Naviguer "Sources primaires"

Afficher 1-20 de 145 résultats
Article

Albert Joseph Thomas (Source primaire)

« Mince alors, je me demande s’il est possible ? Alors je lui ai posé une question et elle répond, oui. Bon, ai-je dit, vous êtes en face de lui. Et elle a commencé à pleurer. Je suis très fier de ce que j’ai fait. »

Pour le témoignage complet de M. Thomas, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Alec MacInnis (Source primaire)

« Les guerres font beaucoup de victimes chez les enfants. Nous devons trouver le moyen de résoudre nos problèmes sans tueries sur des champs de bataille où peuvent périr des innocents. »

Pour le témoignage complet de M. MacInnis, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Alex Polowin (Source primaire)

Alex Polowin était un Canadien de d’origines lituanien et juif qui a servi dans la Marine royale canadienne à bord le NCSM Huron, un contre-torpilleur de classe tribal. Polowin décrit l'escorte des convois à Murmansk pour fournir les soviétiques, chasser le navire de guerre Scharnhorst, et appuyer l’invasion de la Normandie en 1944. Écoutez Polowin qui décrit ses motivations pour s’engager dans la marine et les opérations auxquelles il a participé.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Alexander “Alex” van Bibber (Source primaire)

« On était tous égaux pendant qu’on était dans l’armée. Le véritable gâchis ça a été à la démobilisation. »

Pour le témoignage complet de M. van Bibber, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Alphonse Martel (Source primaire)

« C’est certain que quand on a des amis qui meurent comme ça, où on dit : "À quelle place qu’est untel?" "Ah ben! T’as pas entendu parler? Comment ça?" Il dit : "Il s’est fait tuer hier." »

Pour le témoignage complet de M. Martel, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Arthur Philip Fraser (Source primaire)

« Alors nous avons débarqué et quand j’ai sauté hors du bateau et regardé alentour, et j’ai vu tant de soldats tués ou blessés, j’étais vraiment surpris de voir ça. »

Pour le témoignage complet de M. Fraser, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Bertrand Langelier (Source primaire)

« On était en patrouille puis je suis venu près de piler sur un Chinois, maudit! À peu près un pouce puis je l’aurais frappé. »

Pour le témoignage complet de M. Langelier, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Bob Ducharme (Source primaire)

« L’avenir ne s’annonçait pas très bien pour les récoltes qui avaient poussé là. Tout était en pièces, les maisons, les fermes, les routes, les ponts. »

Pour le témoignage complet de M. Ducharme, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Carol Elizabeth Duffus (Source primaire)

« Et c’est probablement la raison pour laquelle on m’a promue au poste de responsable d’entraînement des officiers, parce qu’on me respectait et j’avais une bonne maîtrise de mon travail, et je savais pourquoi j’étais là. »

Pour le témoignage complet de Mme. Duffus, veuillez consulter en bas.


Carol Elizabeth Duffus a été officière d’état-major et agente d’entraînement d’officiers et de tableau tactique dans le Service féminin de la Marine royale du Canada (WRCNS) pendant la Deuxième Guerre mondiale. Des femmes telles que Carol Duffus ont apporté une contribution importante à l’effort de guerre, en pavant la voie pour que les générations futures de femmes se joignent aux Forces armées canadiennes. Écoutez le témoignage de première main de Carol Duffus sur son expérience.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Charles Bouchard (Source primaire)

Charles Bouchard a servi dans le Corps royal de l’intendance de l’Armée canadienne de 1942 à 1946. Responsable des véhicules de transport pendant la Deuxième Guerre mondiale, il a été envoyé en Italie et aux Pays-Bas pour combattre dans les tranchées. Lisez et écoutez Charles Bouchard parler des épreuves qu’il a rencontrées en temps de guerre ainsi que la difficulté à s’adapter dans l’après-guerre.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.