Recherche pour "bien-être social"

Afficher 1-20 de 23 résultats
Article

Maude Barlow

Maude Victoria Barlow (McGrath), militante et auteure (née le 24 mai 1947 à Toronto, en Ontario). Maude Barlow est cofondatrice et présidente honoraire du Conseil des Canadiens, un des plus importants organismes indépendants consacrés à l’avancement de la justice sociale au Canada. Elle est une auteure et militante fervente des droits démocratiques et sociaux, de la souveraineté commerciale et de la justice environnementale. Maude Barlow a défendu le mandat de conseillère principale en matière d’eau pour les Nations Unies, en plus de siéger au Conseil pour l’avenir du monde et au conseil de Food and Water Watch.

Article

Claudette Bradshaw

Claudette Bradshaw, militante communautaire, femme politique (née le 8 avril 1949 à Moncton, Nouveau-Brunswick). Au début de sa carrière, Claudette Bradshaw s’est consacrée au travail social à but non lucratif. Elle a fondé Moncton Headstart, un des premiers centres d’intervention familiale, et a défendu les jeunes à risque. Elle a été députée de Moncton–Riverview–Dieppe de 1997 à 2006 et a occupé plusieurs fonctions ministérielles dans les gouvernements libéraux de Jean Chrétien et Paul Martin, incluant celles de ministre du Travail et ministre d’État (Développement des ressources humaines). Depuis, elle est devenue une importante défenseuse de la santé mentale, de l’alphabétisation et du logement abordable.

Article

Dorothea Palmer

Dorothea Ferguson (née Palmer), militante du contrôle des naissances et travailleuse sociale (née en 1908 en Angleterre; décédée le 5 novembre 1992 à Ottawa, en Ontario). Dorothea Palmer est mise en état d’arrestation en 1936 pour avoir fait la promotion de la contraception dans un quartier ouvrier d’Ottawa. Elle est déclarée non coupable au terme d’un long procès qui établit que ses actions ont été posées pour le bien public. Son acquittement représente une grande victoire pour le mouvement du contrôle des naissances au Canada.

Article

Pauvreté

Environ neuf pour cent de la population canadienne vit dans la pauvreté. Par contre, ce pourcentage est généralement plus élevé au sein de certains groupes, notamment les mères monoparentales et les Autochtones. On compte parmi les Canadiens à faible revenu des petits salariés, qui occupent un emploi, et des bénéficiaires de l'aide sociale, qui dépendent surtout de l'aide gouvernementale.

Article

État providence

​Au Canada, l’État‑providence est constitué d’un système de programmes gouvernementaux, dont beaucoup ont été introduits dans les années 1960 et qui représentent plusieurs milliards de dollars.

Article

MacGill, Helen Gregory

Helen Gregory MacGill y est juge du tribunal de la jeunesse pendant 23 ans. Elle est la première femme nommée juge dans la région (1917) et la troisième au Canada. Le tribunal lui-même est créé grâce aux pressions exercées par des groupes de femmes, au sein desquels elle joue un rôle actif.

Article

Le travail des enfants

Le travail des enfants se définit par l'emploi continu de garçons et filles de moins de 15 ou 16 ans. Depuis le XVIIIe siècle, l’attitude face au travail des enfants a beaucoup changé. À l’époque, on considérait que l’enfant devait contribuer au revenu familial dès l’âge de sept ans à peu près.

Article

Mésinformation au Canada

Le progrès de l’informatique dans tous les aspects de notre vie et le rôle croissant d’Internet ont conduit de nombreuses personnes à appeler notre époque «l’ère de l’information». Mais comme les nouvelles circulent rapidement et qu’il y a souvent peu de contrôles pour en garantir l’exactitude, on peut aussi la considérer comme l’ère de la mésinformation. Apprendre à séparer les faits de la mésinformation ou des fausses nouvelles devient ainsi une compétence essentielle. Les gens apprennent à évaluer les informations qui leur sont communiquées, ainsi qu’à examiner minutieusement les informations qu’ils peuvent eux-mêmes partager.

Article

Histoire sociale

L'histoire sociale est une façon d'étudier l'organisation d'une société et son évolution dans le temps.Les éléments qui constituent l’histoire sociale du Canada sont le climat, la géographie et la transition vers l’industrialisation et l’urbanisation. Les compromis britanno-américains sont à la base de la société canadienne jusqu’au XXe siècle, alors que les Canadiens, qui ont précédemment défini leur société comme étant soit sous domination américaine ou britannique, font face à une mosaïque culturelle.

Article

Partialité des médias au Canada

La partialité consiste à appuyer quelque chose ou quelqu’un ou à s’y opposer de manière injuste, en dépit de toute évidence. Il y a partialité médiatique lorsque l’information diffusée par un média correspond aux intérêts et aux partis pris de son propriétaire ou de personnes qui y sont rattachées. Des sociétés commerciales peuvent avoir un préjugé en faveur d’un parti ou d’un enjeu politique et vouloir influencer les médias en conséquence. Des journalistes ou des organes de presse peuvent pencher d’un côté dans un débat public et rédiger leurs reportages ‒ consciemment ou inconsciemment ‒ en fonction de ce penchant. Le fait que la majorité des journalistes au Canada soient des Blancs peut aussi mener à une distorsion des reportages sur des groupes minoritaires. On peut vaincre un préjugé inconscient en y réfléchissant et en en discutant, et surtout en écoutant des gens issus de milieux moins favorisés.

Article

Principe de Jordan

Le principe de Jordan est un principe de l’enfant d’abord qui garantit que les enfants des Premières Nations peuvent avoir accès aux mêmes services que les autres enfants du Canada. Le principe de Jordan doit son nom à Jordan River Anderson, un enfant cri décédé à l’âge de cinq ans, après avoir attendu d’être approuvé pour des soins à domicile depuis l’âge de deux ans, soins qui ne sont jamais arrivés en raison d’un différend financier entre le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial. Le principe de Jordan a été mis en œuvre afin d’assurer qu’une telle tragédie ne se reproduise plus jamais.

Article

Condition sociale des Autochtones au Canada

Les conditions sociales liées à la santé, au revenu, à l’éducation, à l’emploi et à l’appartenance communautaire contribuent au bien-être de toutes les personnes. Les conditions sociales des peuples autochtones au Canada (Premières Nations, Métis et Inuits) sont affectées par la rupture forcée avec leurs traditions culturelles, l’inégalité sociale, les préjugés et la discrimination. Les conditions sociales varient considérablement selon certains facteurs tels que le lieu de résidence, le niveau de revenu et le contexte familial et culturel. Bien que l’on constate à présent des améliorations à ce sujet, un écart perdure entre les conditions sociales et économiques des Autochtones et celles des non autochtones au Canada.

Article

Mariage au Canada

Le mariage demeure l’une des institutions sociales les plus importantes au Canada, mais le taux de nuptialité est en baisse et le portrait « traditionnel » de la famille se transforme. Selon Statistique Canada, en 2016, 65,8 % des familles canadiennes sont dirigées par des couples mariés, par rapport à 70,5 % en 2001 selon Statistique Canada. En 2011, pour la première fois dans l’histoire du Canada, il y a plus de ménages d’une seule personne que de ménages formés de couples avec enfants. Cette tendance se poursuit dans le recensement de 2016.

Article

Fausses nouvelles (ou désinformation) au Canada

Les fausses nouvelles sont des informations falsifiées dans le but de tromper les gens. Elles visent à façonner l’opinion publique en éveillant une réponse émotive, biaisée et coupée de la réalité, mais alignée sur une idéologie ou un point de vue particuliers. Les fausses nouvelles transforment l’information en arme. Elles sont utilisées pour démoniser un ennemi politique ou nuire à son image, ou pour semer la confusion et le doute parmi le public. Les fausses nouvelles ont été au premier plan de l’attention publique pendant et après l’élection présidentielle américaine de 2016, bien que le phénomène existait déjà bien auparavant.

Article

La propagande au Canada

La propagande est un message qui vise à répandre, ou « propager », une idéologie ou une vision du monde. Des psychologues ont défini la propagande comme « une persuasion manipulatrice au service d’un objectif » ou une communication qui « encourage l’individu à s’abandonner à des émotions non rationnelles ». Pendant la Première Guerre mondiale, la propagande a été utilisée pour recruter des soldats et amener la population à appuyer l’effort de guerre. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, elle a pris un tournant plus sombre, utilisant des mensonges grossiers pour disséminer des idéologies et des pratiques haineuses (voir aussi Fausses nouvelles (ou désinformation) au Canada). Pendant la Guerre froide, les gouvernements des deux camps ont utilisé la propagande pour diffuser leurs idéologies respectives, le capitalisme et la démocratie à l’Ouest, et le communisme à l’Est. Aujourd’hui, la propagande se retrouve surtout dans les médias sociaux, et elle est utilisée pour obtenir des appuis ou susciter de l’opposition à des mouvements politiques, économiques ou sociaux.

Article

Ted King

Theodore « Ted » Stanley King, militant des droits civiques, courtier immobilier, comptable, porteur pour les chemins de fer (né le 14 juillet 1925 à Calgary, en Alberta; décédé le 7 juillet 2001 à Surrey, en Colombie Britannique). Ted King a été président de l’Alberta Association for the Advancement of Coloured People de 1958 à 1961, une fonction dans laquelle il s’est fait le défenseur des droits des Canadiens noirs. En 1959, il a intenté une action en justice contre la politique discriminatoire d’un motel de Calgary, et ce, plusieurs décennies avant la mise en place, partout au Canada, des protections octroyées par les dispositions législatives sur les droits de la personne. L’affaire a été portée devant la Cour suprême de l’Alberta. La procédure n’a pas abouti; toutefois, l’affaire King a révélé l’existence d’un vide juridique que les hôteliers pouvaient exploiter pour refuser d’accueillir des clients noirs.

Article

Durabilité au Canada

La durabilité est la capacité de la biosphère, d’une ressource ou d’une pratique de maintenir un état d’équilibre à long terme. Le concept de durabilité inclut aussi les actions que les humains peuvent faire pour préserver cet équilibre. Par exemple, le développement durable combine de telles actions avec la croissance. Son but est de répondre aux besoins du présent tout en s’assurant que les personnes vivant dans le futur pourront répondre aux leurs.

Article

Éducation aux médias

L’éducation aux médias désigne l’habileté d’interpréter et de comprendre la façon dont fonctionnent les différentes formes de média ainsi que l’influence que ces médias peuvent avoir sur l’opinion des gens par rapport à une personne, un événement ou un débat de société. Être éduqué aux médias signifie comprendre que les médias sont des entités construites, que le public produit du sens à partir de ces constructions, que les médias ont tous des intérêts commerciaux, sociaux et politiques et que le contenu des médias dépend en partie de la nature de ceux-ci. L’éducation aux médias implique un esprit critique et une déconstruction active des médias que l’on consomme. Il s’agit aussi de comprendre son propre rôle en tant que consommateur et créateur de contenu, ainsi que la façon dont les gouvernements réglementent les médias.

Article

L'informatique et la société canadienne

Les ordinateurs sont au cœur de plusieurs aspects de la vie des Canadiens. Quatre-vingt-quatre pour cent des familles canadiennes possèdent un ordinateur à la maison, et une grande partie d’entre elles se fient à ces appareils pour leur travail et leur éducation. Presque toutes les personnes de moins de 45 ans utilisent un ordinateur quotidiennement, ce qui comprend l’utilisation de téléphones cellulaires aussi performants qu’un ordinateur portable ou une tablette électronique. Avec la propagation des ordinateurs en réseau grâce à internet, les Canadiens peuvent acheter des articles, effectuer des transactions bancaires, faire des réservations, partager et consommer des médias, communiquer et accomplir plusieurs autres tâches en ligne. Les percées en informatique, telles que l’informatique en nuage, les médias sociaux, l’intelligence artificielle et l’internet des objets ont un effet important sur la société canadienne. Bien que ces procédés et d’autres utilisations informatiques offrent de nombreux avantages, ils représentent également des défis sociétaux en lien avec la connectivité à internet, le fossé numérique, la vie privée et le crime.

//