Naviguer "Histoire"

Afficher 141-160 de 742 résultats
Article

Double remaniement

Après que le gouvernement de George-Étienne CARTIER et de John A. MACDONALD de la PROVINCE DU CANADA eut été forcé de démissionner le 29 juillet 1858, George BROWN et Antoine-Aimé DORION forment un gouvernement réformiste.

Article

Drapeau de l’Union royale (Union Jack)

Avant l’adoption du drapeau national du Canada qui porte la feuille d’érable, en 1965, le Canada, d’abord comme colonie et plus tard comme dominion, est représenté par une succession de drapeaux royaux : le drapeau de la France, la croix de Saint-Georges, la première version du drapeau de l’Union royale qui combine les drapeaux anglais et écossais, et, enfin, le drapeau de l’Union royale actuel qui combine les drapeaux britannique et irlandais, aussi connu comme l’Union Jack.

Éditorial

Drapeau du Canada : autres motifs

Le drapeau national est un moyen simple et efficace d’identifier un pays et d’exprimer sa volonté collective et sa souveraineté. Son symbolisme doit être d’une portée étendue et représenter les différentes perspectives rencontrées dans l’ensemble du pays. Il doit toutefois rester singulier, afin de suggérer l’unité du peuple. Le Canada n’a pas eu un drapeau qui lui est propre pendant presque un siècle. L’Union Jack et le Red Ensign canadien sont ainsi hissés tour à tour au-dessus du Parlement. Mais aucun de ces drapeaux n’est vraiment canadien, ni permanent. La question d’un nouveau drapeau est posée deux fois devant le Parlement (en 1925 et en 1945), mais elle est chaque fois abandonnée devant le manque de consensus. Certains s’accrochent à l’usage traditionnel et aucun symbole unificateur ne parvient à recueillir l’assentiment de chacun. Lorsque le premier ministre Lester B. Pearson rouvre le débat en 1964, il offre aux Canadiens une opportunité de « dire fièrement au monde et à l’avenir : “Ceci est le symbole du Canada” ». Un comité mixte du Sénat et de la Chambre des communes est mis sur pied pour décider du motif le plus approprié. Après des mois de débats intenses, le nouveau drapeau est hissé sur la Colline du Parlement le 15 février 1965. Les membres du public sont invités à participer à la création du drapeau, et plusieurs de milliers de suggestions sont envoyés. Cet article montre douze ces motifs, accompagnés des explications sur les symboles qui se trouvent sur chacun. Ils expriment tous une certaine vision du Canada, un pays encore jeune et qui teste encore sa capacité à s’exprimer.

Article

Drapeau national du Canada

Le drapeau national du Canada, surnommé drapeau canadien ou unifolié, se compose d’un champ rouge au milieu duquel un carré blanc arbore une feuille d’érable rouge stylisée à 11 pointes. Contre toute attente, un comité mixte du Sénat et de la Chambre des communes vote en faveur du drapeau actuel en 1964. Après des mois de débats, le Parlement adopte la version définitive qui est sanctionnée par proclamation royale et devient officiellement le drapeau national le 15 février 1965.

Article

Droit de traiter

Le mot « traité » recouvre tous les types d'accords internationaux régis par le droit international et conclus par et entre des États et des organismes internationaux. Parfois, on les appelle aussi convention, protocole ou déclaration.

Article

Droit de vote des femmes au Canada

​Le droit de vote des femmes leur permet de s’exprimer dans le cadre d’élections; généralement, les militants qui font campagne pour l’obtention de ce droit cherchent également à obtenir le droit pour les femmes de se présenter comme candidates pour des charges publiques.

Article

Duel

Duel, combat formel entre deux personnes armées et en la présence de témoins, afin de régler un différend ou une affaire d'honneur. On enregistre des duels en NOUVELLE-FRANCE dès 1646. Le dernier duel connu à avoir lieu dans ce qu'on appelle désormais le Canada se déroule en 1873 à St.

Article

Eau-de-feu

Alcool frelaté ou dénaturé utilisé dans la Traite des fourrures avec les autochtones. Les commerçants de fourrures qui fournissent de l'alcool aux autochtones diluent souvent leur brandy, leur rhum, leur whisky et autres spiritueux avec de l'eau aromatisée.

Article

Écoles séparées

Aux États-Unis et au Canada, les parents sont libres d'envoyer leurs enfants dans des écoles du réseau public (voir SYSTÈMES SCOLAIRES) ou dans des écoles privées facturant des frais de scolarité.

Éditorial

Éditorial : Comment la communauté « canadiennisée » de la Terre Neuve s’est jointe au Canada

Lorsque les édifices du Parlement d’Ottawa sont réparés suite à un incendie qui a eu lieu durant la Première Guerre mondiale, des plaques de pierre sont érigées au-dessus de l’entrée de la tour de la Paix. On en compte dix ; neuf portent les armoiries des provinces, et une, laissée à nu, attend le jour où Terre-Neuve se joindra au Canada.

Éditorial

Éditorial : La conférence de Charlottetown de 1864 et le pouvoir de persuasion du champagne

Le lundi 29 août 1864, huit des douze membres du Cabinet de la Province du Canada s’embarquent sur le vapeurQueen Victoria, à Québec. Ils ont entendu dire que des représentants de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard doivent se rencontrer à Charlottetown pour discuter d’une éventuelle union des colonies et ils ont bien l’intention de s’y inviter à la « fête » (voir Conférence de Charlottetown). Leurs gouvernements sont dans une impasse et même de vieux ennemis comme John A. Macdonald et George Brown s’entendent pour dire que quelques nouveaux accords politiques sont nécessaires. Alors que leQueen Victoriaprogresse lentement dans le golfe du Saint-Laurent, les Canadiens préparent frénétiquement leurs arguments.

Éditorial

Éditorial : Le drapeau canadien, typiquement nôtre

Le 15 février 1965, à l’occasion de centaines de cérémonies similaires au pays et dans le monde entier, on hisse pour la première fois l’Unifolié canadien rouge et blanc.

Il fait froid à Ottawa, mais 10 000 personnes sont rassemblées sur la Colline du Parlement enneigée. À midi pile, non loin de là, les canons de la pointe Nepean tonnent, tandis que le soleil perce les nuages. Joseph Secours, un jeune agent de la GRC (26 ans), hisse le drapeau du Canada au sommet d’un mât blanc spécialement dressé et une brise soudaine met la feuille d’érable au garde-à-vous.

Article

Éditorial : Le drapeau de George Stanley et le « symbole nettement canadien »

Le premier ministre Lester Pearson et John Matheson, un de ses députéslibéraux, sont généralement considérés comme les pères du drapeau du Canada. En 2015, leurs noms ont été au cœur des hommages et des commémorations qui marqueront le 50e anniversaire de la création du drapeau. On oublie cependant souvent le rôle joué dans la naissance de ce symbole emblématique par George Stanley.