Naviguer "Ressources naturelles"

Article

Parcs nationaux

Les parcs nationaux du Canada sont des aires protégées définies par la loi fédérale afin de préserver le patrimoine naturel canadien. Ils sont administrés par Parcs Canada, une agence gouvernementale issue du premier service des parcs nationaux au monde, la Division des parcs du Dominion, créée en 1911. Le Plan du réseau des parcs nationaux, élaboré en 1970, divise le Canada en 39 régions naturelles et fixe comme objectif de représenter chaque région en y établissant au moins un parc national. Le Canada compte maintenant 47 parcs nationaux et réserves de parcs nationaux dans 29 de ces régions. Au total, les parcs couvrent une superficie de plus de 300 000 km carrés, soit plus de 3 % de la masse continentale canadienne. Ils protègent des habitats terrestres et marins importants, certaines particularités géographiques et des sites d’importance culturelle. Les parcs nationaux profitent également aux économies locales et à l’industrie du tourisme au Canada.

Article

Plantation d’arbres en Alberta

Grâce à plus d'un siècle d'évolution des politiques environnementales, la préservation des forêts du Canada revêt autant d'importance aujourd'hui que leur exploitation. La plantation d'arbres est un aspect essentiel de leur maintien : chaque année, des milliers de jeunes Canadiens réalisent un parcours ardu au sein de régions éloignées, afin de replanter des milliers d'arbres.

Article

Projet de la baie James

Le Projet de la baie James, lancé en 1971 par Hydro-Québec et le gouvernement du Québec, est un gigantesque aménagement hydroélectrique sur la côte Est de la Baie James. Huit centrales sont construites en deux phases. Elles permettent au Québec de produire de façon non polluante une part importante de son électricité. Par contre, le projet a aussi profondément bouleversé l’environnement et les communautés autochtones vivant dans cette région. Les répercussions du projet se font encore sentir aujourd’hui.

Article

Ressources

Ensemble des potentialités offertes par l'environnement naturel dont dispose l'être humain et qui lui permettent de produire des biens et services.

Article

Ressources naturelles Canada

Créé en 1993, Ressources naturelles Canada succède au ministère de l'Énergie, des Mines et des Ressources. Certaines divisions du ministère ont une longue histoire. Le ministère des Mines est constitué en 1907 et réorganisé en 1936 pour devenir le ministère des Mines et des Ressources.

Article

Ressources, utilisation des

Aux temps préhistoriques, les premiers occupants du pays utilisent la végétation et les animaux pour se nourrir, se vêtir et se loger. Ils confectionnent des outils et des objets décoratifs à partir de MINÉRAL et, après l'arrivée des Européens, se servent des fourrures à des fins commerciales.

Article

Sol

Le sol est la mince couche fragile recouvrant la Terre. Il s’agit d’un corps dynamique, meuble et poreux dont l’épaisseur varie de quelques centimètres à quelques mètres, formé par des transformations continues des roches ou des dépôts, sous l’action de processus physiques, chimiques et biologiques. Le sol forme, avec les océans, l’une des deux grandes composantes de notre planète où la vie est particulièrement active. Le sol est la source et le lieu de très nombreuses activités humaines et une grande partie de l’existence de l’humanité en dépend. Au Canada, les scientifiques spécialisés en agriculture, dans l’environnement et dans les ressources naturelles sont à la pointe de la recherche sur les sols.

Article

Sylviculture

Jusqu'à récemment, les semis étaient obtenus à partir d'arbres ordinaires, mais les sylviculteurs utilisent de plus en plus les graines d'arbres génétiquement supérieurs, dans le but de créer des forêts plus saines et à croissance plus rapide.

Article

Tourbe

La tourbe est une matière organique partiellement décomposée formée principalement de MOUSSE, de sphaignes, de carex et des restes d'autres plantes semi-aquatiques.

Article

Villes de ressources primaires

Les villes de ressources primaires, dites aussi villes nouvelles, sont des localités isolées bâties autour d’industries fondées sur des ressources naturelles et le transport comme les villes minières, les villes axées sur les scieries, les centres ferroviaires et les villages de pêcheurs. Des villes comme Fort McMurray en Alberta, Grand Falls-Windsor à Terre-Neuve (pâtes et papiers), Glace Bay en Nouvelle-Écosse (charbon), Black’s Harbour au Nouveau-Brunswick (traitement du poisson), Murdochville au Québec (cuivre), Elliot Lake en Ontario, Snow Lake au Manitoba (cuivre, zinc) et Kitimat en Colombie-Britannique (aluminium) en sont des exemples. On reconnaît depuis longtemps que la mise en valeur des ressources est un facteur important qui façonne le développement au Canada. On affirme que toute croissance urbaine au Canada dépend, en fin de compte, de la production de produits de base. Or, les villes de ressources primaires jouent un rôle majeur dans l’exploitation des produits de base. Comme elle dépend d’une seule industrie, l’économie des villes de ressources primaires est souvent instable et précaire.

Article

Zinc

Le zinc (Zn) est un métal blanc bleuâtre, de dureté faible à moyenne, qui fond à 419°C. On estime que le zinc compose 0,013 p. 100 de la croûte terrestre. Élément essentiel à la santé de l'humain, le zinc assure le bon fonctionnement de plus de 200 enzymes de l'organisme.

Article

Énergie

Il y a deux catégories d'énergie : primaire et secondaire. L'énergie primaire provient de ressources naturelles comme le rayonnement solaire, les chutes d'eau, le vent, le charbon, les produits pétroliers et l'uranium.