Recherche pour "expéditions vikings"

Afficher 1-3 de 3 résultats
Article

Leif Eriksson

Leif Eriksson (du vieux norrois Leifr Eiríksson, ou Leifr hinn heppni, Leif le chanceux), explorateur, chef (né dans les années 970 EC en Islande; décédé entre 1018 et 1025 au Groenland). Leif Eriksson est l’un des premiers Européens à avoir exploré la côte est de l’Amérique du Nord, y compris les régions qui font aujourd’hui partie de l’Arctique et des provinces de l’Atlantique. À la mort de son père, Érik le Rouge, Leif Eriksson devient le chef suprême de la colonie scandinave du Groenland. Les deux principaux écrits qui lui font référence sont La Saga des Groenlandais et La Saga d’Érik le Rouge. Il est également mentionné dans La Saga d’Olaf Tryggvason et La Saga de Saint Olaf.

Article

Érik le Rouge

Érik le Rouge (Eiríkr rauða en vieux norrois et Eiríkur rauði en islandais moderne, ou Erik Thorvaldsson), colonisateur, explorateur, chef (né dans le district de Jæren, en Norvège; décédé vers l’an 1000 à Brattahlid, au Groenland). Colon islandais aux moyens modestes, bani de son pays pour avoir participé à une violente rixe, Érik le Rouge se crée une nouvelle réputation en explorant le Groenland et y fonde le premier village scandinave. Un de ses fils, Leif Eriksson, dirige quelques-unes des premières explorations européennes de la côte est de l’Amérique du Nord, y compris des régions qui font aujourd’hui partie de l’Arctique et des provinces de l’Atlantique.

Article

Karlsefni

Thorfinn Karlsefni (Þorfinnr Karlsefni en vieux norrois), explorateur et marchand (né vers 980‑995 de notre ère en Islande; année de décès inconnue). Né Thorfinn Thordarson, cet aristocrate islandais, riche propriétaire de navires marchands, a dirigé l’une des expéditions vikings au Vinland, une région située sur le territoire du Canada atlantique actuel. On l’appelle généralement par son surnom, Karlsefni, qui signifie « l’étoffe d’un homme ». Il est présent dans plusieurs sources historiques. Un long passage de la Saga des Groenlandais lui est consacré, et il est le principal sujet de la Saga d’Erik le Rouge. Il existe également de courts récits dans des manuscrits rédigés en vieux norrois connus sous les appellations de codex d’Arni Magnusson 770b et codex Vellum no 192.