Kevin Domon‑Grenier, qui formait avec sa femme, le premier couple faisant partie d’une même formation de Snowbirds effectuant des démonstrations de voltige aérienne, a été contraint de s’éjecter de son appareil, le Snowbird 5, peu de temps avant que l’équipe ne se produise à l’Atlanta Air Show, en Géorgie, aux États‑Unis. Le pilote a atterri sain et sauf avant que l’avion ne s’écrase dans une région déserte.

événement historique

Harbour Air lance le tout premier avion commercial entièrement électrique et à zéro émission

Près du terminal sud de l’aéroport international de Vancouver, Greg McDougall, chef de la direction de Harbour Air Seaplanes, effectue un vol régulier avec un Beaver DHC-2 de Havilland électrique. L’avion est équipé d’un système à propulsion de 750 chevaux-vapeur conçu par magniX, une entreprise de Seattle, et la batterie offre une autonomie de 160 kilomètres. Harbour Air transporte 500 000 personnes par année sur des vols domestiques dans ce rayon. L’entreprise souhaite utiliser l’avion pour ses vols commerciaux d’ici deux ans et demi. « Notre but est d’électrifier l’ensemble de notre flotte », affirme Greg McDougall. (Voir aussi Aviation de brousse).

Article

Elsie MacGill

Elizabeth (Elsie) Muriel Gregory MacGill, O. C., ingénieure en aéronautique, féministe (née le 27 mars 1905 à Vancouver, en Colombie-Britannique; décédée le 4 novembre 1980 à Cambridge, au Massachusetts). Elsie MacGill a été la première femme à obtenir une maîtrise en génie aéronautique en 1929. Elle a également été la première femme ingénieure canadienne à faire carrière en ingénierie. En 1938, elle est devenue ingénieure aéronautique en chef de Canadian, Car and Foundry (Can Car). Elle y a dirigé la production canadienne des avions de chasse Hawker Hurricane pendant la Deuxième Guerre mondiale. Féministe engagée, Elsie MacGill a été présidente nationale de la Fédération canadienne des Clubs des femmes de carrières commerciales et professionnelles de 1962 à 1964. Elle a également été membre de la Commission royale d’enquête sur la situation de la femme au Canada, de 1967 à 1970.

Faits marquants
Née le 27 mars 1905 à Vancouver, en Colombie-Britannique; décédée le 4 novembre 1980
Première femme ingénieure en aéronautique et conceptrice d’aéronefs
Féministe canadienne importante 
Supervise la production d'avions de combat pendant la Deuxième Guerre mondiale
Surnommée « Queen of the Hurricanes » (reine des Hurricanes, le nom des avions de combat)


Article

Industrie canadienne de l’aérospatiale

L’industrie aérospatiale comprend le développement et la production d’aéronefs, de satellites, de fusées et de leurs composants. L’aérospatiale est une composante majeure de l’économie canadienne, qui emploie des dizaines de milliers de personnes et représente une large fraction des échanges canadiens sur les marchés étrangers. Le Canada s’est doté d’un secteur aérospatial diversifié et fait partie du petit nombre de pays qui fabriquent des avions. Grâce à un partenariat rapproché avec l’agence spatiale des États-Unis – la National Aeronautics and Space Administration (NASA) –, le Canada a également lancé des satellites et construit des composants sophistiqués utilisés sur la station spatiale internationale.

Article

De Havilland Beaver

Le Beaver DHC‑2 de la compagnie de Havilland, aussi connu sous le nom de Beaver (en français « castor »), successeur du Noorduyn Norseman, a longtemps été l’avion de brousse tout usage du Nord canadien. Robuste et fiable, le Beaver est capable de décoller et d’atterrir sur de courtes distances, sur terre, sur l’eau et sur la neige. À l’époque, on l’a qualifié de meilleur avion de brousse jamais construit. Alors que de Havilland ne l’a produit que pendant 20 ans, de 1947 à 1967, de nombreux Beaver volent encore aujourd’hui. Outre son exploitation dans le monde entier, le Beaver permet à de nombreuses collectivités dans des régions éloignées du Canada de rester en contact avec le reste du pays.

Article

​Catastrophes aériennes canadiennes

L’histoire de l’aviation canadienne compte un lot impressionnant d’événements tragiques. Certains d’entre eux ont impliqué des avions canadiens, commerciaux et non commerciaux. Dans certains cas, de nombreux Canadiens ont perdu la vie suivant l’écrasement d’un avion non canadien. S’ajoutent également à cette histoire les accidents qui se sont produits en sol canadien ou qui ont vu le Canada jouer un rôle important en matière de recherche et de sauvetage.

Article

Max Ward

Maxwell William Ward, O.C., aviateur et homme d’affaires (né le 22 novembre 1921 à Edmonton, Alberta; décédé le 2 novembre 2020 à Edmonton). Max Ward, pilote de brousse et entrepreneur dans le domaine de l’aviation, est le fondateur de la compagnie aérienne Wardair.

événement historique

Centième anniversaire du premier vol transatlantique sans escale

Des manifestations commémoratives ont eu lieu à St. John’s, à Terre‑Neuve‑et‑Labrador, à l’occasion du 100e anniversaire du premier vol transatlantique sans escale. Le capitaine John Alcock et le lieutenant Arthur Whitten Brown avaient, en effet, quitté St. John’s dans un bombardier Vickers Vimy modifié de la Première Guerre mondiale le 14 juin 1919. Ils étaient arrivés à Clifden, en Irlande, 16 heures et 12 minutes plus tard.

Article

Corps d'aviation canadien

Le Corps d’aviation canadien (CAC) a été établi en septembre 1914, tout de suite après le début de la Première Guerre mondiale. L’unité de trois personnes et d’un avion s’est rendue en Grande-Bretagne avec le premier contingent canadien au début d’octobre 1914, mais n’est jamais entrée en service actif. Le CAC a été dissolu en mai 1915. Il faudra attendre 1924 avant que le Canada se dote d’une force aérienne permanente (voir Aviation royale canadienne).

Article

Le Royal Flying Corps

Pendant la Première Guerre mondiale, plus de 5 000 pilotes canadiens ont servi dans le Royal Flying Corps (RFC). Le RFC a été formé le 13 avril 1912 pour répondre aux besoins de la Grande-Bretagne, qui désirait augmenter sa présence militaire dans le domaine de l’aviation, alors en expansion. En avril 1918, le RFC a fusionné avec le Royal Naval Air Service (RNAS) pour former la Royal Air Force (RAF). Pendant la guerre, un programme de formation du RFC/de la RAF au Canada a formé environ 10 500 pilotes, mécaniciens et aviateurs de l’armée de l’air.

Article

Donald MacLaren

Donald Roderick MacLaren, pilote de chasse, héros de guerre et homme d’affaires. Né le 28 mai 1893 à Ottawa, en Ontario ; décédé le 4 juillet 1988 à Burnaby, en Colombie-Britannique). Pendant la Première Guerre mondiale, MacLaren est devenu un as de l’aviation, ayant remporté un nombre record de 54 engagements aériens en moins de huit mois. Il a été l’un des dix meilleurs as de la guerre, et le troisième parmi les Canadiens, après William « Billy » Bishop et Raymond Collishaw.

Article

Avro CF-100 Canuck

Le CF-100 Canuck, manufacturé par A.V. Roe Canada (Avro), est le premier avion de chasse conçu et construit entièrement au Canada. Il vole en ligne de front de la défense aérienne de 1953 jusqu’au début des années 1960.

Article

Bombardier Inc.

Bombardier Inc. est un fabricant d’avions commerciaux qui a autrefois été le plus important manufacturier de trains et d’avions commerciaux du monde. Basée à Montréal, l’entreprise est initialement enregistrée en 1942 sous le nom de L’Auto-Neige Bombardier Limitée. Son fondateur, Joseph-Armand Bombardier, est un ingénieur mécanique québécois qui a inventé l’une des premières autoneiges commercialement rentables. Bombardier Inc. s’est considérablement agrandie depuis ses débuts dans la fabrication d’autoneiges et est venue une entreprise canadienne emblématique, réputée pour ses véhicules de transport en commun et ses avions de ligne. Cependant, confrontée à des difficultés financières au 21e siècle, la société a commencé à vendre certaines parties de ses activités. En 2020, elle a conclu des accords pour vendre ses derniers actifs en dehors de la construction de jets privés, y compris ses divisions d’avions commerciaux et de chemins de fer.