Naviguer "Diverses communautés"

Afficher 141-153 de 153 résultats
Article

Tribu des Uchucklesaht

La tribu des Uchucklesaht est une nation nuu-chah-nulth de l’ouest de la baie Barkley, sur la côte ouest de l’île de Vancouver. Selon les registres de la tribu, celle-ci compterait 299 citoyens uchucklesaht, dont trois seulement vivent dans le village de Hilthatis.

Article

Tseshaht (Sheshaht)

Les Tseshaht (Ts’ishaa7ath ou Ć̓išaaʔatḥ; anciennement Sheshaht) forment une Première Nation nuu-chah-nulth qui habite la baie Barkley et l’inlet Alberni, sur l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique. En semptembre 2018, le gouvernement fédéral compte 1 212 membres inscrits de la nation tseshaht, dont 728 vivaient en dehors de la réserve.

Article

Tsimshians

« Tsimshians » (nom qui signifie « peuple de la rivière Skeena ») désigne habituellement les peuples autochtones de la côte nord-ouest du Pacifique qui parlent l’une des langues tsimshianes. D’après le recensement de 2016, 2 695 personnes s’identifient comme locuteurs d’une langue de la famille tsimshiane, la plus grande concentration (98,1 %) se trouvant en Colombie-Britannique. Un nombre de 5 910 personnes se disent d’ascendance tsimshiane.

Article

Tsuut’ina (Sarsis)

Les Tsuut’ina (Sarsis) sont un peuple des Premières Nations athabascanes (ou déné) dont la réserve borde les limites sud-ouest de Calgary, en Alberta. On croit que le nom « Sarsi » vient d’un mot de la langue des Siksikáí’powahsin (Pieds-noirs) et qu’il signifie audace et robustesse. Le peuple Sarsi s’appelle Tsuut’ina (également Tsuu T’ina et Tsúùt'ínà) qui se traduit littéralement par « beaucoup de gens » ou « tous ceux (de la Nation) ».

Article

Ukrainian Shumka Dancers

Chester Kuc assume la direction artistique du groupe dès sa fondation en 1959. Il est remplacé en 1969 par Orest Semchuk (1969-1982), à qui succède John Pichlyk (1982-1997). Au fil des années, la troupe des Ukrainian Shumka Dancers a vu défiler dans ses rangs plus de 300 danseurs.

Article

Village historique de Kings Landing

Situé à 37 km à l'ouest de Fredericton au Nouveau-Brunswick, le Village historique de Kings Landing est un lieu de reconstitution historique. Il a été aménagé à la fin des années 1960 afin de sauver de nombreux bâtiments historiques de la vallée du fleuve Saint-Jean menacés de destruction par l’inondation provoquée par l’ouverture du barrage de Mactaquac. Plus de 70 bâtiments restaurés ou reconstruits et d'autres installations sont regroupés à Kings Landing afin de reconstituer la vie d’un village du Nouveau-Brunswick des 19e et 20e siècles.

Article

Voyage du Nishiyuu (voyage du peuple)

Entre le 16 janvier et le 25 mars 2013, six jeunes Cris et leur guide parcourent à pied les 1 600 km qui séparent la Première Nation de Whapmagoostui (le village cri le plus au nord du Québec, sur la baie d’Hudson) de la Colline du Parlement à Ottawa, en appui au mouvement Idle No More (jamais plus l’inaction).

Article

We Demand

We Demand était un document de 13 pages faisant appel à des changements sur les lois et les politiques fédérales discriminatoires concernant les droits des gais, des bisexuels et des lesbiennes du Canada. Le mémoire, qui contenait 10 points, a été présenté au gouvernement fédéral en 1971. Il établissait une stratégie nationale qui a été poursuivie pendant des décennies jusqu’à ce que toutes les demandes soient satisfaites.

Article

​Culture queer

Contrairement aux communautés lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres (LGBT) canadiennes qui ont toujours fait partie du discours artistique, il faut attendre les années 1960 et 1970 pour que leurs sexualités alternatives soient ouvertement représentées de telle façon qu’elles s’opposent directement aux courants de pensée dominants.

Entrevue

​Le 2e Bataillon de construction et la lutte pour le combat

Le 2e Bataillon de construction du Corps expéditionnaire canadien (CEC), appelé également le Bataillon noir, est une unité de travail non combattante distincte entièrement composée de Noirs, constituée pendant la Première Guerre mondiale. Dans l’histoire militaire canadienne, il s’agit du premier bataillon composé uniquement de Noirs. Voici leur histoire.