Naviguer "Commerce"

Article

Importation

Les importations sont l'ensemble des biens et services achetés par les Canadiens à des résidants de pays étrangers. En 1996, elles totalisaient 331 milliards de dollars, soit 1,7 milliard de plus que toutes les recettes tirées de l'EXPORTATION.

Article

Le Canada et l’ALENA

L’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) est un accord de libre-échange économique entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. Cette entente, signée le 1er janvier 1994, a été conçue pour éliminer toutes les barrières aux échanges commerciaux et aux investissements entre les trois pays. En plus d’être l’accord commercial le plus ambitieux de l’histoire, l’ALENA a également créé la plus grande zone de libre-échange du monde. Elle a permis de réunir deux pays développés riches (le Canada et les États-Unis) et un État moins développé (le Mexique). L’accord a été développé à partir de l’ancien Accord commercial Canada-États-Unis (ACCEU), qui était entré en vigueur le 1er janvier 1989. Après la signature de l’ALENA, les relations en matière de commerce et d’investissement entre les trois pays se sont rapidement étendues, mais la coopération politique est restée faible. L’ALENA reste aujourd’hui controversé, en particulier aux États-Unis. En 2017, le président des États-Unis, Donald Trump, a menacé de renégocier l’accord, voire de l’annuler. Au terme de négociations de plus d’un an, le Canada et les États-Unis parviennent enfin à une entente de principe le 1er octobre 2018. L’entente trilatérale renégociée se voit alors donner un nouveau nom : Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC). 

Article

Libre-échange

Le libre-échange consiste en l’échange de biens et de services libres de tarifs protecteurs entre les nations. Au Canada, il fait généralement référence à l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) qui régit le commerce entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Article

Litige sur le bois d'oeuvre

Le premier litige sur le bois d'oeuvre survient en 1982 à la suite d'une plainte de l'industrie américaine du bois d'oeuvre voulant que les droits de coupe peu élevés pratiqués par le Canada constituent un avantage injuste.

Article

Office des produits agricoles

L'Office des produits agricoles (OPA) a été établi en vertu de la Loi sur l'Office des produits agricoles. Il est composé des membres qui font partie de l'Office de stabilisation des prix agricoles. Il a comme pouvoir général d'acheter, de vendre et d'importer des produits agricoles.

Article

Pacte de l’automobile entre le Canada et les États-Unis

L’Accord canado-américain sur les produits de l'industrie automobile, mieux connu sous le nom de Pacte de l’automobile, signé en 1965, a assuré l’intégration de l’industrie automobile du Canada et des États-Unis au sein d’un marché nord-américain unifié. Très avantageux pour le Canada, il a été annulé en 2001 car jugé incompatible avec les règles du commerce international. À ce moment, son principal objectif, soit l’unification de l’industrie nord-américaine, avec une présence canadienne accrue, avait été accompli.

Article

Pro Pelle Cutem

Pro pelle cutem (expression latine signifiant « peau pour peau » est la devise traditionnelle de la Compagnie de la Baie d’Hudson [CBH]. Elle a été adoptée peu après que la compagnie a reçu sa charte en 1670, et a été incorporée dans les armoiries de la CBH, à part une brève période de changement d’image de marque entre 2002 et 2013.

Article

Taux de change

Le dollar devient l'unité monétaire officielle de la province du Canada le 1er janvier 1858 et la monnaie officielle du Canada après la Confédération.

Article

Troc

Le troc est l'échange d'un bien ou d'un service pour un autre, sans utilisation de monnaie. L'échange d'un montant déterminé de biens entre pays s'appelle accord de troc ou accord de compensation.

Article

Vente au détail

Dans la vente au détail, il existe deux grandes catégories de sociétés commerciales : les magasins à succursales multiples, où un même propriétaire détient quatre succursales et plus dans le même type de commerce, et les détaillants indépendants, qui peuvent exploiter de un à trois magasins.