Naviguer "Statuts politiques"

Article

Rébellion du Nord-Ouest

La Rébellion du Nord-Ouest (ou, Résistance du Nord-Ouest) est un soulèvement violent de cinq mois contre le gouvernement canadien, mené surtout par des militants métis et leurs alliés autochtones, dans ce qui est aujourd’hui la Saskatchewan.

Article

Réforme électorale au Canada

Une réforme électorale consiste à réviser et à modifier la structure des politiques électorales, c’est-à-dire la façon dont les électeurs élisent leurs représentants. Au Canada, les réformes électorales se sont jusqu’à maintenant traduites par une reconfiguration des circonscriptions électorales ou une extension du droit de vote à des groupes de personnes qui n’en bénéficiaient pas auparavant. On a tenté à plusieurs occasions de changer les systèmes électoraux, tant à l’échelon provincial qu’au fédéral. La question revêt un intérêt particulier tout au long de l’année 2016, puisque dans le cadre de la campagne électorale de l’année précédente, le Parti libéral promet d’adopter une réforme d’ici 2019. Cependant, le gouvernement Trudeau abandonne cette promesse en février 2017, invoquant l’absence de consensus sur la question.

Article

Référendum

​Un référendum est une consultation par laquelle le peuple se prononce directement par un vote général sur une question politique.

Article

SOS Montfort

En février 1997, la décision du gouvernement ontarien de fermer l’Hôpital Montfort d’Ottawa entraine une vaste mobilisation de la communauté franco-ontarienne. C’est dans ce contexte que nait le mouvement SOS Montfort. Cette coalition réclame le maintien du seul centre universitaire d’enseignement clinique de médecine familiale qui propose une formation complète en français en Ontario. Après cinq ans de mobilisation et de luttes judiciaires, les opposants à la fermeture obtiennent gain de cause. Sur le plan mémoriel, cet épisode marque un moment d’affirmation identitaire dans l’histoire des Franco-Ontariens. Au point de vue du droit, il vient confirmer la portée de la Charte canadienne des droits et libertés pour la minorité de langue officielle dans cette province.

Article

Scandale de la Beauharnois

Le scandale de la Beauharnois est mis au jour entre juin 1931 et avril 1932. Au cours de cette période, des comités de la Chambre des communes et du Sénat enquêtent sur les présumées contributions généreuses versées au Parti libéral par la Beauharnois Light, Heat and Power Co.

Article

Scandale du Pacifique

Le scandale du Pacifique (1872-1873) est le premier grand scandale politique au Canada après la création de la Confédération. En avril 1873, le premier ministre sir John A. Macdonald et les grands dirigeants du gouvernement conservateur sont accusés d’avoir sollicité de l’argent de la part de sir Hugh Allan, magnat du transport maritime, pour financer les élections en échange du contrat de construction du chemin de fer du Canadien Pacifique. À cause de cette entente, John A. Macdonald et son gouvernement sont forcés de démissionner en novembre 1873, mais cette démission ne détruit pas le premier ministre sur le plan politique. Cinq ans plus tard, il mène son Parti conservateur au pouvoir de nouveau et il occupe le poste du premier ministre encore pendant 18 ans.

Article

Simulacre de parlement, 1914

Le « simulacre de parlement » est une contribution toute canadienne aux luttes et campagnes visant l’obtention du droit de vote. Ces productions constituent une sorte d’agit-prop – de l’art accompagné d’un message politique explicite – et sont écrites dans le but de recueillir des fonds et de gagner des appuis pour le droit de vote des femmes.

Article

Systèmes électoraux

Le processus électoral canadien est extrêmement complexe. Ses règles s'appliquent à la majorité des gens et la plupart du temps, mais chaque cas présente des exceptions et des circonstances particulières...

Article

Systèmes électoraux canadiens

On appelle « systèmes électoraux » ou « modes de scrutin » les procédures utilisées pour choisir des représentants politiques. Les systèmes électoraux provinciaux, régis par des lois électorales provinciales, sont assez semblables au système fédéral; toutefois, ils présentent un certain de nombre de différences importantes par rapport à ce dernier, tout en variant d’une province à l’autre. Les procédures et les pratiques électorales nationales ne permettent donc pas de décrire avec exactitude les systèmes utilisés dans les provinces et les territoires. Le système électoral fédéral canadien est régi par la Loi électorale du Canada, modifiée à l’occasion.